Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°216862

Transparence des comptes des CE : le député Nicolas Perruchot considère que le groupe de travail n'a abouti qu'à un « consensus a minima »

« Le résultat est notoirement insuffisant », réagit lundi 16 avril 2012 auprès d'AEF, le député (NC, Loir-et-Cher), Nicolas Perruchot à propos des conclusions du groupe de travail sur le contrôle des comptes des CE (comités d'entreprise) (AEF n°216933). Pour le député à l'origine de la proposition de loi sur le financement des CE adoptée le 26 janvier dernier à l'Assemblée nationale (AEF n°222746), les partenaires sociaux et les pouvoirs publics n'aboutissent qu'à « un consensus a minima » qui n'est « pas à la hauteur des enjeux ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 80 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La CFDT, la CFE-CGC et la CGT considèrent que la PPL Perruchot remet « en cause l'indépendance du CE vis-à-vis de l'employeur »

« La proposition de loi sur 'le financement des comités d'entreprises' adoptée par la commission des Affaires sociales [de l'Assemblée nationale] prévoit des dispositions qui vont très au-delà des principes de transparence et de publicité et modifient les équilibres de fonctionnement tels que résultant du cadre légal préexistant. Elles remettent en cause l'indépendance du CE vis-à-vis de l'employeur et risquent d'instaurer des contentieux juridiques à l'encontre de l'action des CE », considèrent la CFDT, la CFE-CGC et la CGT, mardi 24 janvier 2012, à deux jours de l'examen en séance publique de la proposition de loi du député Nicolas Perruchot (NC, Loir-et-Cher). Si les organisations syndicales réitèrent leur volonté commune de renforcer la transparence se traduisant « par des obligations légales de tenue des comptes, de publication et de certification au-delà d'un seuil de ressources à déterminer », elles réfutent les divers amendements de Nicolas Perruchot adoptés en commission.

Lire la suiteLire la suite
Les députés de la commission des Affaires sociales renvoient à un décret la définition des modalités de transparence des comptes des CE

« Les modalités techniques et les seuils devront être fixés par décret, afin de laisser se poursuivre la concertation, et par un règlement de l'Autorité des normes comptables, afin de disposer de règles respectant les principes de la comptabilité mais adaptées aux comités d'entreprise », souligne le député (NC, Loir-et-Cher), Nicolas Perruchot, dans l'exposé des motifs d'un amendement à la proposition de loi du groupe Nouveau centre sur le financement des comités d'entreprise, adopté mercredi 18 janvier 2012 par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. Ce faisant, les parlementaires fixent les grands principes et laissent au groupe de travail réunissant, jusqu'à début avril, les partenaires sociaux et la DGT (Direction générale du travail), le soin de préciser les modalités de mises en oeuvre de la transparence des comptes des CE La proposition de loi doit désormais être examinée en séance publique, le jeudi 26 janvier prochain.

Lire la suiteLire la suite
Transparence des comptes des CE : la CFDT et la CFE-CGC souhaitent que la proposition de loi soit la plus simple et générale possible

« Concrètement, s'il doit y avoir un texte de loi, pour faire en sorte que cela fasse le moins de dégâts, il faudrait un article unique disant que les comités d'entreprise doivent organiser le contrôle de leurs comptes par un expert comptable ou un commissaire aux comptes ; le seuil, l'organisation du contrôle, la publication ou encore le règlement intérieur doivent être renvoyés à un décret », déclare le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, mercredi 11 janvier 2012. Auditionné avec Bernard van Craeynest, président de la CFE-CGC, par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale dans le cadre de l'examen de la proposition de loi du Nouveau centre sur le financement des comités d'entreprise, François Chérèque rappelle qu'une concertation est actuellement en cours avec la DGT (Direction générale du Travail) et que l'initiative parlementaire pourrait constituer « une entrave » et être au final « contre productive ».

Lire la suiteLire la suite