Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°216489

Dépendance : la France fait partie de la minorité de pays européens où l'espérance de vie sans incapacité a baissé entre 2008 et 2010 (Ined)

Sur les 21 pays de l'Union européenne pour lesquels les données sont disponibles, environ un quart - dont la France - ont vu l'espérance de vie sans incapacité de leur population baisser entre entre 2008 et 2010, selon des données publiées, jeudi 19 avril 2012 par l'Ined. Entre ces deux dates l'espérance de vie sans incapacité a baissé de 10 mois pour les Français (61,9 ans en 2010 contre 62,7 ans en 2008) et de 13 mois pour les Françaises (63,5 ans en 2010 contre 64,6 ans en 2008). Deux autres pays ont vu leur espérance de vie sans incapacité régresser de manière importante sur la période récente: les Pays-Bas (-1,3 année pour les hommes, mais + 3 mois pour les femmes) et la Finlande (-1,7 année pour les femmes et -1 mois pour les hommes). La France se rapproche ainsi de la moyenne européenne - l'espérance de vie sans incapacité s'établit à 61,3 ans pour les hommes de l'Union européenne à 27 et 62 ans pour les femmes. C'est la Suède qui, en Europe, a l'espérance de vie sans incapacité la plus longue aussi bien pour les hommes (71,7 ans pour une longévité de 79,6 ans) que pour les femmes (71 ans pour une longévité de 83,6 ans).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 81 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Dépendance : l'Ocirp propose sa synthèse des 324 propositions faites sur le sujet en 2011

Prévention et information, aide aux aidants et gouvernance : tels sont les trois principaux thèmes des propositions émises sur le thème de la perte d'autonomie au cours des deux dernières années, selon la « cartographie de la dépendance », présentée lundi 16 janvier 2012 par le directeur général adjoint de l'Ocirp, Jean-Manuel Kupiec. « Il n'y a plus de rapports publiés sur le sujet depuis la fin de l'année 2011, mais nous manquions d'une vision globale. Sur les 66 acteurs ayant pris part au débat en 2011, 16 ont fait des propositions. Nous ne savions pas trop comment les indexer et nous avons donc estimé que c'est en dégageant des positions transverses que nous pourrions mettre en évidence des lignes de force, » explique Jean-Manuel Kupiec qui a recensé sept « rapports majeurs » depuis 2005 et un total de 324 propositions sur le thème de la perte d'autonomie en 2011. Il note que plus l'on avance dans le temps et plus les thèmes de l'assurance dépendance et de la mobilisation du patrimoine deviennent « incontournables » au yeux des acteurs (dans les principaux rapports recensés sur le sujet) alors que ces thèmes étaient encore « émergents » dans le rapport de la Cour des comptes de 2005 ou celui du Centre d'analyse stratégique de 2006.

Lire la suiteLire la suite
Plus d'un quart des 60 ans ou plus à domicile ont une aide régulière, sous une forme mixte (entourage et professionnels) pour les plus âgés

Vingt huit pour cent des personnes appartenant à la classe d'âge des 60 ans ou plus vivant à domicile bénéficient d'une aide régulière dans les tâches de la vie quotidienne, financièrement ou par un soutien moral. Ces 3,6 millions de personnes aidées en 2008-2009 -qui pourraient être 23,6 millions en 2060- bénéficient d'un volume d'aide très différencié selon l'intensité de leur perte d'autonomie (de 55 minutes par jour pour les plus autonomes jusqu'à 7h 35 pour les plus dépendantes). L'aide peut être mixte (entourage et professionnels) dans 32 % des cas, uniquement le fait de l'entourage (48 %) ou uniquement le fait de professionnels (20 %). L'avancée en âge s'accompagne d'une augmentation de l'aide combinant l'entourage et les professionnels de même que l'augmentation du degré de dépendance mesuré par le GIR ou groupe iso-ressources. L'intervention des professionnels du secteur sanitaire est liée au degré de dépendance : 56 % des personnes âgées aidées très dépendante (GIR 1 et 2) le sont par un professionnel de santé (aide soignant, infirmier, kiné…) alors que c'est le cas de 46 % des personnes modérément dépendante (GIR 3), de 23 % des personnes en GIR 4 et de 7 % des personnes âgées aidées relevant des GIR 5 et 6. Tels sont les principaux constats de l'enquête Handicap-Santé en ménages ordinaires de l'Insee qu'analysent Noémie Soullier et Amandine Weber de la Drees dans le n°771 d' « Études et résultats » d'août 2011.

