Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Karina Ufert (Lituanie) est élue présidente de l'ESU (European students' union)

Karina Ufert est élue présidente de l'ESU (European students' union) lors de sa 62e assemblée générale, qui se déroule à Bucarest (Roumanie) du 22 au 24 avril 2012. Originaire de Lituanie, Karina Ufert était jusqu'à présent vice-présidente de cette même organisation étudiante. Elle succède à Allan Päll, qui avait été élu président en mai 2011 (AEF n°241299). Le reste du bureau a également été renouvelé : Rok Primozic, originaire de Slovénie, et Taina Moisander, originaire de Finlande, sont les deux nouveaux vice-présidents. Karina Ufert et son nouveau bureau doivent prendre leurs fonctions à compter du 1er juillet 2012.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 77 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
« Erasmus pour tous » : la Fage et l'ESU dénoncent le système de garantie de prêts étudiants proposé par la Commission européenne

« Les engagements budgétaires présentés sont loin d'être suffisants, notamment pour atteindre l'objectif intergouvernemental de 20 % de mobilité en 2020. » C'est ainsi que réagit la Fage, membre de l'ESU après la publication, mercredi 23 novembre 2011, des propositions de la Commission européenne pour son nouveau programme baptisé « Erasmus pour tous » (AEF n°227505). Prévu pour remplacer sept programmes actuels (1), « Erasmus pour tous » disposerait d'un budget « revu nettement à la hausse » puisque « la Commission propose une augmentation budgétaire d'environ 70 % par rapport au budget actuel sur sept ans ». Cela « signifierait une affectation de 19 milliards d'euros au nouveau programme pour la période 2014-2020. » Parmi les nouveautés, la Commission propose notamment de mettre en place « un mécanisme de caution de prêts visant à aider les étudiants en master à financer leurs études à l'étranger ». La Fage estime que se système « s'oppose fondamentalement aux conditions nécessaires d'une démocratisation de l'enseignement supérieur européen et d'une égalité des chances face à la réussite des études ».

Lire la suiteLire la suite
Mobilité : la Commission européenne propose qu' « Erasmus pour tous » remplace 7 programmes actuels pour un budget en hausse de 70%

« Le programme 'Erasmus pour tous' réunirait tous les mécanismes européens et internationaux actuellement mis en oeuvre pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport, remplaçant à lui seul sept programmes actuels. » C'est la description que fait la Commission européenne, mardi 23 novembre 2011, de son nouveau programme appelé « Erasmus pour tous ». Celui-ci, dont le lancement est prévu en 2014, doit remplacer les programmes « Éducation et formation tout au long de la vie » (Erasmus, Leonardo Da Vinci, Comenius, Grundtvig), « Jeunesse en action », « Erasmus Mundus », « Tempus », « Alfa », « Edulink » et le programme de coopération bilatérale avec les pays industrialisés. Présenté comme une « structure rationalisée », « Erasmus pour tous » vise à renforcer « considérablement les possibilités de mobilité et de coopération » pour les étudiants, les stagiaires, les enseignants, les formateurs et les éducateurs « souhaitant partir étudier, se former, enseigner ou travailler comme bénévoles à l'étranger ».

Lire la suiteLire la suite
Le Conseil économique et social demande la création d'un fonds européen de mobilité et d'un « statut d'étudiant ou de stagiaire européen »

Le CESE (conseil économique, social et environnemental) recommande que « la France porte une demande d'augmentation du budget Erasmus afin de permettre une progression en termes d'étudiants concernés » et demande « la création d'un fonds européen de mobilité qui viendrait abonder les initiatives des États, des collectivités territoriales, des chambres consulaires, des associations et des entreprises », dans son projet d'avis intitulé « La mobilité des jeunes », rendu public mercredi 9 novembre 2011. Au niveau national, le conseil économique et social souhaite qu'on « facilite l'obtention de visas et que le parcours de mobilité n'entraîne pas une rupture de versement des bourses ». Enfin, au niveau des établissements d'enseignement supérieur, l'institution préconise que soit résolu le problème des doubles droits d'inscription et que les études à l'étranger soient systématiquement prises en compte au sein du cursus universitaire des étudiants.

Lire la suiteLire la suite
La Commission européenne annonce une nouvelle « stratégie de modernisation de l'enseignement supérieur »

« Nous devons réformer l'enseignement supérieur - et la formation professionnelle - afin de doter nos jeunes des compétences dont ils ont besoin », car l'enseignement supérieur « est la meilleure des assurances contre le chômage » (AEF n°232993). C'est ce qu'affirme Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l'éducation, la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, mardi 20 septembre 2011. Elle s'exprime à l'occasion de la présentation de la nouvelle « stratégie de modernisation de l'enseignement supérieur » de la Commission européenne. Celle-ci vise à « accroître le nombre de diplômés, à améliorer la qualité de l'enseignement supérieur et à optimiser la contribution de l'enseignement supérieur à l'économie européenne, afin qu'elle sorte renforcée de la crise ». En effet, « dans l'économie mondiale, l'Europe ne peut faire face à ses concurrents qu'en s'appuyant sur la connaissance, les savoirs et la capacité d'innovation », souligne Androulla Vassiliou.

Lire la suiteLire la suite
La Commission européenne propose d'allouer 15 milliards d'euros pour un nouveau programme en faveur de l'éducation et de la formation

« Le budget de l'Union européenne peut apporter une véritable valeur ajoutée en favorisant la mobilité, en facilitant la coopération et l'échange des pratiques exemplaires et en soutenant les États membres dans la modernisation de leurs systèmes d'éducation et de formation ». C'est ce qu'indique la Commission européenne dans une communication adressée aux institutions européennes (1). Dans ses propositions pour le budget 2014-2020 de l'UE, la Commission souhaite ainsi « que le budget de l'UE soutienne l'éducation ». Pour ce faire, elle propose une dotation de 15,2 milliards d'euros pour la création d'un nouveau programme baptisé « Europe éducation ». « Ce programme réunira les sous-programmes actuellement distincts du programme 'Éducation et formation tout au long de la vie', les programmes internationaux dans le domaine de l'enseignement supérieur - notamment Erasmus Mundus - et Jeunesse en action », précise la Commission.

Lire la suiteLire la suite