Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°215925

Apprentissage : « un jeune sur deux finit par y renoncer » (enquête de la JOC)

« Si 46 % des interrogés ont à un moment de leur parcours envisagé un apprentissage, 54 % ont fini par renoncer à leur projet. » C'est ce que révèle notamment une étude (1) publiée par laJOC le lundi 30 avril 2012 portant sur l'image de l'apprentissage chez les jeunes. L'association a réalisé cette enquête auprès de 1 080 jeunes âgés de 15 à 30 ans sur des sujets comme l'expérience de l'apprentissage, les débouchés, les droits et le statut des apprentis. L'étude confirme par ailleurs que les formations en apprentissage continuent de souffrir d'une image négative.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les contrats d'alternance et d'apprentissage plébiscités par les chefs d'entreprise (Cesi / Ipsos)

« Selon le sondage 'Observatoire Social de l'Entreprise' publié en janvier dernier par Ipsos pour l'organisme d'enseignement supérieur et de formation professionnelle Cesi, les contrats d'alternance et d'apprentissage sont massivement plébiscités par les chefs d'entreprise comme un moyen d'intégration progressive des jeunes salariés. » C'est ce qu'indique le Cesi (1) dans un communiqué publié le 13 mars 2012. « Cette étude révèle que les contrats d'alternance et d'apprentissage sont considérés par 71 % des chefs d'entreprise comme un moyen d'intégrer progressivement un jeune salarié à leur entreprise et de lui apprendre un métier, avant un recrutement définitif. Ils sont ensuite 14 % à considérer que ces contrats sont avant tout un moyen de tester plus longuement un jeune salarié avant de décider ou non de l'embaucher, tandis que 10 % estiment qu'ils sont surtout un moyen peu coûteux de renforcer une équipe pour une durée déterminée. »

Lire la suiteLire la suite
« L'apprentissage est phagocyté par les stages sous toutes leurs formes » (Pierre Gandossi, directeur maison de l'emploi Rueil-Suresnes)

« L'apprentissage est phagocyté par les stages sous toutes leurs formes. » Tel est le constat dressé par Pierre Gandossi, directeur de la maison de l'emploi Rueil-Suresnes (Hauts-de-Seine), dans un article publié dans la revue Futuribles de mars 2012. Pierre Gandossi relève un deuxième frein au développement de l'apprentissage : « Sur deux milliards d'euros de taxe d'apprentissage, moins de la moitié va aux centres de formation d'apprentis. » Quant à la gestion de cette dernière, il relaie la volonté des régions d'en être responsable « en lieu et place des employeurs ». « Une première, ajoute-t-il, alors que le gouvernement souhaite surtout diminuer le nombre d'organismes collecteurs des fonds de la formation et mutualiser cette manne financière pour remédier à une dilution des crédits réservés en théorie à l'apprentissage. »

Lire la suiteLire la suite
Alternance : les projets sélectionnés dans le cadre du Grand emprunt « ne s'attaquent pas aux vraies difficultés des apprentis » (JOC)

Quatre projets ont été sélectionnés par le gouvernement en faveur des formations en alternance dans le cadre du PIA (programme d'investissements d'avenir) concernant les formations en alternance et l'hébergement des apprentis (AEF n°240280). « La JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne) salue l'initiative du gouvernement qui se préoccupe enfin de ces filières d'avenir. Mais une nouvelle fois, ce ne sont que des projets phares qui ne s'attaquent pas aux véritables difficultés rencontrées par les apprentis partout en France. » C'est ce qu'estime la JOC dans un communiqué diffusé mardi 24 mai 2011, dans lequel elle souligne que 2 000 apprentis seulement seraient concernés par les quatre premiers projets soutenus via le Grand emprunt.

Lire la suiteLire la suite