Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Habitat et vieillissement : Muriel Boulmier fait de nouvelles propositions pour financer le maintien à domicile

« 90 % des Français souhaitent adapter leur domicile en cas de dégradation physique liée à l'âge » plutôt que d'intégrer une maison de retraite, selon un sondage OpinionWay, publié en mars dernier, pour l'Observatoire de l'intérêt général (1). À l'occasion de ce sondage et de la publication actualisée de son rapport « Bien vieillir à domicile : enjeux d'habitat, enjeux de territoires » à La Documentation Française, Muriel Boulmier, directrice générale du groupe Ciliopée (bailleur social privé en Aquitaine) (2) revient sur les principaux aspects de ce débat (AEF Habitat et Urbanisme n°248806). Trois propositions nouvelles se font jour dans le rapport : l'une, relative au crédit d'impôt pour les dépenses d'équipements conçus pour les personnes âgées, a été remaniée. Deux autres ont été ajoutées : une sur le financement de ces équipements par les fonds structurels européens, et l'autre sur la sensibilisation du grand public en faveur des technologies modernes adaptées au vieillissement.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Pas-de-Calais Habitat équipe ses logements de portails numériques pour lutter contre l'isolement des locataires et simplifier leur quotidien

Rompre l'isolement de ses locataires et simplifier leur quotidien. C'est l'objectif de l'OPH Pas-de-Calais Habitat qui installe actuellement un portail numérique de services dans chaque logement de l'îlot Bon secours, situé à Arras (Pas-de-Calais). Les 70 appartements de la résidence (12 PLS, 4 PSLA, 10 PLAI et 44 PLS), allant du T2 au T5, seront équipés de cet outil (dont le prix est évalué à près de 250 euros) dès janvier - février 2012, précise l'OPH à AEF Habitat et Urbanisme, mardi 27 décembre 2011. L'idée est ensuite d'étendre le dispositif, au cours du deuxième semestre, à l'ensemble du quartier, propriétaires et commerçants. Le coût du développement de l'opération est estimé par l'office entre 15 et 20 000 euros (financés à 70 % par l'OPH, 30 % grâce à du mécénat). Pas-de-Calais Habitat ne souhaite en revanche pas encore communiquer sur le budget affecté au déploiement du dispositif au reste du quartier, « son cadre n'ayant pas encore été établi ».

Lire la suiteLire la suite
« Le secteur HLM devient un acteur essentiel du maintien [des personnes âgées] à domicile » (Échos du réseau des Acteurs de l'habitat)

« L'accélération du vieillissement en France connaîtra un premier pic en 2020 mais les premiers effets en sont visibles dès à présent. L'Insee prévoit, entre aujourd'hui et 2050, un quasi-doublement du nombre de personnes âgées de plus de 65 ans. Quant aux plus de 75 ans, leur nombre serait triplé et pour les plus de 85 ans, il serait même quadruplé », indique Jean-Sébastien Sauvourel, chargé d'études au sein de la FMVM (Fédération des maires des villes moyennes), à l'occasion de la seizième journée d'études du Réseau des acteurs de l'habitat, jeudi 23 juin 2011. « Dans ce contexte, l'adaptation de l'habitat et du cadre de vie [constitue] un enjeu crucial pour les territoires, notamment pour les villes qui accueillent plus des trois quarts des personnes âgées et qui auront à traiter tant les périphéries urbaines pavillonnaires que les centres anciens », poursuit-il.

Lire la suiteLire la suite
Résidences seniors : « les offensives s'accélèrent » (étude Xerfi)

« Avec plus de 14 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, un chiffre qui devrait atteindre les 22 millions en 2050, en raison de l'allongement de la durée de la vie et du vieillissement de la population, le marché des résidences seniors recèle un important potentiel de croissance », fait valoir le bureau d'études Xerfi dans une étude publiée le 17 juin 2011 (1). « Les offensives s'accélèrent sur ce marché », poursuit le bureau d'études qui se présente comme le leader des études économiques sectorielles, en citant « la multiplication des nouveaux programmes [immobiliers de résidences seniors] à l'horizon 2013, le lancement de nouveaux concepts, et l'arrivée de nouveaux entrants ». « Avec le dynamisme de l'immobilier locatif, via les avantages fiscaux, et l'évolution des concepts, l'activité des résidences seniors est rentable et susceptible d'être un relais de croissance pour des promoteurs confrontés à un marché de l'immobilier moins euphorique », affirme Xerfi.

Lire la suiteLire la suite
83 % des seniors interrogés par l'Adil 75 veulent rester à domicile, mais peu envisagent une solution en cas de perte d'autonomie (étude)

Une majorité de locataires installés de longue date, satisfaits de leur logement et qui souhaitent y rester pour 83 % d'entre eux. Telle est l'image qui ressort de l'étude (1) sur le logement des personnes âgées à Paris, présentée mardi 7 juin 2011 par l'Adil (Agence départementale pour l'information sur le logement) 75. Ce tableau ne saurait toutefois masquer d'importantes disparités et une certaine vulnérabilité économique et sociale de ce public, dont les trois-quarts n'envisagent pas de solution en cas de perte d'autonomie, et se dit peu enclin à réaliser des travaux pour améliorer l'accessibilité de son logement. « La ville de Paris a mis en place des aides trop peu utilisées. Il est indispensable de promouvoir une réelle politique de prévention de l'habitat », souligne la directrice de l'agence, Martine Rullier, pour qui les principaux défis consisteront non seulement à « repérer les personnes âgées concernées », à « les accompagner et les conseiller » et aussi à leur apporter les moyens financiers nécessaires ».

Lire la suiteLire la suite