Lire la suiteLire la suite
Dépendance : les propositions du sénateur Trillard sur la prévention complètent les travaux réalisés dans le cadre du débat national

Promouvoir la prévention et l'éducation en santé notamment dans le cadre professionnel, améliorer le soutien aux aidants, encourager l'activité sportive chez les seniors ou encore favoriser la recherche dans le domaine de la gériatrie, figurent parmi les dix recommandations formulées dans le rapport du sénateur André Trillard (UMP, Loire-Atlantique) sur « la prévention de la dépendance des personnes âgées » (1) et remis aujourd'hui mercredi 13 juillet 2011 au président de la République. Ce rapport s'inscrit dans le cadre du débat national sur la dépendance qui a eu lieu au premier semestre 2011 et complète la liste des travaux réalisés par les différentes instances saisies par le gouvernement sur ce thème : le CESE (AEF n°238560), le HCF (AEF n°238094), le Hcaam (AEF n°237598), le CAS (AEF n°237349) ainsi les quatre groupes de travail mis en place au début de l'année 2011 (AEF n°237977). le docteur Olivier de Ladoucette a également remis à la secrétaire d'État à la Santé un rapport sur le « bien vieillir » fin mai (AEF n°239437). Au vu de l'ensemble de ces contributions, le président de la République et le gouvernement comptent annoncer les mesures retenues pour réformer la prise en charge de la dépendance ainsi que leurs modalités de financement « au tout début de septembre », confirme le Premier ministre, François Fillon, devant les Parlementaires de la majorité.

Lire la suiteLire la suite
Dépendance : le développement en Europe des aides financières aux dépens des services en nature favorise les inégalités (M. Naiditch, Irdes)

« Alors que le système était destiné dans les pays nordiques à délivrer les familles de l'aide de façon à ce qu'elles puissent simplement s'occuper de leurs vieux parents, on voit revenir de façon assez massive le recours à la famille » pour faire ce qui ne relève pas du seul soin (médical) à la personne. On voit également s'instaurer au travers des mécanismes de « cash for care » (aide financière plutôt qu'en nature) et des dispositifs d'incitations fiscales « une dérive de ces systèmes au départ universalistes vers des systèmes plus inégalitaires et moins axés sur la prévention ». C'est ce qu'indique Michel Naiditch, expert et médecin en santé publique à l'Irdes, invité par l'Ajis ce lundi 16 mai 2011, à venir s'exprimer dans le cadre d'une table ronde sur la dépendance en Europe.

Lire la suiteLire la suite
La prévention de la perte d'autonomie doit faire progresser l'espérance de vie sans incapacités, selon le rapport annuel de la CNSA

La CNSA a présenté, mercredi 27 avril 2011, les recommandations de son rapport annuel 2010 (1) consacré cette année à la « politique de prévention au service de l'autonomie ». Le conseil souhaite ainsi « faire de l'autonomie des personnes âgées et handicapées un objectif à part entière des politiques de prévention et de promotion de la santé, en privilégiant l'amélioration de l'état de santé tout au long de la vie et en ciblant les populations vulnérables et fragiles ». Car l'enjeu n'est pas la prise en charge de la dépendance -mot « banni » par la CNSA comme l'a rappelé sa vice-présidente Janine Dujay-Blaret- mais « l'espérance de vie sans incapacité », qui « a progressé sur le même rythme que l'accroissement de l'espérance de vie » : « aujourd'hui, après 80 ans, six personnes sur dix sont encore autonomes ». La CNSA souligne cependant les « incertitudes » concernant les « progrès à venir » de cette espérance de vie sans incapacité. Mais cette incertitude tient en partie à l'efficacité des politiques de prévention.

Lire la suiteLire la suite