Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°213645

« Il faut donner les pouvoirs au juge d'interdire un licenciement boursier » (Michel Sapin, ministre du Travail)

« Il faut donner les pouvoirs, les moyens, au juge d'interdire un licenciement lorsque ce licenciement n'a pour seul motif que d'augmenter encore un peu plus les dividendes qui seront versés à l'actionnaire », déclare Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, dimanche 3 juin 2012 sur BFM-TV.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Affaire Viveo : « Il est temps de remettre à plat notre droit du licenciement économique » (Jean-Emmanuel Ray)

L'arrêt du 3 mai 2012 de la Cour de cassation dans l'affaire Viveo (AEF n° 215774) est « clair et net : il ne faut pas confondre l'examen de la cause réelle et sérieuse d'un licenciement prononcé, et la licéité de l'acte collectif qu'est un plan de sauvegarde de l'emploi dont la première partie veut justement limiter le nombre des ruptures », déclare à l'AEF Jean-Emmanuel Ray, professeur à l'école de droit de Paris-I Sorbonne et directeur du master professionnel « Développement des Ressources Humaines ». « L'on comprend fort bien que des salariés se réjouissent de voir le PSE dans lequel ils doivent figurer être annulé par le juge. Mais si l'on examine avec plus de recul notre merveilleux car si progressiste droit français du licenciement économique, est-il protecteur ou contre-productif ? », s'interroge-t-il. « Il est temps de remettre à plat notre droit du licenciement économique issu de cinq lois d'inspiration fort différente (1975, 1989, 1993, 2002 et 2005) et d'une jurisprudence foisonnante », car « quelle est son effectivité réelle en termes d'employabilité, de reclassement ? ».

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : François Hollande (PS) présente la feuille de route de la première année de son quinquennat s'il est élu

Le candidat PS à l'élection présidentielle, François Hollande, rend publique, mercredi 4 avril 2012, sa feuille de route pour la première année de son quinquennat s'il est élu. Le candidat socialiste distingue trois périodes : entre le 6 mai 2012, date du second tour de l'élection présidentielle, et le 29 juin, date de la fin de la session ordinaire du Parlement, entre le 3 juillet et le 2 août 2012, période programmée pour la session extraordinaire du Parlement, et entre fin août 2012 et juin 2013. Le candidat prévoit notamment d'organiser un sommet social mi-juillet pour aborder « les principaux chantiers sociaux du quinquennat ». Voici le détail de la première année de la politique de François Hollande, s'il est élu président de la République.

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : le détail des mesures sociales du programme de François Hollande (PS)

« 60 engagements pour la France » : tel est l'intitulé du programme présidentiel du candidat socialiste François Hollande, présenté jeudi 26 janvier 2012. Mesures pour la jeunesse, lutte contre le chômage, réforme des retraites ou encore « constitutionnalisation » du rôle des partenaires sociaux figurent dans le programme du candidat qui en a déjà annoncé les grandes lignes lors de son meeting d'ouverture de campagne au Bourget (Seine-Saint-Denis), dimanche 22 janvier (AEF n°223241). S'appuyant sur des hypothèses de croissance de 0,5 % en 2012, de 1,7 % en 2013 puis au dessus de 2 % sur la période 2014-2017, François Hollande compte engager « des mesures nouvelles pour 20 milliards d'euros à l'horizon de 2017 », dont cinq milliards « destinés à soutenir l'emploi des jeunes et à lutter contre le chômage ». De plus, il compte annuler 29 milliards de dépenses, dont 17,3 milliards aujourd'hui accordés aux entreprises, avec la remise en cause de niches fiscales et sociales. Son objectif : "rétablir les finances publiques » et atteindre « 3 % de déficit par rapport au PIB en 2013 ». Voici le détail des mesures sociales du programme présidentiel de François Hollande.

Lire la suiteLire la suite
« Projet socialiste 2012 » : les mesures sociales impactant les entreprises (« licenciements boursiers », droit du travail, salaires…)

Afin de « lutter contre les licenciements boursiers », « le coût des licenciements sera plus cher pour les entreprises qui versent des dividendes ou qui rachètent leurs propres actions. » C'est ce que propose le « projet socialiste 2012 » adopté par le Bureau national du PS mardi 5 avril 2011. Le PS propose également d'instaurer « une obligation de remboursement préalable des aides publiques perçues cinq ans avant toute ouverture de procédure de licenciements ou de fermetures de sites ». « Dans les cas extrêmes de pratiques manifestement contraires à l'intérêt même de l'entreprise, menaçant volontairement sa pérennité (Molex, par exemple) », le PS entend donner « la possibilité aux salariés de saisir le Tribunal de grande instance afin de prendre les mesures nécessaires, y compris la mise sous tutelle judiciaire, le temps utile pour faire cesser ces pratiques ».

Lire la suiteLire la suite