Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

« Erasmus pour tous doit permettre d'accroître l'employabilité des apprenants » (Alison Crabb, Commission européenne)

« Erasmus pour tous », le nouveau programme de l'Union Européenne pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport, qui remplace les sept programmes actuels de mobilité européenne (1) et qui devrait entrer en vigueur en 2014, « doit permettre de s'attaquer au problème de l'inadéquation entre l'offre et la demande et d'accroître l'employabilité des apprenants ». C'est ce qu'affirme Alison Crabb, de la direction générale Éducation et culture à la Commission européenne, lors du Forum Ecvet (European credit for vocational education and training) (2) organisé à Bruxelles les 31 mai et 1er juin 2012 par la Commission européenne et le Cedefop (centre européen pour le développement de la formation professionnelle) ayant pour thématique « Construire la communauté de pratique Ecvet ». Selon elle, le système d'enseignement et formation professionnels prévu par 'Erasmus pour tous' aura pour conséquence « d'apporter aux apprenants les compétences et les acquis d'apprentissage dont ils ont besoin et donc d'accroître leur employabilité. C'est du gagnant-gagnant. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Erasmus pour tous » : le Parlement européen en désaccord sur le nom du nouveau programme européen

« La présidente du comité ['culture et éducation' du Parlement européen], ainsi que plusieurs membres du Parlement refusent ce nom [« Erasmus pour tous »] qui pourrait créer une certaine confusion. » C'est ce qu'indique le comité dans une note d'information publiée mercredi 30 mai, au lendemain de sa réunion visant à « échanger des opinions » au sujet du nouveau programme de mobilité proposée par la Commission européenne (AEF n°227505). En novembre 2011, la Commission a en effet proposé qu' « Erasmus pour tous » remplace les sept programmes actuels de mobilité européenne (1). Selon Doris Pack, présidente du comité, « les citoyens associent 'Erasmus' aux universités et ne comprendront pas que ce programme concerne l'éducation des adultes, les échanges scolaires et les programmes régionaux ». La députée européenne suggère plutôt de « s'en tenir au label plus global de 'formation tout au long de la vie' ('lifelong learning'), qui est également privilégié par le Conseil de l'UE ».

Lire la suiteLire la suite