Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le SNTRS-CGT attend « quelques mesures » du futur gouvernement pour donner « un signal positif aux personnels de la recherche »

« Nous pensons que sans attendre un débat sur les grands problèmes de la recherche, quelques mesures peuvent être prises rapidement avec peu de dépenses supplémentaires (…). Cela donnerait un signal positif aux personnels de la recherche. » C'est ce qu'écrit Daniel Steinmetz, secrétaire général du SNTRS-CGT, dans un courrier adressé lundi 14 mai 2012 « à de nombreux responsables politiques sensibles aux questions d'enseignement supérieur et de recherche des partis de gauche ». Le syndicat attire leur attention sur un « contentieux dans la recherche, à la fois avec le gouvernement de Nicolas Sarkozy et les directions des EPST (établissements publics à caractère scientifique et technologique) », qui « touche tous les aspects de la recherche : son organisation, l'emploi et la précarité, le financement, l'évaluation, etc. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Élection de François Hollande : réactions du SNCS et du SNTRS, d'Isabelle This Saint-Jean, Alain Trautmann, Bruno Chaudret et Bernard Jégou

« Après la bonne nouvelle de l'élection de François Hollande [à la présidence de la République, dimanche 6 mai 2012], un énorme travail est maintenant à accomplir : il va falloir reconstruire beaucoup de choses dans le domaine de la recherche », déclare à AEF Patrick Monfort, secrétaire général du SNCS-FSU, lundi 7 mai 2012. « En particulier, il faudra redonner les moyens à la communauté scientifique de libérer ses forces créatives, en donnant un coup de balai dans toutes les nouvelles structures qui se sont accumulées ces dernières années – ANR (Agence nationale de la recherche), Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur), alliances, etc. Le point positif, c'est que si les organismes ont été touchés dans leurs missions de structuration de la recherche – qu'il faudra leur rendre –, ils ne l'ont pas été structurellement. » Patrick Monfort avertit toutefois : « Nous aurons du mal à accepter que l'enseignement supérieur et la recherche ne fassent pas l'objet d'un ministère de plein droit et se fondent dans un grand ministère de l'Éducation. » De la même manière, il souligne que « le SNCS ne peut pas accepter la vision utilitariste de la recherche et s'opposera donc à ce que l'enseignement supérieur et la recherche soient raccrochés à un ministère également chargé de l'Innovation et de l'Industrie ».

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle : le SNTRS-CGT demande la suppression du CIR, des idex et le transfert de la majorité du budget de l'ANR vers les organismes

« Le crédit impôt recherche, évalué à près de 5,3 milliards d'euros en 2011, doit être supprimé. Seule une aide aux PME doit être maintenue et s'accompagner de l'embauche de doctorants. » Telle est l'une des propositions du syndicat SNTRS-CGT formulée dans un courrier adressé aux candidats à l'élection présidentielle, lundi 2 avril 2012. « Des mesures doivent favoriser le développement de l'emploi scientifique et technique en entreprise, et notamment le recrutement par celles-ci de docteurs avec la reconnaissance de la thèse dans les conventions collectives », poursuit le syndicat. Par ailleurs, le SNTRS-CGT recommande que « la majorité du budget de l'ANR (Agence nationale de la recherche) soit transférée aux organismes et aux universités, notamment pour servir de supports budgétaires à des postes de fonctionnaires ». « La recherche publique et l'enseignement supérieur sont en crise. Cette situation découle du Pacte pour la recherche de 2005, de la LRU et du grand emprunt qui ont profondément changé l'organisation et la nature de la recherche publique et des universités », précise le texte.

Lire la suiteLire la suite
Précarité : le Parlement adopte définitivement le projet de loi Sauvadet, sans l'amendement sur les conventions de recherche

Le Parlement a définitivement adopté, jeudi 1er mars 2012, par un vote de l'Assemblée nationale, le « projet de loi relatif à l'accès à l'emploi titulaire et à l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels dans la fonction publique, à la lutte contre les discriminations et portant diverses dispositions relatives à la fonction publique » (1). Les députés ont adopté le texte commun issu des travaux de la CMP (commission mixte paritaire, sept députés - sept sénateurs) (AEF n°221037) (2), déjà approuvé par le Sénat le 20 février dernier. La commission mixte paritaire avait rejeté l'amendement portant création d'un article additionnel pour « les agents recrutés pour l'exécution d'une convention de recherche ». L'amendement établissant « un dispositif dérogatoire » - selon les termes de François Sauvadet, ministre de la Fonction publique - avait été introduit par le gouvernement lors de l'examen du texte à l'Assemblée nationale (AEF n°221390 et n°221840).

