Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le Grand Dijon développe les partenariats avec les pourvoyeurs de grands chantiers pour maintenir le niveau des heures d'insertion

Étendre les clauses d'insertion aux grands chantiers dont le Grand Dijon n'est pas le maître d'ouvrage : tel est l'objectif du président de l'agglomération, François Rebsamen (PS), qui a signé le 1er mars 2012 une convention de partenariat avec la Semaad (Société d'économie mixte d'aménagement de l'agglomération dijonnaise) et la Splaad (Société publique locale d'aménagement de l'agglomération dijonnaise). Les chantiers conduits par le Grand Dijon en propre ou en partenariat avec l'État, notamment la construction du tramway et les opérations de renouvellement urbain de l'Anru, arrivent en effet à leur terme en 2012.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle 2012 : trois associations d'élus lancent un « Manifeste pour une nouvelle politique de la Ville »

« Parce qu'elle en appelle à la solidarité et [qu'elle concerne] directement la cohésion nationale et parce qu'elle est une promesse non tenue de la République, la cause des quartiers en difficulté doit être celle de l'ensemble des Français […] Par ce manifeste, nous appelons à une prise de conscience partagée de l'urgence de la situation, en réaffirmant notre attachement aux fondamentaux qui président, depuis sa création, à la politique de la ville : combattre les inégalités sociales et territoriales et lutter contre les exclusions. » Le « Manifeste pour une nouvelle politique de la Ville  », lancé mardi 3 avril 2012 à l'Assemblée nationale par trois associations d'élus (AMGVF, Acuf et Ville et Banlieue) dans la foulée des 120 propositions pour la banlieue de Ville et Banlieue (AEF Habitat et Urbanisme n°219585), invite le prochain président de la République à prendre position sur ce que devra être demain « une reconnaissance de l'enjeu de ces quartiers » et « une refondation nécessaire de la politique de la ville ». « C'est un engagement concret et précis que nous demandons à chaque candidat », souligne Michel Destot président de l'AMGVF et député-maire (PS) de Grenoble (Isère).

Lire la suiteLire la suite
Grand Lyon : la clause d'insertion appliquée aux marchés privés de construction du « grand stade »

« Créer 800 emplois d'insertion, dont la moitié sera issue des marchés privés (sur un total de 2 500 emplois prévus en phase construction) » : tel est l'objectif du Grand Lyon, qui a annoncé, lundi 19 mars 2012, la mise en place d'une cellule emploi dans le cadre de la construction du futur Stade des Lumières à Décines-Charpieu, en périphérie lyonnaise. « Il s'agit d'appliquer aux marchés privés, le mécanisme des clauses d'insertion prévus dans les marchés publics (article 14 du Code des marchés publics) », précise la communauté urbaine. Selon Dounia Besson, vice-présidente en charge de l'insertion pour le Grand Lyon, « l'objectif est de généraliser les clauses d'insertion. La construction du Carré de Soie (centre commercial) de Vaulx-en-Velin, a permis d'engager cette dynamique en débouchant sur 340 contrats d'insertion dans les marchés privés ».

Lire la suiteLire la suite
Chantier LGV Tours-Bordeaux : 1 500 pré-recrutements effectués via un guichet unique confié à Pôle emploi

Six mois après la signature de la première « charte emploi LGV » en Poitou-Charentes, 1 500 personnes ont été pré-recrutées sur l'ensemble du tracé Tours-Bordeaux pour construire cette future ligne ferrée à grande vitesse, selon un bilan d'étape communiqué fin janvier 2012. Pour ce chantier, qui emploiera au maximum 4 500 personnes, le groupement constructeur Coséa s'est engagé à en recruter 1 400 personnes localement, dont 400 en difficultés d'insertion sociale et professionnelle (1) et il a signé des conventions avec l'État, Pôle emploi et les conseils régionaux (Centre, Poitou-Charentes et Aquitaine) pour coordonner les actions, explique son DRH, Erik Leleu. Le groupement, qui n'accepte aucune candidature en direct, a ainsi confié l'intégralité de ses recrutements à Pôle emploi, qui a ouvert en ligne un espace LGV dédié, avec offres et fiches métiers, et opère un premier tri en fonction du degré d'employabilité.

Lire la suiteLire la suite

Urbanisme et Aménagement

Aperçu de la dépêche Aperçu
Finistère : bilan de cinq années de mise en œuvre des clauses d'insertion dans les marchés publics
Lire la suite
Clauses d'insertion : « Les chantiers Anru comptent 10 % d'heures travaillées réservées aux habitants des ZUS » (Grenoble-Alpes Métropole)

« L'agglomération se donne pour objectif de créer 1 000 emplois supplémentaires d'ici 2014 dans le cadre des clauses d'insertion » : c'est ce que déclare à AEF Habitat et Urbanisme Frédéric Cook, responsable relations entreprises et emploi de Grenoble-Alpes Métropole, alors que la communauté d'agglomération accueille de nouveaux chantiers liés au « plan Campus » et au développement des transports en commun (extension et nouvelle ligne de tramway). Grenoble-Alpes Métropole dispose depuis 2003 d'un outil qui permet de rapprocher, par le biais des clauses sociales des marchés publics, les demandeurs d'emploi prioritaires, en particulier ceux des quartiers les plus défavorisés, avec les entreprises du BTP : « Le dispositif 'chantiers et emploi' a été créé dans un contexte de grands chantiers (tramway, Stade des alpes et Minatec), de tensions sur le marché du travail du BTP et de réglementations sur les clauses (loi du 1er août 2003) », explique Frédéric Cook. « Le dispositif a servi d'effet de levier pour les autres donneurs d'ordre de l'agglomération : communes, bailleurs sociaux, SEM (sociétés d'économie mixte), etc. »

Lire la suiteLire la suite
Politique de la ville : près de 22 500 bénéficiaires des clauses d'insertion « Anru » depuis leur création

22 460 personnes ont bénéficié, au 30 juin 2010, des « clauses d'insertion » depuis le lancement du PNRU (Programme national de rénovation urbaine) créé par la loi du 1er août 2003, indiquent les résultats de l'enquête insertion de l'Anru (Agence nationale de rénovation urbaine), présentés mardi 25 janvier 2011. Au total, 8,13 millions d'heures d'insertion ont été réalisées sur 332 projets de rénovation urbaine. « Malgré la crise économique, qui a limité la capacité d'embauche des entreprises, le nombre d'heures d'insertion réalisées dans les projets de rénovation urbaine est en augmentation constante », souligne Pierre Sallenave, directeur général de l'Anru. « Malgré cette montée en puissance, les résultats restent encore fragiles », souligne toutefois l'Agence dans son enquête, faisant étant d'une diminution du taux de sorties positives vers l'emploi des bénéficiaires des clauses d'insertion en 2010.

Lire la suiteLire la suite