Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Surveillance illégale présumée chez Ikea France : quatre cadres quittent l'entreprise

Quatre cadres dirigeants d'Ikea France quittent le groupe, annonce, vendredi 18 mai 2012, la société d'ameublement. « L'actuel directeur de la gestion du risque », Jean-François Paris, est notamment concerné, tout comme « un ancien directeur général d'Ikea France [Jean-Louis Ballot], une ancienne directrice des ressources humaines [Claire Hery] » et « un ancien directeur financier ». Ces départs, dont la date et les conditions ne sont pas précisées, interviennent à la suite de la polémique sur les soupçons de surveillance illégale menée dans l'entreprise.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Ikea France lance un « plan d'actions » pour mettre fin aux pratiques avérées de surveillance de salariés

« Ikea est aujourd'hui en mesure de tirer les enseignements de l'enquête interne qui avait pour but de faire la lumière sur les faits liés aux pratiques de surveillance » (AEF n°220047), indique l'entreprise dans un communiqué publié vendredi 6 avril 2012. L'enquête, confiée au cabinet d'avocats international Skadden, établit que « des pratiques ayant eu lieu chez Ikea France n'ont pas respecté les valeurs et l'éthique de l'entreprise ». L'entreprise « condamne totalement les pratiques mises au jour, qui sont contraires à ses principes les plus fondamentaux, et notamment celui du droit à la vie privée. Ces pratiques vont à l'encontre des valeurs de Ikea, qui veut que ses activités soient toujours conduites de manière droite et honnête » et met en place un « plan d'actions pour renforcer les valeurs et standards éthiques au sien de l'entreprise ».

Lire la suiteLire la suite