Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Aides au logement : le nombre de bénéficiaires a atteint un record en 2011, dépassant 6,1 millions (CAF)

Le nombre de bénéficiaires des aides au logement, avec 6,1 millions de personnes concernées, a atteint en 2011 « son niveau le plus élevé » depuis la création du dispositif, annonce la CAF mercredi 23 mai 2012, dans le dernier numéro de sa publication électronique « L'e-ssentiel ». « En comptant les enfants et les autres personnes à charge au sens du logement, environ 12,5 millions de personnes vivent dans un foyer percevant une prestation de logement », précise l'organisme. Le montant global des prestations versées au titre de l'aide au logement avoisine quant à lui les 15,8 milliards d'euros, en hausse de 7,5 % par rapport à 2010 (AEF Habitat et Urbanisme n°277805).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Aides au logement des ménages modestes : le Centre d'analyse stratégique veut renforcer l'efficacité des politiques publiques

« Assurer une plus grande efficacité des aides publiques au logement en vérifiant que les sommes dépensées correspondent bien à des réductions effectives de loyers. Et mieux cibler les réductions de loyers sur les publics les plus fragiles, dans un esprit de justice. » Telles sont les lignes directrices poursuivies par le Centre d'analyse stratégique qui s'est penché sur le manque d'efficacité des « aides au logement des ménages modestes ». Dans une note présentée mercredi 15 février 2012, le Centre d'analyse stratégique rappelle que « le parc financièrement accessible [aux ménages modestes] s'est réduit depuis la fin des années 1980, notamment entre 1988 et 1996, en raison essentiellement d'une hausse des loyers. Ainsi, entre 1988 et 2006, le taux d'effort des ménages locataires du secteur libre appartenant au premier quintile de niveau de vie est passé de 25 % à 41,4 % (1) ».

Lire la suiteLire la suite