Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La Belge Michèle Coninsx succède à Aled Williams à la présidence d'Eurojust

Michèle Coninsx, vice-présidente d'Eurojust et représentante de la Belgique, est élue présidente d'Eurojust, mardi 17 avril 2012 à La Haye. Cette décision doit désormais être approuvée par le Conseil de l'Union européenne, qui vote à la majorité qualifiée. Le mandat de Michèle Coninsx commencera le 1er mai 2012. Elle succède à Aled Williams, qui fait valoir ses droits à la retraite.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 78 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La directive sur la protection des données traitées à des fins de police et de justice est « un pas en avant » (Viviane Reding)

La proposition de directive sur la protection des données traitées à des fins de police et de justice (1) est « un grand pas en avant », affirme la commissaire européenne à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté, Viviane Reding, mercredi 28 mars 2012. Elle s'exprimait au Parlement européen, à Bruxelles, au cours d'une conférence organisée par la « Privacy Platform » (plate-forme vie privée), présidée par la députée néerlandaise Sophie in 't Veld (ADLE). « La directive s'appliquera au traitement des données de police et de justice à l'intérieur des pays membres. Elle ne sera pas limitée à l'échange des données entre les pays », explique-t-elle. Actuellement le traitement des données à des fins de police et de justice est définie par la décision-cadre 2008/977/JAI. Mais celle-ci ne concerne que le transfert des données entres États.

Lire la suiteLire la suite
La Commission européenne veut créer un centre de lutte contre la cybercriminalité au sein d'Europol pour « réunir les meilleurs experts »

La Commission européenne propose la mise en place d'un centre européen de lutte contre la cybercriminalité, qui entend « réunir les meilleurs experts et les faire travailler à plein temps, sous l'égide d'Europol » , explique la commissaire en charge des Affaires intérieures, Cecilia Malmström, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, mercredi 28 mars 2012. Ce centre « visera la criminalité grave et organisée », précise-t-elle. Il se concentrera sur les activités illégales qui « génèrent beaucoup d'argent, ont de graves conséquences sur leurs victimes », comme l'exploitation sexuelle des enfants, ou qui s'attaquent aux infrastructures critiques. Cette proposition doit être validée par l'autorité budgétaire d'Europol. « J'espère que le centre pourra commencer en début d'année prochaine et il ira en grandissant », précise la commissaire. À terme, il pourrait rassembler 55 spécialistes, explique-t-elle, pour un budget de 3,6 millions d'euros par an.

Lire la suiteLire la suite
Les capacités opérationnelles d'Eurojust « doivent être renforcées d'ici le 4 juin 2011 » (Gérard Loubens, représentant de la France)

Les capacités opérationnelles d'Eurojust (Unité de coopération judiciaire de l'Union européenne) doivent être renforcées d'ici le 4 juin 2011, indique Gérard Loubens, représentant de la France à Eurojust sur le site du ministère de la Justice, vendredi 7 janvier 2011. La décision « dite Eurojust » du Conseil européen du 16 décembre 2008 doit en effet être « transposée en droit positif » avant cette date et prévoit d'accroître les compétences d'Eurojust. En matière de criminalité organisée, cette décision prévoit la possibilité pour les bureaux nationaux d'Eurojust de vérifier le contenu des commissions rogatoires internationales « lorsqu'elles reviennent après exécution des pays qui ont été saisies ». Au bureau français par exemple, « nous pourrons vérifier leur contenu et si nous nous apercevons que la commission rogatoire n'a pas été exécutée totalement, plutôt que de la renvoyer à la France qui a été requérante dans cette affaire et pour gagner du temps, nous ferons le point nous-mêmes et nous aurons la possibilité de demander un complément d'exécution au pays requis », explique-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Europol et Eurojust veulent promouvoir l'utilisation des équipes communes d'enquête

Une conférence regroupant des experts des États membres, des représentants du Conseil de l'UE et de différentes agences européennes était organisée à La Haye (Pays-Bas) les 2 et 3 décembre 2010 par Europol et Eurojust afin d'échanger sur les équipes communes d'enquête (JITS pour Joint Investigation Teams). Les participants ont notamment « partagé les bonnes pratiques sur la façon de mener une équipe commune d'enquête, les différentes possibilités de financement, la sélection des profils d'experts, ou encore l'utilisation des outils offerts par ces équipes », indique Europol dans un communiqué.

Lire la suiteLire la suite