Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le bilan des cordées de la réussite navigue « entre rigueur et confusion dans le pilotage » (rapport IGAENR-IGEN)

« Sans être exhaustive, cette étude donne une idée d'une réalité qui navigue entre réussites convaincantes et égarements ambigus, entre rigueur et confusion dans le pilotage », conclut le rapport « Les cordées de la réussite à l'épreuve de leur généralisation : observations, problématiques et préconisations » remis en juillet 2011 au ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, rendu public le 25 mai 2012 (1) (AEF n°214250). Le « foisonnement d'initiatives multiples » et l' « incontestable élan » des cordées de la réussite « sont actuellement bridés par un dispositif de validation et de financement soumis aux seuls critères de la politique de la ville qui entend privilégier l'action de tuteurs auprès d'élèves d'établissements implantés dans les quartiers », écrivent l'inspection générale de l'éducation nationale et l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche, à l'origine du document. Ils évoquent par ailleurs des « errements » (projets qui n'aboutissent pas en zones rurales, pratiques « qui sortent du cadre du dispositif ») qui « conduisent à une improvisation dommageable à l'efficacité des mesures programmées et à une gestion défaillante des deniers publics dédiés aux cordées de la réussite. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le ministère publie 17 rapports des inspections générales, non rendus publics en 2011

Le ministère de l'Éducation nationale publie sur son site internet 17 rapports des inspections générales - Igen et IGAENR -, tous datés de 2011, vendredi 25 mai 2012. Le ministère précise : « Les rapports de l'Igen et de l'IGAENR ont désormais vocation à être publiés. Cette transparence contribuera utilement au débat public sur la réussite éducative. » À plusieurs reprises, Vincent Peillon, s'est exprimé en faveur de la publication des rapports de l'Igen et de l'Igaenr.

Lire la suiteLire la suite
Conseil interministériel des villes : un million d'euros supplémentaires pour les cordées de la réussite

« Un million d'euros supplémentaire sera consacré aux 'cordées de la réussite' pour arriver à un budget total de 8,6 millions d'euros » annonce le CIV (Conseil interministériel des villes) mercredi 18 février 2011. Ce programme permet, selon le CIV, de « faciliter » « l'accès des jeunes des quartiers à l'enseignement supérieur » en mettant « en relation des établissements d'enseignement supérieur avec des collèges et des lycées de banlieues dans le cadre de formules de tutorat ». Le CIV est réuni et présidé par le premier ministre François Fillon, « afin de définir les orientations politiques qui guident l'action du gouvernement en faveur des habitants des quartiers prioritaires », après qu'il a rappelé « dans sa déclaration de politique générale du 24 novembre 2010 (…) sa volonté de 'renforcer la politique de la ville'. Le CIV décide également de reconduire le Programme de réussite éducative (PRE), « avec comme priorités la santé, la prévention de l'absentéisme et du décrochage et le soutien à la parentalité ». Le PRE, qui « offre un suivi individualisé pour les jeunes de deux à 16 ans et leur familles » sera également « expérimenté pour les 16-18 ans, compte tenu des besoins identifiés pour cette tranche d'âge » ajoute le ministère de la Ville.

Lire la suiteLire la suite
Après la CGE, Valérie Pécresse et Yazid Sabeg signent une « Convention pour l'égalité des chances » avec la CPU

« En février 2010, nous avons signé avec la CGE une convention spécifique en application de la Charte pour l'égalité des chances (AEF n°276603), qui comportait des mesures spécifiques aux grandes écoles. A l'université, la question de la diversité se pose différemment. Cette convention n'est donc pas un simple recopiage de celle de février », explique Valérie Pécresse, jeudi 16 septembre 2010, lors de la signature de la « Convention pour l'égalité des chances dans l'accès aux formations d'excellence » avec la CPU et Yazid Sabeg, Commissaire à la diversité et à l'égalité des chances. Cette signature s'est effectuée à l'issue d'un séminaire de la CPU consacré à la diversité (AEF n°260350). « L'université accueille tous les publics. Son défi n'est donc pas l'accès à l'enseignement supérieur, mais la réussite des étudiants dans leurs études, quelle que soit leur origine », poursuit la ministre. Plus spécifiquement, « la convention poursuit quatre objectifs », indique le ministère : « Elle s'engage à mieux informer les élèves sur les possibilités de poursuite d'études à l'université, elle met en place des outils afin de mieux adapter l'offre de formation et les dispositifs de suivi et d'aide à la réorientation, multiplie les passerelles entre les différentes formations de niveau Licence et prépare enfin à l'insertion professionnelle, en améliorant notamment le suivi des stages. »

Lire la suiteLire la suite