Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Il faut « décentraliser la police dans le cadre d'une loi », affirme le sociologue Sébastian Roché dans « L'Essor » de mai 2012

« En matière de sécurité, j'attendrais une véritable réforme de l'ensemble du système de police français, bien différente des réformes qui ont été conduites jusqu'à présent, principalement sous contrainte budgétaire », affirme le directeur de recherche au CNRS Sébastian Roché dans le numéro de mai 2012 de « L'Essor de la gendarmerie nationale ». Le mensuel publié par l'UNPRG (Union nationale du personnel en retraite de la gendarmerie) l'interroge sur les mesures que le prochain ministre de l'Intérieur devra prendre « en premier ». « Décentraliser la police dans le cadre d'une loi, avec une nouvelle organisation de la sécurité publique, celle qu'on voit dans les rues tous les jours », répond-il. « L'objectif serait de la tourner vers les enjeux locaux, les citoyens. Aujourd'hui, elle est tournée vers l'exécutif. Le ministère de l'Intérieur nourrit, promeut et sanctionne. Tous les chiffres sont faits pour être fournis à Paris, parce que les objectifs sont nationaux », détaille Sébastian Roché.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Nicolas Sarkozy et François Hollande détaillent leurs programmes en matière de sécurité dans le dernier numéro de « L'Essor »
Lire la suite
GIGN et Raid « ne sont pas dans une logique de fusion », mais une collaboration, délicate à mettre en oeuvre, se développe (chef de l'Ucofi)

« On est parti de rien, il a fallu se trouver un nom et créer la mission, le mandat : donner de la cohérence et de la transparence au dispositif d'intervention du ministère de l'Intérieur. Cela n'a pas été simple ». C'est ce qu'indique le général Pierre-Yves Cormier, chef de l'unité de coordination des forces d'intervention, lors d'une conférence organisée à l'École militaire de Paris par l'Anaj-IHEDN (Association nationale des auditeurs jeunes de l'Institut des hautes études de défense nationale), mardi 14 février 2012. Il revient sur la création en juin 2010 de l'Ucofi (unité de coordination des forces d'intervention), qui « dépend du DGGN, DGPN et du préfet de police ». Il précise que « l'Ucofi n'est pas une unité de commandement, elle doit être une force de proposition ». Sa vocation est de « faire en sorte que les unités d'intervention spécialisée de la police et de la gendarmerie (1) puissent s'imbriquer, et pas seulement de coordonner le GIGN et le Raid ».

Lire la suiteLire la suite
« Les gendarmes ont le sentiment que les discussions conduites au CSFM sont éloignées de leurs préoccupations » (rapport parlementaire)

« Les gendarmes sont un corps particulier, relativement sensible en ce moment. Tous affirment tenir à leur statut militaire. Ils ont cependant le sentiment que les discussions conduites au niveau du Conseil supérieur de la fonction militaire sont relativement éloignées de leurs préoccupations ». C'est ce qu'affirme le député UMP du Gard Étienne Mourrut lors de l'examen par la commission de la Défense nationale et des forces armées de l'Assemblée nationale du rapport d'information sur le dialogue social dans les armées dont il est l'auteur avec Gilbert Le Bris (SRC, Finistère), mardi 13 décembre 2011. Il souligne que le mode de fonctionnement des instances de concertation dans les armées « ne donne pas pleinement satisfaction ». « Au final, cela procure de la frustration dans la communauté militaire, qui a l'impression, très largement relayée par les audits effectués en 2008, que ses intérêts ne seraient pas défendus et que tout le système de concertation ne sert qu'à donner bonne conscience au commandement », indique Gilbert Le Bris.

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Le nouveau système de concertation de la gendarmerie a permis d'éviter une crise comparable à 1989 et 2001 (François-Xavier Camacho)
Lire la suite