Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°215924

États-Unis : la situation financière du système de retraite public s'aggrave en 2012 mais le système dispose de réserves jusqu'en 2033

La solvabilité à long-terme de l'assurance vieillesse et invalidité américaine (Old Age Survivors an Disability Insurance ou “OASDI”) et du programme Medicare (assurance maladie destinée aux retraités et aux personnes en invalidité) s'est aggravée en 2012 selon les rapports annuels de ces deux administrations rendus publics le 23 avril 2012 dernier. L'OASDI et Medicare sont les deux plus importants programmes fédéraux en masse financière (36 % des dépenses fédérales). Dans le cas du programme Medicare, cette évolution négative est la conséquence d'une réévaluation de la croissance tendancielle du coût de la santé. En ce qui concerne l'assurance retraite (que les Américains appellent “sécurité sociale”), c'est la conséquence de l'intégration des données les plus récentes sur l'évolution de la situation économique à moyen et long terme. Les administrateurs invitent donc les pouvoirs publics américains à effectuer les réformes nécessaires pour assurer la pérennité financière à long terme de ces deux programmes.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le Livre blanc sur les retraites publié par la Commission européenne recommande aux européens de travailler plus longtemps

Au point de départ de ce livre blanc en 2010, il y a un double constat. D'abord, les pensions de retraite sont d'ores et déjà la principale source de revenu d'environ un quart de la population de l'Union européenne et elles le deviendront à terme pour de nombreux autres Européens plus jeunes. En conséquence, si l'Europe ne parvient pas à garantir, aujourd'hui comme demain, des pensions décentes, des millions de personnes âgées connaîtront la pauvreté. Second terme du constat : « l'Europe vieillit aussi parce ses citoyens vivent plus longtemps et ont moins d'enfants qu'auparavant. Dès 2013, la population active de l'UE commencera à décroître. Au même moment, les retraites pèseront de plus en plus sur les budgets nationaux, d'autant plus que ceux-ci sont sous la pression de la crise financière et économique ». Tel est le contexte dans lequel s'inscrit le livre blanc sur « des retraites adéquates, sûres et viables » que la Commission européenne a publié ce jeudi 16 février 2012 à Bruxelles.

Lire la suiteLire la suite
Asie : l'OCDE préconise la mise en œuvre de « réformes urgentes » pour « pérenniser » les systèmes de retraite

L'OCDE qui publie, ce mercredi 25 janvier 2012, son panorama des retraites pour la région Asie-Pacifique (1) préconise de « moderniser d'urgence les systèmes de pension en Asie pour assurer aux travailleurs d'aujourd'hui des revenus au moment de la retraite qui soient sûrs, durables et suffisants ». L'organisation non gouvernementale estime que « de nombreux systèmes de retraite, dans la région, sont mal préparés à faire face au vieillissement rapide de la population, la part des plus de 65 ans résidant dans les économies de la région Asie-Pacifique non membres de l'OCDE devant pratiquement tripler en l'espace d'une quarantaine d'années (entre aujourd'hui et 2050), passant de 6 % à 17 %. Pour l'OCDE, les systèmes de pension des pays de la région doivent faire face à quatre problèmes : le « champ d'application » des systèmes de pension officiels qui est limité, la fréquence élevée des retraits d'épargne avant même le départ en retraite, le fait que l'épargne constituée en vue de la retraite soit souvent liquidée sous forme de capital et non de rente (avec un risque de consommation prématurée de ce capital) et enfin le fait que les prestations servies ne soient pas indexées sur l'évolution du coût de la vie.

