Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L'Unsfa demande aux candidats aux législatives de se prononcer sur l'abrogation du seuil de 170 m2 pour faire appel à un architecte

« Seriez-vous disposés, demain comme député, à appuyer la démarche de l'Unsfa [Union nationale des syndicats français d'architectes] pour que les choses changent, à commencer par l'application de la loi [du 3 janvier 1977] sans dérogation et l'appel à un architecte pour tout projet de construction, de rénovation ou d'agrandissement ? » C'est la question posée par l'Unsfa dans une « lettre ouverte » transmise, à partir de lundi 4 juin 2012, aux candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains. L'organisation professionnelle fait ainsi référence au seuil de 170 m2 en dessous duquel un particulier n'est pas obligé d'avoir recours à un architecte lors d'une demande de permis de construire. Disposition prévue par la loi sur l'architecture de 1977 (AEF Habitat et Urbanisme n°246602). L'abaissement ou l'abrogation du seuil de 170 m2 est un débat récurrent au sein de la profession des architectes (AEF Habitat et Urbanisme n°246602).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 66 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Réforme des surfaces : publication du décret correctif relatif à l'une des dispenses de recours à un architecte

Corriger l'impact de la réforme de la surface de plancher sur les règles de recours à un architecte. Tel est l'objectif du décret n°2012-677 du 7 mai 2012, publié au Journal officiel du 8 mai (AEF Habitat et Urbanisme n°215458). Le texte vient préciser, selon sa notice, que « l'emprise au sol qui doit être prise en compte dans le calcul du seuil [de recours à l'architecte] est seule celle de la partie de la construction qui est constitutive de surface de plancher. Elle correspond à la projection verticale du volume de la partie de la construction constitutive de surface de plancher : les surfaces aménagées pour le stationnement des véhicules ou les auvents, par exemple, ne sont pas pris en compte ». Le texte s'applique aux demandes de permis de construire déposées à compter de sa date de publication.

Lire la suiteLire la suite
Les organisations d'architectes demandent un abaissement à 150 mètres carrés du seuil de recours à l'architecte

Abaisser de 170 à 150 mètres carrés le seuil à partir duquel le recours à un architecte serait obligatoire afin de prendre en compte la perte de surface générée par la mise en place de la nouvelle « surface de plancher ». C'est la revendication formulée par trois organisations représentatives de la profession d'architecte - à savoir le CNOA, le Syndicat de l'architecture et l'Unsfa -, mardi 28 février 2012. Dans une lettre adressée la veille au Premier ministre, les trois organisations estiment, en effet que « le travail de concertation mené par le gouvernement depuis le mois d'août 2011 auprès de tous les acteurs du monde de la construction est remis en question par une minorité de ces acteurs, les constructeurs de maisons individuelles ».

Lire la suiteLire la suite
Urbanisme de projet : publication de l'ordonnance sur la définition des surfaces de plancher dans le droit de l'urbanisme

L'ordonnance n° 2011-1539 du 16 novembre 2011 relative à la définition des surfaces de plancher prises en compte dans le droit de l'urbanisme est publiée au Journal officiel du 17 novembre 2011. « La surface plancher c'est une surface de construction qui permet de ne plus pénaliser les constructions bien isolées et donc d'encourager la réduction des charges conformément aux engagements du Grenelle ; c'est aussi un mode de calcul plus simple et un gain possible de 10 % de surface habitable en moyenne », fait valoir Benoist Apparu. Ce texte, pris en application de la loi Grenelle II (1), a été élaboré dans le cadre du chantier de l'urbanisme de projet lancé par le secrétaire d'État au Logement (AEF Habitat et Urbanisme n°239787). Mis en consultation le 9 août dernier, il n'a pas subi de modification majeure à l'issue de ce processus. Un décret d'application également soumis à consultation et qui n'a pas encore être publié, vient compléter la réforme (AEF Habitat et Urbanisme n°234766).

Lire la suiteLire la suite
Des architectes se mobilisent pour l'abrogation du seuil de 170 m2, l'Ordre d'Île-de-France plaide plutôt pour des dispositifs incitatifs

Faut-il supprimer le seuil des 170 m2 en dessous duquel un particulier n'est pas obligé d'avoir recours à un architecte lors d'une demande de permis de construire ? Pour le collectif DPA (Défense de la profession des architectes) - qui fait état, vendredi 4 mars 2011, d'une pétition en ce sens rassemblant 1 150 architectes - la réponse est clairement « oui ». En revanche, Bernard Mauplot, le président de l'Ordre des architectes d'Île-de-France, contacté par AEF Habitat et Urbanisme et auteur d'une tribune sur le sujet, plaide plutôt pour mettre en place des compensations - fiscales ou autre - pour inciter les particuliers à recourir aux architectes en dessous de 170 m2. « Nous préférons être désirés qu'être imposés aux particuliers », résume-t-il avant de rappeler que « ce seuil constitue une exception prévue par la loi sur l'architecture de 1977. Il permet aux particuliers de ne pas recourir aux architectes mais ne l'interdit pas pour autant ».

Lire la suiteLire la suite