Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Présidentielle : Vincent Peillon ne veut pas de « réforme à la hussarde » et évoque une « grande cause : la lutte contre l'échec universitaire »

« Nous voulons d'abord reconstruire une confiance et un respect avec la communauté universitaire et les chercheurs. Nous ne ferons pas de réforme à la hussarde car nous voulons que tous portent notre grande cause : lutter contre l'échec universitaire ». C'est ce qu'explique Vincent Peillon, député PS européen, chargé de l'éducation, de la jeunesse, de l'enseignement supérieur et de la recherche dans l'équipe de campagne de François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle, dans une interview à AEF, le 10 avril 2012 (1). Il précise que les 5 000 postes promis pour l'enseignement supérieur bénéficieront d'abord aux premiers cycles. Au-delà d'une réforme de la LRU, il estime que l'important est d'avoir « un projet pour les universités autonomes ». Si François Hollande est élu et qu'une majorité de gauche se dégage, le principe « à transfert de charges, transfert de moyens » sera appliqué. « Il faudra aussi réaffirmer la nécessité d'un cadre national pour les diplômes et les statuts des personnels, et celle d'un encadrement des possibilités de recrutement de contractuels. » Il annonce enfin qu'enseignants du secondaire et du supérieur partageront « des moments communs de formation » dans les Écoles supérieures du professorat. Pour la recherche et l'innovation, il rappelle que le crédit impôt recherche est « destiné à la recherche » et estime que le système d'évaluation par l'Aeres, « qui n'est pas reconnu par la communauté », doit être revu.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle : François Hollande précise le calendrier des réformes qu'il souhaiterait engager lors de sa première année de mandat

François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2012, souhaite abroger la circulaire Guéant dès les premiers mois suivant son élection, détaille sa « feuille de route » pour sa première année de mandat, rendue publique le 4 avril 2012. S'il est élu, il fera également voter « une loi d'orientation et de programmation pour l'éducation nationale » entre août 2012 et juin 2013, qui intégrera une « réforme de la formation des enseignants » et « la création de l'École nationale supérieure de formation pratique des maîtres ». François Hollande avait annoncé la création d' « Écoles supérieures du professorat et de l'éducation » en février dernier, issues de la transformation des IUFM, dans le but de rétablir une formation initiale et continue des professeurs « digne de ce nom » (AEF n°221707). Il est également précisé dans cette feuille de route que François Hollande prendra des « mesures d'urgence pour compléter la formation pratique des professeurs néo-titulaires » pendant la session extraordinaire du Parlement, entre juillet et août 2012, « pour répondre à l'urgence pour l'éducation nationale ».

Lire la suiteLire la suite
Admission automatique en CPGE : Patrick Weil explicite sa proposition de « percentage plan à la française » reprise par François Hollande

« Je ne savais pas que François Hollande et son équipe allaient reprendre ma proposition et j'en suis très heureux », répond à AEF Patrick Weil, directeur de recherche au Centre d'histoire sociale du XXe siècle (CNRS-Université Paris-I), au sujet de la proposition du candidat socialiste de permettre à « 5 % à 6 % » des meilleurs élèves de terminale de chaque lycée d'intégrer une CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) (AEF n°218194). Patrick Weil est l'auteur d'un ouvrage récent, « 80 propositions qui ne coûtent pas 80 milliards » (1), dans lequel il détaille le système des « percentage plans » mis en place dans quatre États des États-Unis et défend son application aux classes préparatoires en France. Dans le dispositif américain, 10 % des meilleurs élèves de chaque lycée d'un même État peuvent automatiquement accéder à l'université, où la sélection se fait normalement sur dossier. Transposé à la France, ce système permettrait d'établir, selon Patrick Weil, une « mesure d'égalité des droits pour les lycéens et d'égalité des territoires pour les parents ». « Il est temps d'avoir un mécanisme [équivalent] pour tous les lycées de métropole et d'Outre-mer », dit-il.

