Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°216680

Un tiers des cadres utilisent leur smartphone pour « gérer leur carrière » (Cadremploi)

Les outils comme le smartphone et la tablette informatique sont largement plébiscités par les cadres, puisque sur les 60 % qui disposent d'un smartphone, un tiers (33 %) l'utilisent pour gérer leur carrière. Un tiers de ceux qui possèdent une tablette numérique (22 % du total) l'utilisent également afin de trouver de nouvelles perspectives professionnelles. C'est ce qui ressort du 8e baromètre (1) réalisé par Cadremploi, publié mercredi 18 avril 2012.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 72 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Technologia constate l'impact « massif » des TIC sur le travail de nuit des cadres et professions intellectuelles supérieures

Si le travail de nuit des cadres n'est pas nouveau, il apparaît "massif" dans l'enquête menée par le cabinet Technologia sur « les effets du travail sur la vie privée » rendue publique mardi 6 mars 2012 (1). Près de la moitié des cadres et professions intellectuelles supérieures reconnaissent travailler fréquemment le soir ou la nuit sur leur temps personnel. Permise par la multiplication des outils de communication interconnectés, cette intrusion nuit au sommeil et à la vie intime et sexuelle pour 80 % d'entre eux. L'étude révèle que la fatigue liée au travail, les temps de trajet et le stress au travail ont un impact négatif sur la vie sexuelle pour sept salariés sur dix.

Lire la suiteLire la suite
USA : le risque pour un employeur de devoir payer les heures supplémentaires passées sur un smartphone est « réel » (juriste)

Le risque pour une entreprise de se voir poursuivre en justice par un employé réclamant le paiement des heures passées en dehors du travail sur un « smartphone » (téléphone multifonction) fournis par l'entreprise “est un problème réel” pour les employeurs américains, déclare à l'AEF Susan Price, avocate spécialisée en droit du travail au cabinet de conseil américain Business and Legal Resources. La loi américaine (plus précisément le « Fair Labor Standards Act ») requiert que tout employé “non-exempté”, c'est-à-dire pouvant prétendre au paiement d'heures supplémentaires, “doit recevoir une compensation pour toute heure 'subie ou autorisée' à travailler au-delà de 40 heures par semaine”, précise-t-elle. Ainsi le cas du sergent Jeffrey Allen, qui réclame à la police de Chicago dans une plainte déposée en mai le paiement des heures supplémentaires passées sur son Blackberry, “n'est pas une exception”, dit-elle. « Les employeurs peuvent avoir à payer pour le temps passé par leurs employés non-exemptés à lire et envoyer des e-mails en dehors des heures de travail ». “Il est très possible que certains cabinets d'avocats soient actuellement en train de chercher à constituer des dossiers pour des recours collectifs”, ajoute-t-elle. L'action en justice déposée par Jeffrey Allen demande d'ailleurs au juge d'inclure tous les officiers de la police de Chicago non-exemptés « ayant travaillé en dehors des heures de travail avec un téléphone multifonctions ou un autre moyen de communication électronique fourni par la police sans avoir reçu de compensation ». Cette problématique liée à l'usage des « smartphones » et autres NTIC pourrait se poser également en France en termes d'heures supplémentaires, de respect des repos obligatoires et de « charge de travail » pour les salariés en forfait jours.

Lire la suiteLire la suite
80% des cadres sont satisfaits de l'équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée (Apec)

80% des cadres se déclarent satisfaits de l'équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée, selon l'enquête 2008 de l'Apec sur la mobilité des cadres, rendue publique ce mercredi 25 juin 2008. La proportion de cadres "très satisfaits" de cet équilibre est en augmentation de sept points par rapport à 2001. Ce chiffre ne doit pas masquer le fait que, pour 54% d'entre eux, la vie professionnelle empiète sur la vie privée. Pour l'édition 2008 de son enquête, l'Apec a décidé de s'intéresser en particulier à l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle et à l'acquisition des compétences professionnelles en entreprise. L'enquête montre, en outre, que la mobilité des cadres reste "à un haut niveau".

Lire la suiteLire la suite