Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Limeil-Brévannes : l'évacuation des déchets est achevée, des producteurs sont mis en demeure de participer financièrement

« Depuis la fin de la semaine dernière, nous avons fini l'évacuation des déchets [de la décharge à ciel ouvert de Limeil-Brévannes dans le Val-de-Marne]. Aujourd'hui, nous démarrons une phase de remise en état du site, afin de remettre les terrains à leurs propriétaires dans leur état initial », déclare à AEF Développement durable Olivier Huisman, sous-préfet du Val-de-Marne en charge de l'environnement, mercredi 9 mai 2012. Il fait un point sur ce dossier huit mois après que Nathalie Kosciusko-Morizet avait annoncé la fin des travaux « à la fin de l'hiver 2012 » (AEF n°233592) lors d'un déplacement sur le site. L'ancienne ministre de l'Écologie avait alors chiffré à quatorze millions d'euros le montant des travaux, qui devrait se situer au final à environ « 19 millions d'euros ». Une somme que l'État espère toujours récupérer en cherchant la responsabilité des producteurs des déchets.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Seine-et-Marne : le conseil général s'oppose « fermement » au transfert de la « montagne de déchets » de Limeil-Brévannes sur son territoire

Le conseil général de Seine-et-Marne s'oppose « fermement » à l'enfouissement sur son territoire, dans la décharge de Claye-Souilly, d'une partie des 150 000 mètres cubes de la « montagne de déchets » de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), écrit son président (PS) Vincent Eblé, élu sénateur en septembre, dans une lettre à Nathalie Kosciusko-Morizet rendue publique jeudi 13 octobre 2011. Lors d'un déplacement sur place en septembre dernier, la ministre du Développement durable avait lancé les travaux d'évacuation de cette décharge à ciel ouvert (L'AEF n°233592), dont le gérant a été condamné en juillet dernier (L'AEF n°236950). Exploité par Veolia, le site de Claye-Souilly doit recevoir plus de 100 000 tonnes de ces déchets. Or, les riverains en « dénoncent depuis des années le manque de contrôle et de transparence en matière d'impacts sanitaires et environnementaux », écrit Vincent Eblé. Il déplore « le sens unique » de cette « nécessaire solidarité francilienne ». Le conseil général « n'a aucune marge de manœuvre » pour empêcher ce transfert, indique-t-il à AEF.

Lire la suiteLire la suite
Nathalie Kosciusko-Morizet fait plusieurs annonces en réaction à la « montagne de déchets » de Limeil-Brévannes

Un décret rendant obligatoires des garanties financières pour « une grande partie des installations classées de traitement de déchets » publié au « premier trimestre 2012 » ; un autre décret rendant obligatoire la « traçabilité » de tous les déchets, également publié à la même époque ; et « la mobilisation en temps réel des services de l'État » : ce sont les trois principales annonces de Nathalie Kosciusko-Morizet, lors d'un déplacement, organisé lundi 5 septembre 2011, sur la décharge à ciel ouvert de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), devenue une « montagne de déchets » qu'elle qualifie de « scandale ». La ministre du Développement durable y a lancé les travaux d'évacuation des 150 000 mètres cubes de déchets accumulés, qui devraient se terminer « à la fin de l'hiver 2012 ».

Lire la suiteLire la suite
Val-de-Marne : le gérant d'une société à l'origine d'une montagne de déchets condamné à 18 mois avec sursis

Le tribunal correctionnel de Créteil condamne à 18 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve de trois ans le gérant de la société LGD à l'origine d'une montagne de 150 000 tonnes de déchets située sur les communes de Valenton et Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), vendredi 1er juillet 2011, indique à AEF Jean-Claude Peter, président d'une association de défense de riverains. Patrick Bueno, président de la société LGD, a aussi obligation de remettre le site en état. La décharge à ciel ouvert, qui se situe à proximité d'un futur écoquartier d'un millier de logements, s'embrase régulièrement. Le gérant est aussi condamné à verser 1 000 euros à chacun des 30 riverains s'étant portés parties civiles, 10 000 euros à la ville de Limeil-Brévannes et 7 000 euros à la ville de Valenton.

Lire la suiteLire la suite
BTP : l'État veut faire d'une « montagne de déchets » « un exemple » pour le secteur avant la réalisation des travaux du Grand Paris (Driee)

« Nous voulons faire de LGD un exemple pour toute la filière des déchets du BTP par rapport aux enjeux du Grand Paris et la gestion de cette filière », déclare Bernard Doroszczuk, directeur de la Driee, vendredi 10 juin 2011, lors de la présentation du bilan 2010 de l'environnement industriel francilien (L'AEF n°238709). La société LGD Développement est à l'origine d'une « montagne » de 150 000 tonnes de déchets, haute de quinze mètres, située à cheval sur deux communes du Val-de-Marne (Valenton et Limeil-Brévannes), en état d'incendie permanent (L'AEF n°239836). « L'État se substitue à LGD pour la mise en sécurité du site, son extinction et l'enlèvement des déchets, mais il se retournera contre LGD », affirme Antoine Pellion, chef du service de la prévention des risques et des nuisances à la Driee. « Nous poursuivrons aussi les producteurs de déchets, une centaine », dont « des gros du BTP ».

Lire la suiteLire la suite

Energies et Environnement

Aperçu de la dépêche Aperçu
Val-de-Marne : État et collectivités se réunissent sur les risques sanitaires et environnementaux d'une « montagne de déchets »
Lire la suite