Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Loi Cherpion : François Hollande abrogera « la possibilité d'entrée précoce en apprentissage »

« Nous abrogerons la possibilité d'entrée précoce en apprentissage créée par la loi Cherpion », indique François Hollande, le nouveau président de la République dans un courrier daté du 2 mai 2012, répondant à un questionnaire du Snetaa-FO. Un décret n°2012-566 du 24 avril 2012 relatif à l'accès au Dima (dispositif d'initiation aux métiers en alternance) pour les élèves souhaitant être accueillis en CFA (centre de formation d'apprentis) sous statut scolaire, a été publié au Journal officiel du 26 avril 2012 (AEF n°225869). Pris en application de la loi dite Cherpion pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels, ce texte doit permettre à des élèves « ayant accompli la scolarité du collège, sans condition d'âge, d'être accueillis en CFA sous statut scolaire, afin de découvrir un environnement professionnel » par le biais du Dima et donner la « possibilité d'entrer en apprentissage à 15 ans au cours de l'année civile après avoir suivi la scolarité du collège ou après avoir suivi un Dima ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
« Le CAP, disparition ou renaissance ? », une étude du Cereq

« La suppression du BEP depuis 2009 confère désormais [au CAP] une place unique dans l'offre de formation de niveau V. En trois ans, le nombre d'inscrits en formation scolaire a d'ailleurs progressé de 21 points, et sur la même période les poursuites d'études vers le bac pro ont doublé. On peut se demander si le CAP ne va pas jouer à l'avenir un rôle de tremplin pour l'accès au bac pro des élèves les plus en difficulté. En d'autres termes, ne se recrée-t-il pas une filière de formation en quatre ans ? », interroge le Cereq dans une étude datée de janvier 2012 et intitulée « Le CAP, disparition ou renaissance ? » Aussi, en 2011, le CAP demeure le diplôme « proposant le plus grand nombre de spécialités au sein de l'offre du ministère de l'Éducation nationale » même si en 20 ans « 138 ont été supprimées pour des raisons variées : disparition de certains métiers obsolètes, regroupement de certaines options, ou encore remplacement par des brevets d'études professionnelles (BEP) ».

Lire la suiteLire la suite
Enseignement professionnel : une note de Terra nova préconise le renforcement de la coopération entre État et régions

« Fixer des objectifs quantifiés et piloter en direction de ces objectifs ciblés », « donner et faire confiance aux élèves des lycées professionnels et aux enseignants » et « renforcer les coopérations entre l'État et les régions » : telles sont les trois recommandations émises par Daniel Bloch, ancien recteur d'académie, ancien président de l'université de Grenoble et Juliette Tardieu, « spécialiste de l'enseignement professionnel » (1) dans une note du think tank « progressiste indépendant », Terra nova, datée du 13 février 2012 et intitulée « De nouvelles ambitions pour l'enseignement professionnel ». « Aujourd'hui, les résultats obtenus par les lycées professionnels aux examens sont convenables, si on les rapporte au public accueilli. Cependant, les taux de sortie avant le diplôme demeurent élevés, ce qui pose une question majeure : l'objectif est bien sûr celui du diplôme », soulignent les auteurs.

Lire la suiteLire la suite
DÉCRYPTAGE. Rénovation de la voie professionnelle : Quel bilan ? Quelles perspectives ?

Effectifs en hausse, augmentation des qualifications et des CAP, croissance des taux de passage en BTS mais aussi difficultés dans la mise en place du contrôle en cours de formation, de l'accompagnement personnalisé et dans la gestion de classes hétérogènes : tels sont quelques-uns des sujets qui font débat entre le ministère et les organisations syndicales. Entrée en vigueur à la rentrée 2009 dans tous les lycées professionnels, cette réforme est dans sa troisième année de mise en œuvre. Le ministère de l'Éducation nationale, l'académie de Versailles, le Snuep-FSU, la CGT-Éduc'action, le SE-Unsa et le Sgen-CFDT dressent pour AEF « un bilan d'étape ». Si le ministère indique avoir « des motifs de satisfaction sur les deux objectifs de la réforme », les organisations syndicales sont plus réservées à l'image du Sgen-CFDT qui note « un télescopage entre une réforme intéressante et la contrainte budgétaire ».

Lire la suiteLire la suite