Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Eau potable : « La gestion privée est toujours 25 % plus chère que la régie publique » (Gabriel Amard, Les lacs de l'Essonne)

Le coût moyen de revient du mètre cube d'eau en gestion privée « est toujours 25 % plus cher qu'en régie publique », affirme à AEF Gabriel Amard, président (Front de gauche) de la communauté d'agglomération Les lacs de l'Essonne et secrétaire national du Parti de gauche en charge des apparitions publiques. L'agglomération, composée des villes de Grigny et Viry-Chatillon, a quitté le Sedif en 2011 à l'initiative de l'homme politique, alors que le contrat de délégation arrivait à échéance, après avoir créé une régie publique. Le passage en régie a permis une baisse de 37 % du tarif d'accès au mètre cube, la gratuité des premiers mètres cubes (soit 2,7 % de la consommation), des tarifs différenciés selon l'usage familial ou professionnel, ainsi que la suppression de l'abonnement payant pour les particuliers. Gabriel Amard milite aussi, au sein du Front de gauche, pour la mise en place d'un service public national et de l'eau et d'un système de péréquation. Il répond aux questions d'AEF.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Distribution d'eau : la communauté d'agglomération d'Evry Centre Essonne vote la création d'une régie

Les élus de la CAECE (communauté d'agglomération Evry Centre Essonne, présidée par le socialiste Manuel Valls) ont voté la création, le 2 avril, d'une régie publique chargée de la distribution d'eau potable dans les six communes de l'agglomération à partir du 1er janvier 2013, indique à AEF Édith Maurin, vice-présidente (DVG) chargée de la gestion des services urbains, mercredi 4 avril 2012. La délégation confiée à la Société des eaux de l'Essonne, filiale de la Lyonnaise des eaux, s'achève à la fin de l'année. La CAECE, où six millions de mètres cubes d'eau sont consommés chaque année, table sur une baisse « de l'ordre de 10 % » du prix de l'eau sur la part de la distribution, « premier objectif » de la régie, selon l'élue. Ce taux correspond à la marge du délégataire. L'agglomération souhaite aussi « se réapproprier la connaissance de son patrimoine ». La régie sera administrée par un conseil d'exploitation composé de douze élus communautaires et de six associations d'usagers, soit une par commune (1).

Lire la suiteLire la suite
Eau potable : le Grand Lyon annonce la fin des contrats de distribution un an avant le terme et renégocie les tarifs dès 2012

La communauté urbaine de Lyon a annoncé, mercredi 29 février 2012, qu'elle mettrait fin aux contrats de distribution d'eau le 5 février 2015, un an avant le terme prévu, en application de l'arrêt Olivet (avril 2009) du Conseil d'État (1). Il s'agit principalement des contrats d'eau de plus de 20 ans qui lient le Grand Lyon à Veolia (qui couvre 85 % du Grand Lyon) et à la Lyonnaise des Eaux (10 %). Les élus communautaires se prononceront sur les différentes options de gestion en octobre 2012. La collectivité a retenu quatre « scénarios » : la gestion unique en régie publique, la gestion externalisée en lot unique, la mixité des modes de gestion par découpage territorial (rive droite du Rhône en régie et rive gauche externalisée) ou par découpage fonctionnel (production en régie et distribution externalisée). « Quel que soit le scénario retenu, les délégataires publics ou privés devront respecter un même cahier des charges élaboré par l'autorité organisatrice », souligne le Grand Lyon.

Lire la suiteLire la suite

Energies et Environnement

Aperçu de la dépêche Aperçu
Eau : il faut « réfléchir à un regroupement des acteurs en région parisienne » (Philippe Knusmann, Sedif)
Lire la suite
Service de l'eau : le Conseil constitutionnel autorise le département des Landes à favoriser les communes qui choisissent la régie

Le Conseil constitutionnel autorise le conseil général des Landes à favoriser les communes ayant choisi la régie pour leur service de l'eau et d'assainissement, dans une décision rendue vendredi 8 juillet 2011. Il juge non conforme à la Constitution une disposition de la loi de 2006 sur l'eau et les milieux aquatiques interdisant cette modulation. Depuis le milieu des années 1990, le conseil général des Landes majore de 5 % les subventions aux communes en régie pour leurs travaux sur leur réseau d'eau et d'assainissement, et minore de 5 % les aides pour les communes en affermage. Régulièrement contestée par la FP2E (Fédération professionnelle des entreprises de l'eau), cette mesure a été portée devant le Conseil d'État, qui a saisi le Conseil constitutionnel en avril 2011 d'une question prioritaire de constitutionnalité posée par le conseil général des Landes.

Lire la suiteLire la suite
Services d'eau et assainissement : « la tendance à les confier au secteur privé s'infléchit » (SOeS)

« La tendance observée depuis 1998 à confier [les services d'eau et d'assainissement] au secteur privé s'infléchit entre 2004 et 2008 », relève le SOeS (Service de l'observation et des statistiques) du ministère du Développement durable dans une note consacrée aux services d'eau et d'assainissement entre 2004 et 2008, publiée mercredi 8 décembre 2010. Le rapport observe une « baisse de la consommation domestique d'eau », une « augmentation de la gestion en régie », ainsi qu'une « réduction des écarts de prix entre régie et délégation ». L'enquête montre aussi que « les communes se regroupent toujours davantage dans le cadre de l'intercommunalité pour assurer ces services, et de manière plus marquée pour l'assainissement que pour l'alimentation en eau potable ».

Lire la suiteLire la suite