Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Financement des universités et crise économique : des pistes de solutions émergent lors d'un forum de l'EUA à Salzbourg

« En ce qui concerne le financement public de l'enseignement supérieur, les choses ne seront plus pareilles », constate Liviu Matei, vice-président de CEU (Central european university) à Budapest, en Hongrie. Il s'exprime en tant que rapporteur général du forum sur le financement de l'enseignement supérieur, organisé par l'EUA (Association européenne des universités) à Salzbourg (Autriche) du 11 au 12 juin 2012. L'objectif de cette rencontre européenne – la première du genre – était de rassembler les différents acteurs du financement de l'enseignement supérieur et de débattre ensemble des défis qui attendent les universités et des solutions innovantes que certaines ont déjà trouvé. Après deux jours de discussions, Liviu Matei assure qu'il n'y a « pas de recette miracle pour sortir de la crise ». Il conseille donc aux universités et à leurs dirigeants d'être « pro-actifs plutôt que passifs ». Relevant que les établissements d'enseignement supérieur doivent maintenant faire face à une part d' « incertitude qui n'existait pas jusqu'à présent », il souligne que « toutes les universités ne sont toutefois pas logées à la même enseigne ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les universités européennes ont « plusieurs avantages » face à la baisse du financement public (Alex Usher, cabinet de conseil Hesa)

« Le niveau d'investissement public en matière d'enseignement supérieur ne sera jamais au niveau qu'il a atteint en 2009, année pendant laquelle les pays de l'OCDE ont connu le plus haut niveau de financement public en matière d'enseignement supérieur. » C'est le constat que dresse Alex Usher, président de la société d'études et de conseil canadienne Hesa (Higher education strategy associates), mardi 12 juin 2012, invité à intervenir dans le cadre du forum sur le financement de l'enseignement supérieur organisé par l'EUA à Salzbourg (Autriche). Face à cette situation « inéluctable », Alex Usher estime que les universités européennes ont des « marges de manoeuvre ». Ainsi, il souligne que « le fait de réduire le nombre d'heures de cours permet d'avoir des universités plus économiques ». Or, selon les chiffres d'Hesa, « les étudiants européens passent en moyenne 15 % plus de temps en classe que les autres ». S'adressant aux présidents d'universités européennes, il lance : « Vous avez déjà fait le plus gros, qui est de déterminer les objectifs de formation ('learning outcomes') en mettant en place les ECTS ».

Lire la suiteLire la suite
Le Sénat lance une mission de contrôle sur « le bilan consolidé des sources de financement des universités »

Une « mission de contrôle sur le bilan consolidé des sources de financement des universités » a été lancée par la commission des finances et la commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat, apprend AEF de sources concordantes, jeudi 7 juin 2012. Le rapporteur spécial de cette mission est le sénateur de l'Aube Philippe Adnot (non-inscrit), la sénatrice du Val-d'Oise Dominique Gillot (PS) étant rapporteure pour avis de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication. Les conclusions ne devraient pas être connues avant plusieurs mois.

Lire la suiteLire la suite
Processus de Bologne : les ministres s'engagent à « garantir le plus haut niveau de financement public de l'enseignement supérieur »

« Nous nous engageons à garantir le plus haut niveau possible de financement public de l'enseignement supérieur et à faire appel à d'autres ressources appropriées. » Voici l'un des messages figurant dans le Communiqué de Bucarest, signé par « les ministres en charge de l'enseignement supérieur dans les 47 pays de l'espace européen d'enseignement supérieur » et publié vendredi 27 avril 2012 à l'issue du forum sur le processus de Bologne, qui s'est tenu à Bucarest (Roumanie) du 26 au 27 avril. Soulignant qu'il s'agit d'un « investissement sur le futur », les ministres indiquent qu'ils vont « aider les établissements à former des diplômés créatifs, innovants, responsables et faisant preuve d'esprit critique ». « Nous sommes déterminés à travailler dans ce sens et de manière conjointe afin de réduire le chômage des jeunes », ajoutent-ils. Car selon eux, « l'enseignement supérieur doit être au centre [des] efforts pour surmonter la crise, aujourd'hui plus que jamais ».

Lire la suiteLire la suite
Le Parlement européen adopte une résolution appelant les États membres à « assurer un meilleur financement » de l'enseignement supérieur

Les parlementaires européens adoptent une résolution appelant les États membres à « assurer un meilleur financement des établissements d'enseignement supérieur, un accès aux études pour les personnes de tous les milieux sociaux et une mobilité accrue des étudiants », indique le Parlement européen dans un communiqué, vendredi 20 avril 2012. Cette résolution, « adoptée par 464 voix pour, 34 contre et 33 abstentions », fait suite à la « stratégie de modernisation de l'enseignement supérieur » proposée en septembre 2011 par la Commission européenne (AEF n°232446). « Avec un objectif européen de 35 % de travailleurs hautement qualifiés sur l'ensemble des emplois à l'horizon de 2020, l'enseignement supérieur de l'UE doit relever le défi de la modernisation par l'adéquation de ses programmes et de ses méthodes au marché du travail et aux besoins d'une population estudiantine de plus en plus diverse », selon les députés européens.

Lire la suiteLire la suite
« En 2011, les frais d'inscription à l'université ont augmenté de 2,58 % dans le monde », selon une étude canadienne

« En 2011, les frais d'inscription à l'université ont augmenté de 2,58 % dans le monde », indique le groupe de recherche canadien Hesa (higher education strategy associates) dans la deuxième édition de son étude « Une année à la loupe : les frais d'inscription et l'aide aux étudiants ». Cette étude porte sur « quarante pays (1) qui, ensemble, représentent plus de 90 % de toutes les inscriptions à l'université et 90 % de la production mondiale en termes de recherche », précise Hesa. « En 2011, plusieurs systèmes d'enseignement supérieur ont continué à ressentir les effets de la crise économique mondiale », souligne le rapport. Les réductions budgétaires dans le domaine de l'enseignement supérieur ont été « particulièrement fortes au Brésil, en Italie, au Pakistan et en Ukraine » et ont été relativement importantes « au Japon, aux Pays-Bas, aux Philippines, en Corée du Sud, en Espagne, en Thaïlande, au Royaume-Uni et aux États-Unis ».

Lire la suiteLire la suite
Sept pays européens ont vu leur budget de l'enseignement supérieur baisser de plus de 10 % en 2011, selon l'EUA

« Les gouvernements européens vont essayer de trouver des moyens pour réduire les coûts. Peu nombreux seront ceux qui se battront pour l'éducation », prédit Richard Lambert, vice-président de l'université de Warwick (Grande-Bretagne), s'exprimant lors d'une table-ronde organisée dans le cadre du congrès annuel de l'EUA (Association européenne des universités), qui s'est tenu à Warwick du 22 au 23 mars 2012. Son analyse est corroborée par les chiffres d'une étude menée par l'EUA en juin 2011, dont il ressort que cinq pays européens affichent une réduction de plus de 10 % de leur budget destiné à l'enseignement supérieur : l'Italie, la Grèce, l'Irlande, l'Islande, la Hongrie, le Royaume-Uni et la Lettonie, précise Thomas Estermann, directeur du service « gouvernance, autonomie et financement » de l'EUA. Il souligne que ces données sont susceptibles de « changer très rapidement », à l'image du Portugal qui, « en juin, n'affichait presque pas de coupes budgétaires en matière d'enseignement supérieur et qui est directement passé à une réduction supérieure à 10 % ». D'autres pays ont effectué des coupes « substantielles », entre 5 et 10 % : c'est le cas de l'Espagne ou des Pays-Bas.

Lire la suiteLire la suite