Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°216021

Emploi des jeunes : la précarité des premiers emplois est devenue la norme pour la « génération 2007 » (Céreq)

« Trois ans après l'entrée sur le marché de l'emploi, 72 % des jeunes travaillent », mais « un tiers des jeunes qui travaillent ont un emploi à durée déterminée [intérim ou CDD], et près de 20 % sont à temps partiel sans l'avoir choisi » : voici les indicateurs d'insertion fournis par le Céreq (Centre d'études et de recherches sur les qualifications) dans son enquête « Quand l'école est finie », publiée le 24 avril 2012. Un échantillon de 25 000 jeunes, représentatifs des 739 000 sortis du système éducatif en 2007, a été interrogé en 2010 et sera suivi tous les trois ans, conformément au dispositif « Génération », instauré par le Céreq depuis quinze ans.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les jeunes premières victimes de la précarité, avec l'emploi comme préoccupation centrale (rapport du Secours catholique)

Les 18-25 ans sont « plus touchés que les autres » par la précarité, avec « une préoccupation majeure et centrale : l'emploi », souligne le rapport annuel 2010 du Secours catholique sur l'évolution de la pauvreté en France, publié mardi 8 novembre 2011. Constatant globalement un « durcissement de la pauvreté », l'étude analyse particulièrement la précarité des 18-25 ans, qui représentent « la classe d'âge la plus pauvre de France » (1). Le Secours catholique souligne « l'extrême précarité » des jeunes, qu'il s'agisse de leur logement, de leur niveau de formation, de leur situation en emploi ou de leurs ressources financières. « Les jeunes subissent de plein fouet la crise économique et sociale, ils sont plus diplômés, plus qualifiés que les générations précédentes mais paradoxalement plus précaires. Ils cumulent tous les risques et toutes les difficultés », estime l'association, qui déplore que l'État soit « globalement peu présent à leurs côtés ».

Lire la suiteLire la suite
Jeunes : les difficultés d'accès à l'emploi « pas plus fortes » que pour les autres entrants sur le marché du travail (Direction du Trésor)

« Les difficultés d'accès à l'emploi ne sont pas plus fortes pour les jeunes que pour des personnes d'âge médian qui rentrent également sur le marché du travail ou qui ont perdu leur emploi », estime la direction générale du Trésor dans une étude intitulée « Chômage des jeunes : quel diagnostic » (Lettre « Trésor-Éco » n°92). Tout en soulignant les spécificités de l'emploi des jeunes, marquées par les « contrats précaires » et le « déclassement » et « à nouveau soulignées par la crise récente », les auteurs, Pierre-Édouard Batard et Emmanuel Saillard, relativisent les différences entre les problèmes d'accès à l'emploi des jeunes et ceux du reste de la population : « Que ce soit pour les jeunes ou pour leurs aînés, la première difficulté du parcours d'insertion professionnelle consiste à effectuer la transition d'une situation de non emploi vers une situation d'emploi. »

Lire la suiteLire la suite
Emploi des jeunes, adaptation des qualifications, chômage de longue durée : la France doit s'attaquer à ses « défis structurels » (OCDE)

« Il faudrait que la France s'attaque à certains défis structurels qui continuent de persister sur le marché du travail », comme l'emploi des jeunes, l'adéquation de leurs qualifications avec les besoins du marché du travail, le chômage de longue durée et la différenciation « marquée » entre contrats temporaires et permanents, estime l'OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économique) dans sa dernière édition des « Perspectives de l'emploi », rendue publique jeudi 15 septembre 2011. L'OCDE estime « modeste » la reprise en France depuis la fin de la crise de 2008-2009 et note qu'elle s'est traduite par une « légère baisse du taux de chômage ». « Le taux de chômage au sens du BIT est passé à 9,7 % au deuxième trimestre 2011 après le point haut de 10 % au quatrième trimestre 2009. » Pour conforter cette tendance, l'OCDE liste les « principaux défis » que doit relever la France, dont le premier est « l'emploi des jeunes », dont le taux d'emploi est « relativement faible ».

Lire la suiteLire la suite
La crise économique de 2008-2009 n'a pas entraîné de « situation inédite des jeunes sur le marché du travail » (CEE)

La crise économique de 2008-2009 « a certes conduit à une hausse du taux de chômage pour les moins de 30 ans, mais elle n'a pas eu, du moins jusqu'en 2009, de répercussion plus notable sur leurs trajectoires professionnelles que la dernière période de conjoncture morose 2004-2005 », estime une étude du CEE (Centre d'études sur l'emploi), publiée en juillet 2011 (Connaissance de l'emploi n°82). En comparant les trajectoires professionnelles des jeunes sur trois périodes économiquement plus ou moins favorables, de 2004 à 2009, les auteurs « relativisent » l'impact de la crise récente sur les moins de 30 ans par rapport à la précédente période de ralentissement de l'économie. Selon l'étude, s'il est indéniable que les jeunes sont très sensibles aux fluctuations conjoncturelles (avec un taux de chômage passant de 13,4 % au 2ème trimestre 2008 à 17,3 % un an plus tard) « la période 2008-2009 n'est pas marquée par une situation inédite des jeunes sur le marché du travail ».

Lire la suiteLire la suite
Insertion des jeunes : « 72 % des jeunes sortis de formation initiale en 2007 sont en emploi trois ans plus tard » (Céreq)

« Lorsqu'ils arrivent sur le marché du travail à l'issue de leur formation initiale, les jeunes de la génération 2007 profitent d'une situation favorable sur le marché du travail. Début 2008, le taux de chômage national atteint son plus bas niveau depuis plusieurs années, à partir de 2008, la conjoncture se retourne et le marché du travail se dégrade brutalement à la suite des conséquences de la crise bancaire. La situation des jeunes sortis en 2007, interrogés trois ans plus tard, comparativement à celle de la 'génération 2004', reflète cette dégradation même si l'emploi demeure la situation nettement majoritaire. 72 % des jeunes sortis en 2007 sont en emploi trois ans plus tard et 16 % au chômage. Pour les jeunes sortis en 2004, avec le même recul de trois ans, ces proportions étaient respectivement de 77 % et 13 %. » Tel est l'un des premiers résultats de l'enquête « génération 2007 » du Céreq (1), rendue publique jeudi 7 avril 2011.

Lire la suiteLire la suite