Lire la suiteLire la suite
Les dépenses sociales en Europe et aux États-Unis seraient comparables si l'on intégrait les dépenses privées et les mesures fiscales (OCDE)

Après la prise en compte des prestations sociales privées et de l'impact de la fiscalité, les dépenses sociales atteignent plus de 30 % du PIB (…) en Belgique et en France » mais « les écarts entre les dépenses sociales en Autriche, Canada, Danemark, Finlande, Italie, Japon, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et aux États-Unis ne sont que de quelques points de pourcentage », entre 22 et 28 % du PIB, souligne l'OCDE dans une étude au titre explicite - « Is the European Welfare State Really More Expensive ? « - publiée ce mardi 8 novembre 2011. Ce travail de 136 pages porte sur les dépenses sociales dans l'OCDE au cours des deux dernières décennies (1980-2007). Au cours de cette période, les dépenses sociales publiques ont crû de plus de 20 % soit en moyenne de près de quatre points passant de 15,6 % en 1980 à 19,2 % en 2007 voire 22,5 %, selon des estimations pour l'année 2009, pour redescendre autour de 22 % selon les prévisions pour 2012. Les deux principaux postes étant les dépenses de retraite publiques (6,4 % du PIB en moyenne) et les dépenses de santé publique (5,8 % du PIB).

Lire la suiteLire la suite
Retraites : les fonds de pension ont récupéré en moyenne « plus de 80 % » des sommes perdues en 2008 dans la plupart des pays de l'OCDE

« Les fonds de pension dans la plupart des pays de l'OCDE ont récupéré, en moyenne, plus de 80 % des sommes qu'ils avaient perdues en 2008 ». Pour autant, des exceptions notables demeurent comme « l'Irlande, le Japon, le Portugal, l'Espagne et les États-Unis où les pertes se sont poursuivies. C'est ce que révèle l'édition 2011 de la publication de l'OCDE « Pension Markets in Focus ». Globalement, « les retours sur investissement nets on progressé de 2,7 % en termes réels » à travers les pays de l'OCDE, conduits par une croissance en Nouvelle-Zélande (+10,3 %), au Chili (+10 %), en Finlande (+8,9 %), au Canada (+8,5 %) et en Pologne (+7,7 %) » mais contrebalancés par des diminutions au Portugal (-8,1 %) et en Grèce (-7,4 %). L'OCDE souligne que pour cette année « avec la crise de la zone euro et les autres difficultés rencontrées par les marchés financiers, les risques croissants rendent les perspectives moins claires ».

Lire la suiteLire la suite
Les systèmes d'information sur les retraites aident les assurés à ajuster leur comportement (étude du CEE)

« Si l'on dispose de très peu d'éléments concernant les effets du développement plus systématique des dispositifs d'information sur la retraite, il semble qu'ils aient pu contribuer à ce que certains assurés commencent à ajuster leur comportement, que ce soit en matière d'âge de départ à la retraite ou d'accumulation patrimoniale » soulignent les conclusions d'un récent rapport de recherche (n°59) du CEE (Centre d'études de l'emploi) relatif aux « systèmes d'information sur les retraites en Europe et aux États-Unis », publié en octobre 2010. Les trois auteurs du documents (Najat El Mekkaoui de Freitas, Bérangère Legendre et Bénédicte Kukla) se sont appuyés sur une comparaison internationale entre sept pays (Allemagne, France, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Finlande et États-Unis) choisis pour la diversité de leurs systèmes de pensions et de leurs systèmes d'information portant sur les retraites. Les chercheurs constatent que dans la plupart d'entre eux « le développement des systèmes d'information a permis aux assurés de prendre conscience des contraintes macroéconomiques des systèmes de retraites ».

Lire la suiteLire la suite
Aux États-Unis, « de plus en plus de gens parlent de relever l'âge du départ à la retraite » (Richard Johnson, Urban Institute)

Aux États-Unis, où il faut avoir 66 ans pour bénéficier d'une pension à taux plein, « de plus en plus de gens parlent de relever l'âge du départ à la retraite », déclare à l'AEF Richard Johnson, économiste spécialiste des retraites et des travailleurs âgés au centre de réflexion américain The Urban Institute. « Nous faisons face aux mêmes problèmes que la France, avec une dette grandissante et un système de cotisations dans lequel on va bientôt verser plus de pensions que recevoir de cotisations », ajoute-t-il. Dans une interview, il explique pourquoi, si l'âge de la retraite à taux plein est de 66 ans, les Américains font valoir leurs droits à 64 ans en moyenne. Il revient également sur la situation des travailleurs âgés.

Lire la suiteLire la suite