Lire la suiteLire la suite
Précarité : « L'attitude de la direction du CNRS, si elle se confirmait, ouvrirait la porte à des dégraissages supplémentaires » (SNTRS-CGT)

« L'attitude [de la direction du CNRS] est en opposition explicite avec les engagements pris dans le protocole Tron et transcrits dans la circulaire d'application du protocole. Le SNTRS-CGT conteste cette interprétation de la loi et a demandé à l'UGFF-CGT d'intervenir auprès du gouvernement. Si cette attitude se confirmait, elle ouvrirait la porte à des dégraissages supplémentaires avant la tenue des examens réservés pour la titularisation (premiers prévus en 2013). » Voilà ce que déclare le SNRTS-CGT le 23 février 2012, au lendemain d'une rencontre entre les syndicats et la direction du CNRS « pour discuter de l'application de la loi Sauvadet dite de lutte contre la précarité dans la fonction publique ». « Cette position s'appuie sur une rédaction ambiguë, intervenue pendant la procédure parlementaire, de l'article sur la cédéisation (article 7 de la loi adoptée par la commission mixte parlementaire) », détaille le SNTRS-CGT.

Lire la suiteLire la suite
SNTRS-CGT : le 27e congrès du syndicat demande « la résorption complète des emplois précaires »

« Le protocole du 31 mars 2011 'relatif à la sécurisation des parcours professionnels des contractuels de la fonction publique' a conduit le gouvernement à reconnaître dans l'ESR (enseignement supérieur et recherche), malgré une sérieuse sous évaluation, 11 000 non titulaires de longue durée (dont près de 1 000 dans les organismes de recherche) éligibles à des examens réservés pour accéder à des emplois de titulaires » (AEF n°226405 et n°226473), rappelle le SNTRS-CGT dans un communiqué diffusé vendredi 16 décembre 2011, rendant compte de son 27e congrès qui a rassemblé « environ 90 délégués » du 6 au 9 décembre 2011 à Dourdan (Essonne). « Obtenir la titularisation effective des ayants droit aux mesures du protocole du 31 mars 2011 est un enjeu important », déclare le syndicat, qui se dit « déterminé à mener la lutte pour résorber toute la précarité ». Le congrès a par ailleurs renouvelé Daniel Steinmetz comme secrétaire général, ainsi que Jean Kister et Michel Pierre comme secrétaires généraux adjoints.

Lire la suiteLire la suite
CNRS : le SNTRS-CGT dénonce « un rapport RGPP qui prône le démantèlement » de l'organisme

« Les préconisations de l'inspection accompagnent les orientations globales de la politique du gouvernement. Si elles étaient mises en oeuvre, elles accéléreraient le démantèlement du CNRS. » Telle est la réaction qu'exprime le SNTRS-CGT, jeudi 3 novembre 2011, après avoir pris connaissance du rapport d'audit établi par l'IGAENR (Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche) sur les fonctions support du CNRS (AEF n°229605). Le syndicat reconnaît néanmoins la « situation spécifique » du CNRS sur ce dossier : « La direction y a travaillé de manière plus transparente que ce qui s'est passé dans les autres organismes audités », indique à AEF Daniel Steinmetz, secrétaire général du SNTRS. Il précise que le CNRS va maintenant « préparer d'ici le 14 novembre un premier texte pour un plan d'action, à partir du travail effectué en interne et du rapport de l'IGAENR, qui sera discuté lors d'une série de réunions de travail jusqu'à sa présentation au comité technique le 12 décembre 2011, avant son passage au conseil d'administration en mars 2012 ».

Lire la suiteLire la suite