Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°213391

Maisons publiques de santé en soins primaires, une proposition d'intégration entre hôpital et médecine ambulatoire (Think Tank Différent)

« L'État ne peut plus ignorer ses déserts médicaux », c'est sous ce titre que le laboratoire politique « Think Tank Différent » publie sous la plume du docteur Bertrand Mas (1), par ailleurs trésorier de ce nouveau laboratoire d'idées, une « proposition de collaboration et d'intégration renforcées entre l'hôpital et la médecine ambulatoire par la création, prioritairement en zone de faible densité médicale, de maisons publiques de santé en soins de premiers recours et en soins de suite, adossées à l'hôpital ». Dans cette note, l'auteur défend une « politique volontariste » pour réduire les écarts de densités médicales entre les bassins de vie et rétablir l'accès aux soins dans les zones rurales et périurbaines. Cet anesthésiste-réanimateur considère que les mesures pragmatiques visant, par le biais d'incitations, à favoriser le regroupement des professionnels de santé libéraux au sein de maisons médicales « semblent atteindre aujourd'hui leurs limites ». D'où ce positionnement volontariste défendu par Bertrand Mas dans lequel l'État assumerait pleinement « sa responsabilité » de « garantir un accès aux soins équitable ». En cas de carence « avérée et durable », l'État doit « favoriser l'émergence de maisons publiques de santé en soins primaires et secondaires », sorte d' « oasis sanitaires publiques » à même « d'irriguer à nouveau les déserts médicaux ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les propositions de la FHF pour lutter contre les inégalités géographiques et financières d'accès aux soins versées au débat présidentiel

La FHF organisait ce mercredi 14 mars 2012 à l'hôtel national des Invalides à Paris un colloque de présentation des propositions contenues dans sa plateforme intitulée « le service public de santé, une ambition pour la France- 2012/2017 » dévoilée le 11 janvier dernier (AEF n°224032). L'occasion pour la fédération hospitalière publique de préciser, à quelques semaines des élections, ses propositions pour lutter contre les inégalités géographiques et financières d'accès aux soins et d'amener les représentants de quatre candidats à la présidentielle à en débattre. « La FHF est entrée en campagne », a ainsi proclamé Frédéric Valletoux, son président, sur la base d'un « document résolument politique et résolument fort ». La Fédération revendique notamment sur la base d'une « vision globale du service public de santé » qui est celle de son conseil d'administration de pouvoir intervenir en cas de carence des acteurs de santé libéraux pour organiser le maintien d'une offre ambulatoire de proximité. Une position vivement dénoncée par le principal syndicat de médecins libéraux (AEF n°224000) mais accueillie avec intérêt par d'autres acteurs comme le SNJMG ou le syndicat de généralistes MG France invités du colloque (1).

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : la FHF publie une plate-forme axée sur un service public de santé « performant, moderne, ouvert »

« Notre projet n'est pas connecté à tel ou tel projet politique. Nous disons ce que nous croyons être bon pour notre système de santé et nous souhaitons qu'un large spectre de candidats puise dans ce document et s'inspire de nos propositions », déclare Frédéric Valletoux, président de la FHF et maire UMP de Fontainebleau (Seine-et-Marne), à l'occasion de la présentation de la plate-forme 2012-2017 de la fédération hospitalière publique ce mercredi 11 janvier 2012. Intitulée « le service public de santé, une ambition pour la France 2012-2017 », la plate-forme FHF se réfère au « concept de service public de santé » qui résulte de « l'agrégation des différentes missions du service public hospitalier et du service public médico-social en y intégrant une dimension de prévention et d'éducation pour la santé ». Elle entend aussi inscrire les établissements « dans des dynamiques territoriales » via la participation à des réseaux et à la structuration de filières de soins. Ce « nouveau paradigme » implique, selon le groupe de travail à l'origine du document, des évolutions à la fois dans le management des établissements, dans leur conception, dans la structuration des systèmes d'information ou encore dans la politique de formation.

Lire la suiteLire la suite
« L'hôpital en réanimation » : des praticiens et des chercheurs dissèquent la « transformation néolibérale » de l'hôpital

Un livre collectif original réunissant à la fois les contributions de praticiens hospitaliers et de chercheurs en sciences humaines intitulé « L'hôpital en réanimation », paru à la mi-novembre 2011 (1), analyse et croise les expertises de sociologues, économistes, médecins, psychologues et spécialistes des sciences politiques. En ligne de mire, les politiques publiques nationales et européennes qui, « dans une opacité totale, sans que jamais le débat démocratique ne puisse véritablement s'emparer de ce sujet crucial et offrir un choix clair aux citoyens », sont menées « lentement, progressivement, insidieusement depuis plus de trente ans » pour créer les conditions de la privatisation et de la libéralisation du système de santé solidaire. Les co-auteurs voient l'hôpital public « anesthésié par la pharmacopée réformatrice » faite de mesures techniques empilées au fil du temps, devenir la victime d'une « véritable révolution » dont l'objectif ultime serait de sacrifier le modèle de protection sociale hérité du Conseil national de la Résistance. « À rebours de tout corporatisme », peut-on lire dans la préface, cet ouvrage vise à « éclairer, à restituer et à expliquer, grâce à l'éclairage des sciences sociales, les plaintes ordinaires, formulées par toutes les catégories de soignants, face à un univers qui, sous l'effet des réformes, se bureaucratise, se déshumanise, génère toujours plus de démotivation et de résignation, de la souffrance au travail aussi, multiplie les conflits éthiques et de loyauté ».

Lire la suiteLire la suite