Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les attributions du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie précisées par décret

Les attributions de Nicole Bricq, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, sont précisées dans un décret publié vendredi 25 mai 2012 au Journal officiel. Le champ de compétences du ministère couvre « les domaines du développement durable, de l'environnement et des technologies vertes, de l'énergie, notamment en matière tarifaire, du climat, de la sécurité industrielle, des transports et de leurs infrastructures, de l'équipement, de la mer, à l'exception de la construction et de la réparation navales », ainsi que « de la pêche maritime et des cultures marines ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Transition écologique : « Le rapatriement de l'énergie dans le ministère est essentiel » (Nicole Bricq)

« Le rapatriement de l'énergie dans le ministère » de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie « est essentiel » pour assurer la transition écologique, affirme sa nouvelle représentante, Nicole Bricq, à l'issue d'une journée organisée par les réseaux de collectivités locales sur Rio+20, mercredi 23 mai 2012 au Sénat (AEF n°214333 et n°214332). L'ancienne sénatrice (PS) de Seine-et-Marne plaide « pour un nouveau modèle de développement » allant « au-delà du développement durable » et qui « s'imposera à nos pays riches ». La ministre dit aussi ne pas vouloir « entrer dans des conflits » concernant le périmètre de compétences de son ministère avec ses homologues. Elle annoncera les priorités de son ministère « d'ici quelques jours à quelques semaines ».

Lire la suiteLire la suite
Nicole Bricq a pris ses fonctions au ministère de l'Écologie, du Développement durable, et de l'Énergie

La passation de pouvoirs du ministère chargé de l'Écologie a eu lieu jeudi 17 mai 2012, à dix heures du matin. C'est Benoist Apparu, ministre délégué au Logement, qui a accueilli à l'hôtel de Roquelaure (Paris VII) la nouvelle ministre de l'Écologie, du Développement durable, et de l'Énergie, Nicole Bricq (PS), et son ministre délégué aux Transports et à l'Économie maritime Frédéric Cuvillier (PS), et non François Fillon, le Premier ministre du précédent gouvernement, qui était également ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement depuis le 23 février. Jusqu'à 13 heures, Nicole Bricq, nommée la veille dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault (AEF n°214891), a discuté avec les directeurs de sa nouvelle administration : Dominique Dron, commissaire générale au développement durable, Pierre-Franck Chevet, directeur général de l'énergie et du climat, Jean-Marc Michel, directeur général de l'aménagement, du logement et de la nature, Laurent Michel, directeur général de la prévention des risques, Daniel Bursaux, directeur général des infrastructures, des transports et de la mer, et Christian Leyrit, vice-président du CGEDD (Conseil général de l'environnement et du développement durable). À l'issue de cette rencontre, elle a refusé de faire une longue déclaration à la presse.

Lire la suiteLire la suite