Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« Convertir 20 % des plans d'épargne en action à la finance responsable ne coûterait pas un kopeck » (Bertrand Fournier, FIR)

Bertrand Fournier, réélu président du FIR (Forum pour l'investissement responsable) le 29 mars dernier, revient pour AEF sur les conséquences de la parution du décret de l'article 224 de la loi Grenelle II concernant l'ISR (investissement socialement responsable) le 30 janvier 2012. Afin de permettre à l'ISR de se généraliser, le FIR appelle les candiats à la présidentielle à convertir « 20 % des PEA (Plans d'épargne en action) à l'ISR », ce qui « donnerait un effet volume considérable, surtout si l'on ajoutait l'assurance vie », et « ne coûterait pas un kopeck ». Il estime qu'une non parution du décret de l'article 225 de la loi Grenelle II, qui crée une obligation de reporting environnemental et social pour toutes les entreprises de plus de 500 salariés, serait « un très mauvais signal », cette disposition devant permettre à l'ISR de prendre de l'essor.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Investissements : l'agence allemande Oekom a procédé à la notation extrafinancière de 3 200 entreprises en 2011

543 entreprises ont obtenu le statut « Prime » en 2011, c'est à dire investissable en ISR, soit environ 17 % des 3 200 entreprises issues de 50 pays évalués par Oekom, agence allemande de notation extrafinancière, qui a publié ses résultats le 27 mars 2012. « De nombreuses entreprises sont encore loin de ce que nous souhaiterions voir dans une économie verte. Plus de la moitié (57,4 %) n'ont mis en oeuvre que des actions rudimentaires ou n'ont rien mis en place en terme de durabilité », remarque Matthias Bönning, directeur des opérations et de la recherche à Oekom. L'Allemagne a la plus grande proportion d'entreprises ayant obtenu le statut Prime, suivi de l'Italie, de la Finlande et de la France. Au Japon et aux États-Unis, moins d'une entreprise sur dix a « démontré un niveau suffisant d'engagement au développement durable ». Les fabricants de produits ménagers obtiennent la meilleure note en moyenne, suivis de l'industrie informatique et de l'industrie automobile.

Lire la suiteLire la suite
L'investissement socialement responsable français passe la barre des 100 milliards d'euros (étude Novethic)

Selon une étude publiée jeudi 12 avril 2012 par le centre de recherche de la Caisse des dépôts Novethic, le marché français de l'ISR (investissement socialement responsable) a atteint 115 milliards d'euros, soit une croissance de 69 % sur un an. Un chiffre à comparer aux 2 600 milliards d'euros que représentent les encours au total en France sur la même période. Les fonds ISR ont toutefois été touchés par le contexte de baisse générale des marchés : la crise financière a eu un impact négatif sur la collecte de nouveaux encours. La forte croissance de l'ISR français en 2011 repose donc essentiellement sur la conversion de fonds traditionnels de la part des sociétés de gestion : plus de 28 milliards d'euros d'encours en 2011 sont passés d'une gestion prenant uniquement en compte la performance financière, à une gestion attentive au respect de critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance).

Lire la suiteLire la suite
ISR : le centre de recherche britannique Eiris lance un service de notation de la durabilité

Eiris, centre de recherche britannique spécialisé dans l'investissement responsable, lance un service de notation de la durabilité, annonce-t-il le 23 mars 2012. Eiris veut « fournir aux investisseurs une évaluation de la performance de durabilité sur une échelle de A à E de plus de 3 000 entreprises publiques au monde, se basant sur une large palette de données ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) ». « Dans la prochaine décennie et au-delà, l'intégration des questions de durabilité dans les analyses et décisions d'investissement va se poursuivre. Les appels à une approche plus responsable du capitalisme vont grandissant, avec l'idée qu'une compréhension plus fine du risque d'investissement, en prenant en compte le long terme, est requise de toute urgence », analyse Eiris.

Lire la suiteLire la suite

RSE et Gouvernance

Aperçu de la dépêche Aperçu
Forum pour l'investissement responsable : Bertrand Fournier réélu président. La composition des instances modifiée
Lire la suite
DÉCRYPTAGE. Relations entre ONG et entreprises : y a-t-il un risque d'instrumentalisation? Quels bénéfices pour les deux parties?

« Les ONG sont là pour donner un grand coup dans la marmite et créer un mouvement brownien », a déclaré l'ingénieur et consultant Jean-Marc Jancovici, à l'occasion d'un colloque organisé par son cabinet de conseil Carbone 4 en novembre dernier (AEF n°227384). Claude Fussler, expert indépendant en innovation et responsabilité sociétale, se demande pour sa part si la coopération des ONG avec les entreprises, dans l'espoir de faire évoluer leurs pratiques « de l'intérieur », ne contribue pas à amoindrir leur pouvoir de pression sur ces dernières. « Beaucoup d'ONG sont tentées par le dialogue plus confortable avec des entreprises éclairées et le partenariat comme levier d'action. Mais ces entreprises sont minoritaires », déclare-t-il à AEF vendredi 24 février 2012. « Contre la réticence des organisations patronales, l'inertie générale des consommateurs et la timidité du politique, de tels partenariats sont très loin de l'impact rêvé par leurs participants. »

Lire la suiteLire la suite
ISR : « J'espère qu'on ne parlera plus d'extrafinancier, c'est aberrant » (Franca Perin, Generali)

« J'espère qu'un jour on ne parlera plus d'extrafinancier, c'est aberrant. Pour moi tous les risques ISR sont financiers », déclare Franca Perin, responsable analyste ISR (investissement socialement responsable) au sein de l'assureur Generali. « Mes amis ne comprennent jamais quand je leur parle d'extrafinancier », ajoute-t-elle. Elle s'exprime dans le cadre de la conférence « La RSE, un outil de gestion des risques », lors d'un colloque organisé par le Medef mercredi 7 mars 2012.

Lire la suiteLire la suite