Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°216643

Soupçons de fraudes à la retraite anticipée pour carrières longues : la CGT demande le réexamen d'urgence de centaines de dossiers

« Nous ne disons pas qu'il ne faut pas contrôler. C'est l'argent de la sécurité sociale. Mais il fallait encadrer davantage le dispositif ! Certains salariés ont fait valoir, en toute bonne foi, leur droit au rachat de trimestres pour des travaux qui n'avaient pas donné lieu à une rémunération ! ». C'est ce que déclare à AEF Mijo Isabey, administratrice CGT à la Cnav alors que son organisation syndicale réclame dans un communiqué publié ce mercredi 18 avril 2012 que « plusieurs centaines de dossiers » de retraités dont les droits à la retraite anticipée dans le cadre du dispositif pour carrière longue sont aujourd'hui contestés par la sécurité sociale, soient « réexaminés d'urgence ». Il s'agit des suites d'une enquête de l'Igas et de l'IGF remise au gouvernement début 2009 et selon laquelle quelque 1200 dossiers présentaient d'importantes irrégularités. Mijo Isabey souligne que certains assurés se voient réclamer des sommes « entre 30 000 et 70 000 euros » voire davantage lorsque les réclamations touchent des couples d'assurés ayant bénéficié ensemble du dispositif. L'importance des sommes réclamées tient au fait qu'il s'agit d'un rappel sur des pensions versées depuis parfois « plus de cinq ans » souligne la CGT qui estime à « 1 500 » le nombre de personnes concernées.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 80 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Carrières longues : l'attribution d'une pension de retraite ne peut être remise en cause que si la fraude du bénéficiaire est prouvée (Tass)

L'attribution à un retraité d'une pension de retraite au titre du dispositif de retraite anticipée pour carrière longue ne peut être remise en cause, passé le délai légal de contestation, que s'il est établi que le bénéficiaire s'est rendu coupable de fraude. C'est ce que décide le Tass (tribunal des affaires de sécurité sociale) du Morbihan dans un jugement du 12 septembre 2011. Le tribunal annule les sanctions prononcées en 2010 à l'encontre d'un retraité par la Carsat Bretagne et l'Urssaf du Morbihan. Les organismes contestaient la fiabilité des attestations produites par le bénéficiaire à l'appui de sa demande de régularisation de cotisations déposée en 2006.

Lire la suiteLire la suite
Rachat des cotisations retraite : François Gin, directeur général de la MSA, fait le point sur les fraudes devant la Mecss

Auditionné par les députés de la Mecss sur les fraudes, François Gin, directeur général de la MSA, est revenu, jeudi 9 décembre 2010, sur les fraudes au rachat de trimestres de retraite qui ont défrayé la chronique, notamment à l'occasion de la remise d'un rapport Igas-IGF début 2009 sur le dispositif « carrières longues ». « Les opérations de contrôle menées par la suite ont montré que ce n'était pas forcément dans le régime agricole qu'il y avait eu le plus d'anomalies. Et en plus, les bénéficiaires de rachats frauduleux n'étaient pas des agriculteurs mais le plus souvent des personnes sans lien avec le monde agricole », souligne-t-il devant Jean Mallot (SRC, Allier), président de la mission, et Dominique Tian (UMP, Bouches-du-Rhône) qui ont procédé à cette audition. Sur les 14 000 dossiers examinés plus à fond par les inspecteurs (sur les 93 000 ayant fait l'objet depuis 2004 d'une régularisation permettant le départ anticipé), 7 763 dossiers de rachats concernaient des salariés dont 2 500 pour le régime général et 4 000 pour la MSA. Sur les 1 196 dossiers jugés potentiellement à risque, 641 (25 %) concernent le régime général et 555 (13 %) la MSA.

Lire la suiteLire la suite
Le montant global de la fraude à la retraite sera connu en juin 2011, mais il reste modique au regard du volume des prestations versées

Pierre Mayeur, directeur de la Cnav, Pascale Robakowski, son agent comptable, Annie Rozès, directrice juridique et de la réglementation nationale et Brigitte Langlois-Meurinne, directrice déléguée, référent fraude national département prévention et lutte contre les fraudes, ont été auditionnés ce jeudi 25 novembre pendant plus de deux heures par la Mecss. Thème de cette audition, les mesures prises par la branche vieillesse pour lutter contre la fraude. D'emblée, le directeur de la Cnav a souligné le caractère spécifique de la branche vieillesse par rapport à ce dossier, tout en reconnaissant une profonde évolution culturelle ces dernières années favorisée, notamment, par l'affaire des régularisations de cotisations prescrites née du dispositif carrière longue figurant dans la loi du 21 août 2003. Un dossier en cours d'instruction mais qui a déjà donné lieu aux premières mesures disciplinaires. 130 agents étaient potentiellement concernés et six licenciements d'agents de différents organismes de protection sociale ont été prononcés.

Lire la suiteLire la suite
Départs en retraite anticipés : de 122 000 en 2008, on devrait enregistrer moins de 25 000 en 2009 (Cnav)

« Nous étions sur un rythme de 122 000 départs en retraite anticipés en 2008 et on sera en dessous de 25 000 en 2009 », précise la présidente de la Cnav, Danièle Karniewicz, aujourd'hui mercredi 21 octobre 2009. Ce chiffre devrait légèrement remonter en 2010. La baisse de 97 000 départs serait liée pour 48 % à l'allongement de la durée de cotisation (qui va se poursuivre jusqu'en 2012), pour 34 % au resserrement des conditions de régularisation pour pouvoir bénéficier de ce dispositif par rapport à ce qui était en vigueur depuis 2004 et pour 18 % à l'obligation de scolarité à 16 ans, poursuit Danièle Karniewicz. En janvier 2008, les conditions de vérification et de justification à produire pour pouvoir bénéficier d'un départ anticipé pour carrière longue ont en effet été resserrées. Par ailleurs, le barème de rachat a été relevé. Le dispositif permet de régulariser des trimestres non validés moyennant le versement d'une cotisation minimale afin de partir à retraite avant 60 ans (entre 57 et 60 ans) à taux plein.

Lire la suiteLire la suite