Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Éthique de la recherche : l'université Bordeaux Segalen se dote d'une charte pour prévenir fraudes scientifiques et conflits d'intérêts

L'université Bordeaux Segalen se dote d'une charte éthique en matière d'activité de recherche et de valorisation, par laquelle elle entend préserver la confiance du public dans l'institution universitaire grâce à une procédure de gestion des conflits d'intérêts et des manquements à l'intégrité scientifique, et prévenir ces dérives ainsi que la fraude. Approuvée à l'unanimité en conseil d'administration le 5 mars 2012, cette charte, présentée comme « une première en France pour une université », concerne l'ensemble des personnels de recherche qu'ils soient enseignants ou qu'ils interviennent en appui aux activités de recherche et de valorisation ou à leur gestion (Biatss, ITA), collaborateurs associés à ces travaux, étudiants, salariés ou non, qui y participent, et responsables ou directeurs de ces recherches). Elle s'applique à tous les laboratoires dont l'université est co-tutelle avec les EPST (CNRS, Inserm, Inra, Inria, etc.) et les Epic (CEA…), et donc aux personnels de ces organismes.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L'Académie des sciences se dote d'une « charte de l'expertise »

L'Académie des sciences, « assemblée pluridisciplinaire de savants français et étrangers élus par leurs pairs », se dote d'une « charte de l'expertise », annonce-t-elle mercredi 11 avril 2012. « Impulsée par les secrétaires perpétuels de l'Académie des sciences, Catherine Bréchignac et Jean-François Bach, et votée par l'assemblée plénière des académiciens », cette charte de deux pages « fixe les étapes de la démarche de l'expertise et les responsabilités de chaque acteur, en articulation avec le fonctionnement propre de l'Académie ». En effet, « lorsqu'une question soulève la nécessité d'une expertise, la qualité et la validité de celle-ci dépendent du respect de certaines règles, concernant les experts et la procédure elle-même », indique l'organisation. La charte stipule ainsi qu'il revient « à l'assemblée plénière de décider si l'Académie des sciences est compétente ou non pour effectuer l'expertise attendue ». Et, « en cas de qualification, le Comité restreint (1) de l'Académie des sciences désigne les compétences en interne, renforcées au besoin par des experts extérieurs ».

Lire la suiteLire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
Plagiat : « La méthode de M. Darde, qui s'érige en procureur universitaire, ne me paraît pas la plus efficace » (P. Binczak, Paris-VIII)
Lire la suite
Plagiat : Khaldoun Zreik, professeur à Paris-VIII, y voit un « symptôme » et appelle à réformer la thèse

Khaldoun Zreik, professeur en sciences de l'information et de la communication à Paris-VIII au sein du laboratoire Paragraphe, dénonce les « propos totalement calomnieux et diffamatoires » tenus par Jean-Noël Darde dans une dépêche AEF, lequel l'accuse de plagiat sur son blog depuis plusieurs années. Il reconnaît avoir codirigé une thèse en partie copiée-collée, mais assure avoir accepté la sanction prononcée par le conseil scientifique de l'université – mais toujours pas notifiée à ce jour –, à savoir l'annulation de la thèse et la perte du titre de docteur pour l'étudiant en cause. « Je dis avec force que le phénomène du plagiat doit être combattu ! Mais pas de cette manière, en attaquant sans relâche et nommément les personnes », explique Khaldoun Zreik. Il en appelle à une évolution du « système dans sa globalité », le plagiat étant selon lui un « symptôme ». « À l'heure d'aujourd'hui, il faut bien voir qu'un étudiant en thèse doit, si possible en trois ans, lire et se tenir au courant de tous les travaux de recherche dans son secteur, innover en écrivant sa thèse, publier au moins trois articles s'il veut être qualifié et enseigner la plupart du temps en étant Ater. C'est démentiel ! » Il émet par exemple l'idée qu'une thèse puisse être soutenue « en plusieurs temps : valider la première année un état de l'art et consacrer les deux années suivantes à élaborer sa pensée originale, ce qui est quand même, de loin, le plus important ».

Lire la suiteLire la suite
L'Anses, le Cemagref, l'Ifsttar, l'Ineris et l'IRSN signent une « charte de l'ouverture de l'expertise à la société »

Cinq établissements publics de recherche, d'expertise et d'évaluation des risques sanitaires et environnementaux signent une « charte de l'ouverture de l'expertise à la société », vendredi 9 septembre 2011. Il s'agit de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail), du Cemagref (Institut de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture), de l'Ifsttar (Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux), de l'Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques) et de l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire). Cette charte traduit, expliquent-ils, « une volonté commune d'ouvrir davantage à la société [les] processus d'expertise et d'évaluation des risques tout en garantissant la confidentialité des informations couvertes par le secret médical, le secret industriel et commercial et le secret de défense ».

Lire la suiteLire la suite
Le CNRS adopte sa « charte de l'expertise »

Le conseil d'administration du CNRS a adopté la « charte de l'expertise » de l'organisme lors de sa séance du 23 juin 2011, annonce-t-il vendredi 1er juillet 2011. Ce texte « s'inscrit dans le cadre des principes généraux énoncés par la charte nationale de l'expertise du 22 décembre 2009 » (AEF n°274501). Il est « le fruit d'une réflexion conduite par le directeur de l'ISCC (Institut des sciences de la communication) du CNRS, Dominique Wolton », indique l'organisme, précisant qu' « un colloque sur l'expertise, qui s'est tenu le 4 avril dernier, a proposé des pistes de travail qui ont abouti à la rédaction de ce document ». En accompagnement de la charte, « la direction générale déléguée à la science (…) se dote d'une structure ad hoc qui lui permette de répondre au mieux, du point de vue scientifique, déontologique et logistique, à la mission d'expertise institutionnelle du CNRS, et d'en assurer la valorisation ».

Lire la suiteLire la suite