Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°212705

7e journée mondiale contre la maltraitance : le numéro unique d'alerte (39 77) reste méconnu, déplore Michèle Delaunay

La lutte contre l'isolement des personnes âgées et la préservation du lien social constituent « la première protection contre les risques de maltraitance » souligne Michèle Delaunay, ministre déléguée en charge des personnes âgées et de la dépendance, jeudi 14 juin 2012, à la veille de la 7e journée mondiale de lutte contre la maltraitance. La nouvelle ministre entend donc soutenir « tout projet qui permet aux âgés de prendre toute leur place dans la cité, et de rester au contact avec la vie ». Car au delà des actions de sensibilisation menées par les pouvoirs publics auprès des professionnels et des aidants et du renforcement des contrôles dans les maisons de retraite engagé depuis quelques années en partenariat avec les conseils généraux, « la principale ressource contre la maltraitance reste la prévention ». La majorité des cas de maltraitance a lieu au domicile. La ministre souhaite donc développer tous les dispositifs de « répit » à destination des « aidants parfois à bout de forces » : accueils de jours, hébergements temporaires, etc. Par ailleurs la maltraitance sous toutes ses formes « est encore taboue dans notre société ». Or le numéro d'appel dédié au signalement ou au conseil sur les cas de maltraitance à l'encontre des personnes dépendantes (personnes âgées et handicapées) mis en place en 2007 reste méconnu déplore Michèle Delaunay qui « en appelle aux Français afin qu'ils n'hésitent pas à utiliser cet outil ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 78 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Maltraitance des personnes âgées : une grande diversité dans l'intervention publique (4e colloque international sur le droit de vieillir)

Dix ans après l'adoption de la déclaration politique de Madrid, par l'assemblée mondiale des Nations Unies, « les pays n'ont tous avancé à la même vitesse », indique Stéphanie Kass-Danno, juge des tutelles auprès du tribunal d'instance de Courbevoie, au cours de la conférence thématique dédiée à la maltraitance des personnes âgées organisée mercredi 25 janvier 2011 à l'occasion du colloque international de Dijon sur le droit de vieillir. « Certains pays comme Israël ou les Pays-Bas ont avancé mais, en France, nous sommes loin. Nous ne disposons d'aucun système pour recenser la maltraitance qui, en plus, est une notion qui reste assez floue. »

Lire la suiteLire la suite
Nora Berra présente 10 mesures pour lutter contre la maltraitance des personnes âgées

La secrétaire d'État chargée des Aînés, Nora Berra, a présenté, mercredi 2 décembre 2009, les conclusions de l'enquête diligentée suite à des suspicions de maltraitance dans un établissement pour personnes âgées à Bayonne. Le rapport de l'Igas - qui n'est pas rendu public- est « sans aucune ambiguïté », a-t-elle assuré. Il pointe « des comportements individuels et collectifs inadmissibles », « une véritable loi du silence au sein de cet établissement », « un système global de contrôle des institutions de l'État et du département qui n'a pas été en mesure de prévenir cette situation dramatique par un cycle régulier d'inspections adaptées », et enfin « un faisceau de présomptions de négligence de la part de la Ddass et des services du Conseil général ». Souhaitant tirer les leçons de tels dysfonctionnements, et d'autres survenus dans d'autres établissements, la secrétaire d'État a présenté dix mesures, dont elle a assuré qu'elles ne seraient pas « génératrices de dépenses nouvelles ».

Lire la suiteLire la suite
Lutte contre la maltraitance : le numéro unique d'alerte connaît un succès inattendu

« En 2007, lorsque nous avons étudié la mise en place du numéro d'appel unique » (39-77) qui permet aux victimes et aux témoins d'actes de maltraitance envers des personnes âgées ou handicapées de le signaler de façon anonyme ou non, « nous nous attendions à 10 000 ou 12 000 appels. Ce chiffre a été multiplié par plus de quatre ». C'est ce qu'indique Bernard Duportet, président de l'Afbah (Association française pour la bientraitance des aînés et des personnes handicapées) dont l'association gère la plate forme téléphonique qui enregistre les signalements et les transmet au réseau départemental Alma (Allô maltraitance des personnes âgée et des personnes handicapées) pour en assurer le traitement et le suivi. Il s'exprimait dans le cadre d'un bilan d'étape sur "la politique de bientraitance en direction des personnes âgées" présenté aujourd'hui, mardi 13 mai 2009, par la secrétaire d'État à la Solidarité, Valérie Létard. Plus de 64 000 appels ont été reçus sur ce numéro unique depuis sa mise en place en février 2008 dont plus de 44 000 durant les heures d'ouverture de la permanence (9 heures - 19 heures). Sur ces 44 000 appels, les deux tiers ont pu être pris en compte (soit 29 000 appels).

Lire la suiteLire la suite
La quatrième génération de produits d'assurance dépendance couvrira-t-elle le risque de maltraitance?

"Le produit de quatrième génération n'est pas encore sorti mais peut-être prévoira-t-il une protection contre la maltraitance des personnes âgées? Aujourd'hui, nous voyons bien que, globalement, les assureurs considèrent désormais que ce n'est plus simplement la personne en perte d'autonomie qu'il faut aider mais tout son entourage. Ainsi le produit de quatrième génération prévoira peut-être aussi une protection juridique pour la personne âgée?" C'est l'hypothèse que formule Jean-Manuel Kupiec, directeur général adjoint de l'Ocirp (Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance), qui s'exprimait ainsi mardi 16 décembre 2008 dans le cadre d'une rencontre organisée par l'Aferp (Association française d'étude des relations professionnelles) sur le thème de la dépendance.

Lire la suiteLire la suite
Le comité national de vigilance et de lutte contre la maltraitance accepte un renforcement du rôle des résidents et des familles

La secrétaire d'Etat à la Solidarité, Valérie Létard, qui a réuni mardi 4 novembre 2008 le comité national de vigilance et de lutte contre la maltraitance, assure qu'un "consensus" s'est dégagé au cours de cette réunion sur la nécessité de renforcer le rôle des résidents et des familles au sein des conseils de vie sociale des établissements hébergeant des personnes âgées et au sein des instances nationales comme l'Anems (Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux) ou la CNSA (caisse nationale de solidarité pour l'autonomie). Les membres du comité de vigilance se seraient également accordés sur la nécessité de "répondre aux difficultés de recrutement et de formation des personnels en faisant de la formation aux techniques de 'bientraitance' une priorité collective" et d'"associer" le ministère de la Justice au comité pour "améliorer le suivi et le traitement des signalements pour maltraitance".

Lire la suiteLire la suite