Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

PNRQAD de Saint-Denis : un programme dérogatoire permet de faire reloger à titre provisoire des familles sans papiers

Reloger à titre « provisoire » les familles de sans papiers résidant dans les quelque 220 logements visés par des opérations coercitives dans le cadre du PNRQAD de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). C'est le compromis trouvé par Plaine Commune, via la Soreqa (1), pour éviter le blocage des travaux sur la vingtaine d'immeubles faisant l'objet d'un rachat à l'amiable ou d'une expropriation dans le cadre du plan de rénovation lancé sur le centre-ville en octobre 2010 (AEF Habitat et Urbanisme n°258053). « Il n'est pas imaginable de mettre à la rue des familles avec enfants. On a alors deux solutions : soit on les laisse sur place et on empêche la réhabilitation des bâtiments qui risquent de s'écrouler ou de flamber, soit on trouve une solution humaine et pragmatique en les logeant transitoirement », explique à AEF Habitat et Urbanisme mardi 17 avril 2012, Stéphane Peu, adjoint au maire (PC) de Saint-Denis en charge du logement et vice-président de Plaine Commune en charge de l'aménagement.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Urbanisme et Aménagement

Aperçu de la dépêche Aperçu
PNRQAD : Le point sur le programme mené à St-Denis, « le plus avancé » de la vingtaine en cours, selon Stéphane Peu
Lire la suite
Plaine Commune Habitat célèbre 100 ans d'offices d'HLM avec l'initiative « Toit & Moi »

« Se replonger aujourd'hui dans l'histoire du logement social dans notre pays à l'époque où il avait l'audace des grandes réformes, ce n'est pas innocent à l'heure où la France connaît une crise du logement dans certains endroits », déclare Stéphane Peu, président de Plaine Commune Habitat, lundi 17 octobre 2011, à l'occasion de la présentation de « Toit & Moi ». Organisée par l'office public intitulée, cette manifestation vise à célébrer, du 8 février au 30 mai 2012, 100 ans d'offices HLM et les épisodes qui ont marqué ce centenaire, de la naissance des offices avec la loi Bonnevay jusqu'à nos jours (1). Selon Stéphane Peu, « si on connaît assez bien l'ensemble des conditions de construction des logements HBM [habitations à bon marché], la gouvernance des offices par les collectivités territoriales et son évolution restent assez peu étudiée ».

Lire la suiteLire la suite
Quelles difficultés d'intervention dans les copropriétés dégradées en Seine-Saint-Denis ? (échos Rencontre des acteurs de l'habitat)

28 plans de sauvegarde, 9 % de copropriétés potentiellement dégradées selon une étude de l'IAU (Institut d'aménagement et d'urbanisme). Ces chiffres démontrent les difficultés auxquelles est confrontée la Seine-Saint-Denis sur son parc privé, sujet d'une table-ronde lors de la deuxième Rencontre des acteurs de l'habitat du département, qui s'est tenue jeudi 16 juin 2011 à Bobigny. « S'il n'y a pas de véritable mise en oeuvre d'une politique foncière en petite couronne, il sera quasiment impossible de rénover des copropriétés dégradées, ne serait-ce que pour le relogement », estime Paul Planque, premier adjoint (PCF) au maire de Saint-Ouen en charge de l'urbanisme. Sa commune, qui compte le plus de PPI (programmes pluriannuels d'investissement) du département même si la « situation s'est améliorée », a acheté 800 lots en vente « pour peser dans la gestion de copropriétés ».

Lire la suiteLire la suite
L'Opah-RU du quartier Belliard-Doudeauville « est sans doute la dernière opération parisienne à l'échelle d'un quartier » (Urbanis)

L'Opah-RU (opération programmée d'amélioration de l'habitat - rénovation urbaine) dont l'animation a été confiée par l'État et la Ville de Paris au cabinet de conseil en habitat Urbanis vient d'être lancée sur le quartier Belliard-Doudeauville (1) dans le 18e arrondissement. « Il s'agit sans doute de la dernière opération parisienne visant à traiter la dégradation du bâti à l'échelle d'un quartier », explique Élisabeth Courrègelongue responsable de développement chez Urbanis, contactée par AEF Habitat et Urbanisme. « Beaucoup d'opérations ont été menées dans la capitale depuis vingt-cinq ans et c'est la dernière grande poche de logement insalubre. On comptera désormais des opérations par immeuble », ajoute-t-elle. Programmée sur cinq ans, elle devrait se prolonger en réalité sur six ou sept ans, le temps « d'accompagner les travaux qui auraient commencé à la fin de la période ».

Lire la suiteLire la suite
Requalification des quartiers anciens dégradés : la première convention signée à Saint-Denis pour quelque 52 millions d'euros

52 millions d'euros : c'est le montant global de la première convention de mise en œuvre du PNRQAD (Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés) (1) signée jeudi 14 octobre 2010 par Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme et le maire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Didier Paillard aux côtés de sept autres partenaires (2) (AEF Habitat et Urbanisme n°2602). Programmée de 2011 à 2016, l'opération porte d'une part, sur « la requalification complète des quartiers, Porte de Paris et Brise Echalas, avec des réhabilitations lourdes et des constructions neuves », et d'autre part, sur « l'accompagnement sur l'ensemble du centre-ville des propriétaires privés dans la réhabilitation de leurs biens », indique la Ville. Au total, « 320 logements neufs seront construits, dont 110 en programme social, et 1 200 logements du parc privé seront réhabilités » dans un périmètre qui recouvre « l'essentiel du centre-ville historique et du quartier Gare-Confluence ».

Lire la suiteLire la suite