Lire la suiteLire la suite
François Hollande propose que 5 % à 6 % des meilleurs élèves de terminale de chaque lycée aient la possibilité d'intégrer une prépa

« Dans tous les lycées de France, quels qu'ils soient, une part des élèves de terminale devront aller dans les classes préparatoires aux grandes écoles sans qu'il y ait de système particulier », indique François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle dans une interview enregistrée lundi 26 mars 2012 pour LCP (La chaîne parlementaire), reprenant une idée déjà avancée lors de son discours à Strasbourg le 16 mars dernier (AEF n°218956). Précisant que cette mesure pourrait concerner « 5 % à 6 % des élèves », le candidat n'a pas souhaité utiliser le mot de « quota ». « Aujourd'hui il y a plus de 100 lycées généraux qui n'envoient pas de bacheliers en prépa » et sur les 2 200 lycées de France, « plus de 400 lycées envoient moins de 5 % de leurs bacheliers en CPGE », justifie Bruno Julliard, en charge de l'éducation dans l'équipe de campagne de François Hollande, contacté par AEF.

Lire la suiteLire la suite
Bureaux d'insertion professionnelle : la proposition de F. Hollande coûterait de 6 à 16 millions € par an (Institut de l'entreprise)

La proposition de François Hollande, candidat du PS à l'élection présidentielle, de « donner aux bureaux d'insertion professionnelle de vraies compétences et des moyens » coûterait entre 6 et 16 millions d'euros par an, indique jeudi 8 mars 2012 l'Institut de l'entreprise (1), qui chiffre les propositions des candidats à la présidentielle. « Je propose la création d'un service public de l'orientation assis sur des territoires cohérents. Ce service devra être unifié, du secondaire au supérieur », avait déclaré François Hollande à Nancy le 5 mars (AEF n°219898). « Dans les universités, nous donnerons aux bureaux d'insertion professionnelle de vraies compétences et de vrais moyens. » Ces bureaux doivent permettre « un rapprochement entre le monde de l'université et celui de l'économie, et donc du travail », ajoutait-il. L'Institut chiffre aussi deux autres propositions de François Hollande, sur le logement étudiant et les carrières des jeunes chercheurs et des personnels Biatoss (AEF n°219594).

Lire la suiteLire la suite
François Hollande : « Nous réaffirmerons la place de l'unité mixte de recherche comme élément structurant de la recherche universitaire »

« Les investissements d'avenir ont aggravé les disparités et les déséquilibres. Il ne peut s'agir de remettre en cause le travail considérable accompli par les équipes, ni de renier la parole de l'État. Mais nous devrons corriger ces inégalités territoriales et veiller à ce que ne se constituent pas des déserts universitaires et scientifiques. Une logique de coopération devra se substituer à une logique de compétition ». C'est ce que déclare François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle 2012, dans un discours consacré à l'enseignement supérieur et à la recherche et prononcé à la faculté de médecine de Nancy (Meurthe-et-Moselle), lundi 5 mars 2012 (AEF n°219897 et n°219898). François Hollande indique aussi qu'il va « falloir simplifier le paysage de l'enseignement supérieur et de la recherche devenu illisible par l'accumulation de nouvelles structures », et ajoute que « les chercheurs doivent se consacrer à leurs recherches, plutôt qu'à rechercher des financements ». « Nous réaffirmerons la place de l'unité mixte de recherche comme élément structurant de la recherche universitaire, en rééquilibrant les soutiens de base, les crédits récurrents, et les crédits sur projets. Il faut que les équipes puissent se projeter sur le moyen et long terme », insiste le candidat qui annonce la tenue d' « assises de l'enseignement supérieur et de la recherche ».

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Le versement des pensions de retraite revalorisées n’interviendra pas avant septembre 2022

La revalorisation anticipée des retraites, votée le 3 août par le Parlement dans le cadre de la loi pouvoir d’achat, concerne la retraite de droit propre, la retraite de réversion, l’Aspa et l’ASI. Elle s’applique à compter des pensions du mois de juillet 2022, versées au mois d’août. Mais "le calendrier de l’examen parlementaire de cette loi n’a pas permis à l’Assurance retraite de déployer cette revalorisation" dans les délais prévus, annonce la Cnav le 8 août 2022. Elle "s’appliquera donc à partir du paiement de la retraite du mois d’août, versée le 9 septembre", avec effet rétroactif : le montant correspondant à la revalorisation de la retraite du mois de juillet sera versé avec ce paiement. La revalorisation, fixée à 4 %, est destinée à compenser l’inflation, et s’ajoutera à la hausse de 1,1 % survenue en janvier 2022.

Lire la suiteLire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Lutte contre les injustices, défense des acquis sociaux : les déterminants de l’engagement des représentants du personnel
Lire la suite

Ville intelligente

Aperçu de la dépêche Aperçu
Hausse du coût de l'énergie : un rapport du Sénat recense les pistes d'action pour les collectivités
Lire la suite