Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La Cnil vérifiera « le bon effacement » des empreintes digitales non nécessaires contenues dans le fichier central du passeport biométrique

La Commission nationale de l'informatique et des libertés « s'attachera […] à vérifier le bon effacement » des empreintes digitales non nécessaires contenues dans le fichier central du passeport biométrique « à l'issue de l'opération menée par le ministère de l'Intérieur ». C'est ce qu'indique la présidente de l'autorité administrative indépendante, Isabelle Falque-Pierrotin, dans une délibération du 15 décembre 2011, publiée au Journal officiel du jeudi 19 avril 2012. La Cnil était amenée à se prononcer sur le projet de décret ministériel traduisant la décision du Conseil d'État d'octobre 2011, qui avaient annulé « les dispositions prévoyant la collecte de huit empreintes digitales, alors que seules deux sont destinées à figurer dans le passeport ». Le nouveau décret est paru au Journal officiel, mercredi 18 avril 2012 (AEF Sécurité globale n°216740).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 73 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Passeport biométrique : le Conseil d'État annule les dispositions prévoyant la collecte de huit empreintes digitales

Le Conseil d'État annule partiellement l'article 5 du décret du 30 avril 2008 relatif au passeport biométrique dans une décision du mercredi 26 octobre 2011. Il rejette « les dispositions prévoyant la collecte de huit empreintes digitales, alors que seules deux sont destinées à figurer dans le passeport ». La plus haute juridiction administrative française juge que « la collecte et la conservation d'un plus grand nombre d'empreintes digitales que celles figurant dans le composant électronique ne sont ni adéquates, ni pertinentes et apparaissent excessives au regard des finalités du traitement informatisé ». Le Conseil d'État avait été saisi par « des titulaires de passeports français, des associations de défense des droits et par des professionnels du secteur de la photographie » en 2008.

Lire la suiteLire la suite
La fraude a diminué des deux tiers avec le passage au passeport biométrique (rapport sénatorial sur la RGPP dans les collectivités)

La fraude au passeport a diminué des deux tiers avec le passage au passeport biométrique. C'est ce qu'indique le rapport d'information sénatorial sur les conséquences de la RGPP pour les collectivités territoriales et les services publics locaux, rendu public fin juin 2011 (AEF Sécurité globale n°236832). S'appuyant notamment sur les déclarations de Raphaël Bartolt, directeur de l'Agence nationale des titres sécurisés, le sénateur Dominique de Legge (UMP, Ille-et-Vilaine), rappelle que « le développement d'une nouvelle génération de titres d'identité dits 'sécurisés', via le recours à la biométrie, correspond à un axe fort de la RGPP » (AEF Sécurité globale n°250104). L'objectif est « d'accroître le niveau de sécurisation » des titres et d'obtenir des simplifications administratives. Néanmoins, « cet objectif de simplification administrative, quoiqu'important, demeure subsidiaire par rapport à l'objectif premier de lutte contre la fraude documentaire », observe le parlementaire, qui préconise de « réévaluer l'ordre des priorités, une fois la sécurisation des titres d'identité définitivement consolidée ».

Lire la suiteLire la suite
Le Conseil d'État devrait annuler le décret sur le passeport biométrique (Alain Winter, chef adjoint du pôle judiciaire à la DGPN)

« Le Conseil d'État va annuler le décret du 30 avril 2008 sur le passeport biométrique, parce qu'il manque aujourd'hui un texte législatif », annonce Alain Winter, commissaire divisionnaire et chef adjoint du pôle judiciaire, prévention et partenariats au cabinet du directeur général de la police nationale lors d'une audition à l'Assemblée nationale par la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale, jeudi 30 septembre 2010. Ce décret instituait notamment la création d'une base de données, intitulée « TES », ayant pour but de collecter et de traiter de manière centralisée les données sur le demandeur de passeport, en particulier l'image numérisée de son visage et de huit empreintes digitales. « Le décret est sorti en 2008, parce que nous étions obligé de le faire par le règlement européen du 13 décembre 2004, mais la loi n'est toujours pas votée. La décision du Conseil d'État est attendue pour le mois de décembre. Si jamais le Parlement vote avant cette date, nous avons une chance de sauver ce fichier », indique Alain Winter.

Lire la suiteLire la suite
Passeport biométrique : un processus « incontestablement » sécurisé mais il reste des « fragilités », selon un rapport de l'IGA

« Le processus de délivrance des titres d'identité et de voyage a été incontestablement sécurisé », conclut l'IGA (Inspection générale de l'administration) du ministère de l'Intérieur dans un rapport portant sur les passeports biométriques dans les communes. Daté de février 2010, ce document vient d'être rendu public par le ministère de l'Intérieur. Les auteurs, Patrice O'Mahoni et Françoise Taheri, estiment qu' « après une période d'adaptation difficile, le passage au passeport biométrique peut être considéré comme réussi ». Hormis des délais de délivrance « encore trop longs », il fait l'objet « d'une appréciation globalement positive des élus et des services concernés ».

Lire la suiteLire la suite