Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Sécurité globale| Sécurité privée| Dépêche n°216156

Neo sécurité : l'État se dit prêt à un « effort financier supplémentaire » conditionné à une meilleure gestion de l'entreprise

« L'État est disposé à consentir un effort financier supplémentaire » pour « assurer la pérennité des emplois et des activités » de Neo sécurité, indique le service de presse de la présidence de la République, jeudi 26 avril 2012, dans un communiqué. La veille, le secrétaire général de l'Élysée, Xavier Musca, avait rencontré Jean-Michel Houry, le P-DG de l'entreprise, puis les syndicats du secteur (AEF Sécurité globale n°216186). « Ce soutien est conditionné à la présentation d'un plan d'amélioration de la gestion de l'entreprise et à l'intervention d'investisseurs financiers ou industriels pour appuyer un tel projet. » L'Élysée ajoute que l'État veillera « à ce que les instances représentatives du personnel soient mises en place et fonctionnent normalement afin de garantir un bon niveau d'information des représentants des salariés sur la situation de l'entreprise ». Des élections professionnelles ont eu lieu en mars 2012 dans l'entreprise après plusieurs mois de carence (AEF Sécurité globale n°218301), mais elles font l'objet de contestations, notamment de la part de l'Unsa (AEF Sécurité globale n°217400).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 65 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Neo sécurité : le secrétaire général de l'Élysée reçoit Jean-Michel Houry et les syndicats après la déclaration de cessation de paiement

« Conformément aux paroles du président de la République, Nicolas Sarkozy, le pouvoir politique a pris les choses en mains », se félicite le porte-parole du groupe de surveillance humaine Neo sécurité, Éric Ehrsam, mercredi 25 avril 2012 en début de soirée. À la suite de l'annonce par voie de presse de la déclaration de cessation de paiement de Neo sécurité, Nicolas Sarkozy s'était dit disponible, mercredi 25 avril sur France info, pour recevoir le P-DG de l'entreprise. C'est finalement le secrétaire général de la présidence de la République, Xavier Musca, qui a reçu Jean-Michel Houry dans l'après-midi. « L'Élysée a pris le dossier en main et va essayer de le régler dans l'intérêt des travailleurs », indique Éric Ehrsam.

Lire la suiteLire la suite
Neo sécurité : la demande d'audience devant le tribunal de commerce est accueillie « sans surprise » par les partenaires sociaux

L'annonce de la demande d'audience au tribunal de comserce en vue de l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire du groupe Neo sécurité par son P-DG, vendredi 20 avril 2012 (AEF Sécurité globale n°216462), suscite des réactions chez les acteurs de la sécurité privée. « Malheureusement, cela ne m'étonne pas, indique Erik Biro, secrétaire fédéral à l'Unsa-FMPS. L'entreprise gérée de façon hasardeuse et à cause de cela, les emplois sont menacés. Certains clients étaient déjà partis à la suite de la procédure de sauvegarde (AEF Sécurité globale n°245803), je crains désormais que d'autres suivent aujourd'hui. Comme les accords de reprise du personnel, dans le cas d'une reprise de contrat de surveillance humaine, ne sont généralement pas respectés, il y a une incertitude totale pour les salariés en cas de disparition de Neo sécurité. C'est très mal parti, et les salariés sont très inquiets ».

Lire la suiteLire la suite
Neo sécurité demande une audience au tribunal de commerce en vue d'un redressement judiciaire

« Le groupe Neo sécurité a un 'trou' de 15 millions d'euros », annonce à AEF Sécurité globale Jean-Michel Houry, vendredi 20 avril 2012, confirmant une information publiée le même jour dans « Le Figaro ». Le P-DG du groupe de surveillance humaine de 5 000 salariés indique qu'il existe désormais deux alternatives. Soit l'entreprise trouve une solution « de manière très rapide », car « si Neo sécurité n'a pas de visibilité, c'est reculer pour mieux sauter. Cela ne serait alors pas responsable de continuer l'exploitation », estime le P-DG. Deuxième alternative : entamer une procédure de redressement judiciaire. Le groupe a d'ores et déjà sollicité une audience au tribunal de commerce en ce sens, confirme Jean-Michel Houry. Elle pourrait avoir lieu prochainement.

Lire la suiteLire la suite
Neo sécurité sort de la procédure de sauvegarde, son activité de sécurité mobile est reprise par Securitas

Le tribunal de commerce de Paris valide, lundi 19 décembre 2011, la sortie du groupe Neo sécurité de la procédure de sauvegarde dans laquelle il se trouvait depuis le 14 mars 2011, apprend AEF Sécurité globale auprès de l'entreprise. « Cette sortie marque une étape capitale dans la vie de notre société », se félicite Jean-Michel Houry, P-DG du groupe, dans un « mémorandum » envoyé à l'ensemble des dirigeants du groupe peu après la décision du tribunal, et dont AEF Sécurité globale s'est procuré une copie. La sortie de la procédure de sauvegarde se traduit notamment par la « mise en redressement judiciaire de SGA », la filiale de sûreté aéroportuaire du groupe, ainsi que par la cession de l'activité de sécurité mobile de Neo sécurité.

Lire la suiteLire la suite