Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

URGENT. Nicole Bricq devient ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie du gouvernement Ayrault

Nicole Bricq, actuelle rapporteure générale (PS) de la commission des finances du Sénat, est nommée ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, annonce Pierre-René Lemas, secrétaire général de l'Élysée, mercredi 16 mai 2012. Frédéric Cuvillier, député-maire de Boulogne-sur-Mer, est ministre délégué auprès de Nicole Bricq, en charge des Transports et de l'Économie maritime.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Transports : les principaux dossiers nationaux que devra trancher le prochain gouvernement

Le nouveau gouvernement qui se mettra en place cette semaine devra faire face à plusieurs sujets polémiques en matière de transports, en particulier les projets de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes qui oppose le PS et EELV (Europe Écologie-Les Verts), du grand contournement ouest de Strasbourg et de la piste longue de l'aéroport de Mayotte. Il devra également décider de l'avenir du Snit (schéma national des infrastructures de transport), laissé à l'état de projet par le ministre des Transports Thierry Mariani, mettre en oeuvre la taxe poids lourds, et arbitrer le dossier des poids lourds de 44 tonnes. AEF Développement durable fait le point.

Lire la suiteLire la suite
Énergie : les principaux dossiers nationaux que devra trancher le prochain gouvernement

L'énergie devrait être l'un des principaux dossiers du début du quinquennat de François Hollande, avec sa volonté de réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75 % à 50 % à l'horizon 2025. Pour cela, un « débat national sur l'énergie » sera mené à partir d'août, puis « une loi de transition écologique s'appuyant sur la décentralisation énergétique » sera adoptée. Le nouveau président socialiste prévoit en outre de fermer la centrale de Fessenheim d'ici 2017, et d'achever le chantier de l'EPR de Flamanville. Il aura également d'autres dossiers énergétiques à arbitrer, sur lesquels AEF Développement durable fait le point.

Lire la suiteLire la suite
Environnement et énergie : les principaux dossiers européens et internationaux que devra trancher le prochain gouvernement

Deux dossiers urgents attendent le (ou les) prochain(s) ministre(s) chargé(s) de l'Environnement et de l'Énergie dans les prochaines semaines. Sur la scène européenne, le gouvernement devra conduire les négociations en cours sur la proposition de directive sur l'efficacité énergétique. Sur la scène internationale, la France sera présente à Rio, pour la conférence des Nations unies sur le développement durable, du 20 au 22 juin 2012, afin de défendre le projet de création d'une OME (Organisation mondiale de l'environnement).

Lire la suiteLire la suite
Grenelle : la sénatrice PS Nicole Bricq dénonce « le rendez-vous manqué de la fiscalité écologique »

La sénatrice PS Nicole Bricq (Seine-et-Marne), rapporteure générale de la commission des finances, dénonce « le rendez-vous manqué de la fiscalité écologique » lors du Grenelle de l'environnement dans un rapport d'information intitulé : « Prélèvements obligatoires 2007-2012 : un quinquennat d'incohérences et d'injustices », daté du 26 octobre 2011. Elle évoque un « bilan consolidé » qui « n'apparaît guère flatteur au regard des ambitions initialement affichées », et dénonce l'absence d'une « stratégie globale de refonte [du] système de prélèvements obligatoires et de modernisation des assiettes, faute pour une telle stratégie d'avoir jamais été clairement articulée par le gouvernement ».

Lire la suiteLire la suite