Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°212612

Trouver un juste équilibre entre professionnalisme et convivialité au travail : l'exemple de la « fish ! philosophy » chez Big

« Trouver un juste équilibre entre bien travailler, de façon très professionnelle, et cultiver une ambiance conviviale, ‘fun' » : tel est l'objectif de l'entreprise Big, fabricant et distributeur de badges. L'activité de cette société, liée en grande partie à l'événementiel, oblige les équipes « à travailler au quotidien dans l'urgence, avec des délais très courts ». Dans ce contexte stressant, il est essentiel de « veiller au bien-être des salariés », explique Isabelle Charbit, directrice général de Big, un groupe composé de deux équipes commerciales (une douzaine de personnes à Paris et environ 25 personnes dans la banlieue de Londres), et d'une usine d'une cinquantaine d'employés à Ipswich, en Angleterre. Pour ce faire, elle a décidé il y a deux ans d'appliquer dans son entreprise la « fish ! philosophy ». Ce modèle de management s'inspire de l'expérience du marché aux poissons de Seattle aux États-Unis, et repose sur quatre principes : « être présent », qui implique par exemple d'arriver à l'heure aux réunions et de ne pas y lire ses mails ; « illuminer la journée des autres », en apportant un café à son voisin de bureau ou un commentaire positif ; « jouer », en organisant par exemple une séance hebdomadaire de jeux ou en changeant de signature tous les mois ; « choisir son attitude », en préférant essayer de trouver des solutions, des opportunités, plutôt que de se focaliser sur un problème, en étant positif et agréable avec ses collègues et clients.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 82 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Bienveillance, bien-être, ambiance : l'état d'esprit au service de la performance (colloque Ethikonsulting)

« Manager, c'est s'occuper des gens et donc faire un suivi très régulier. » C'est pourquoi François Hisquin, directeur général du cabinet de conseil en systèmes d'information Octo technology, a instauré l'obligation pour chaque manager d'organiser une demi-heure de feedback personnel hebdomadaire avec chacun de ses collaborateurs. La première partie de cet entretien consiste à « écouter la personne, la façon dont il a ressenti la semaine, ses difficultés » : « le but n'est pas de donner les ordres pour la semaine à venir, mais d'apporter vraiment un coaching, un mentoring », précise François Hisquin. Le manager fait dans un deuxième temps part de ses propres commentaires. Cette pratique permet d'éviter la perversité de l'entretien de fin d'année, « regroupant l'entretien d'évaluation et l'entretien de la rémunération » car alors « il n'y a pas de surprise », souligne le dirigeant, à l'occasion d'un colloque organisé par le cabinet Ethikonsulting le 6 juin 2012. Au cours d'une table ronde autour du thème « bienveillance, bien-être, ambiance », plusieurs dirigeants ont partagé les pratiques mises en place pour que leurs équipes aient plaisir à travailler.

Lire la suiteLire la suite
Bien-être et motivation au travail : 86 % des salariés français sont heureux au travail mais 40 % se disent démotivés (Ipsos/Edenred)

40 % des salariés français se disent démotivés au travail, alors que 86 % sont parallèlement « heureux au travail », ou « fiers de leur travail ». C'est ce que révèlent les résultats du sixième baromètre « Bien-être au travail et motivation des salariés français », réalisé par Ipsos et Edenred, et publié mardi 3 avril 2012 (1). À la démotivation des Français s'ajoute l'inquiétude croissante face à leur avenir professionnel. Avec un taux de chômage structurellement élevé (9,9 %), ils se disent à 53 % seulement confiants en l'avenir. Cette inquiétude est d'autant plus forte chez les agents de la fonction publique « qui vivent une transformation profonde de leur métier », selon les auteurs. Seuls 45 % de ces derniers se disent confiants en l'avenir de leur administration contre 85 % en Allemagne. Plus d'un tiers d'entre eux (38 %) affichent même la volonté de quitter leur administration.

Lire la suiteLire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Un nouveau guide pratique pour mieux conjuguer bien-être et efficacité au travail
Lire la suite
Bien-être au travail : amélioration du ressenti dans les grands groupes, dégradation dans les PME (Observatoire de la vie au travail)

« En matière de vécu au travail des Français, les nouvelles tendances de 2011 sont l'amélioration de la situation dans les grandes entreprises et une nette dégradation dans les PME de 10 à 50 salariés », souligne Pierre-Éric Sutter, président de M@rs-Lab, cabinet spécialisé dans le management de la performance sociale et la prévention des risques, en présentant les résultats de l'enquête annuelle nationale (1) de l'Ovat (Observatoire de la vie au travail) réalisée en collaboration avec l'EFE (Edition formation entreprise) et le CFPJ (Centre de formation et de perfectionnement des journalistes), jeudi 24 novembre 2011. Si les relations avec les directions générales tendent à s'améliorer, les cadres de proximité paraissent de plus en plus désemparés, et les femmes restent en attente de mieux-être. « Plan Darcos, accords sur les risques psychosociaux, et fin du déni du stress semblent expliquer sa diminution dans les grandes entreprises. Si le meilleur ressenti reste celui des salariés dans les TPE, notre hypothèse est que la dégradation dans les PME du 10 à 50 salariés est liée à un seuil relatif aux contraintes réglementaires. »

Lire la suiteLire la suite
Bien-être au travail : 68 % des salariés français font du respect envers l'équipe le premier critère de satisfaction professionnelle (Régus)

68 % des salariés français et 68 % des salariés dans le monde considèrent que le respect entre collègues, mais aussi des managers pour leurs équipes, est l'élément clé de la satisfaction professionnelle. C'est ce qui ressort de l'étude internationale menée par Régus auprès de 17 000 entreprises dans 80 pays, et publiée mardi 16 août 2011.

Lire la suiteLire la suite