Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Enseignants stagiaires : le Snes estime à au moins un tiers le nombre de rectorats ayant anticipé un service allégé

Dix académies sur 31 (1) auraient entrepris de réexaminer leurs moyens horaires déjà disponibles afin d'affecter les enseignants stagiaires sur des services allégés, selon le Snes-FSU. Neuf autres (Amiens, Créteil, Dijon, Guadeloupe, Lille, Nantes, Poitiers, Rouen et Strasbourg) n'ont en revanche pas engagé de démarche en ce sens, d'après le décompte du syndicat arrêté au 18 juin 2012. Les rectorats n'ont pas reçu jusqu'à présent de consigne formelle écrite du ministère de l'Éducation nationale pour revenir à un service réduit pour tous les enseignants stagiaires, même si le ministre Vincent Peillon a confirmé à France info vendredi 15 juin 2012 qu' « il y aura bien des décharges de trois heures à la rentrée 2012 ». Certaines académies se sont toutefois déjà préparées à cette éventualité, avant même la réunion des recteurs au ministère le 21 juin prochain.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Revalorisation du salaire des enseignants : actuellement, « nous ne le pouvons pas » déclare Vincent Peillon

« Il est évident que les traitements des fonctionnaires - en particulier de l'Éducation nationale - sont faibles, [mais] aujourd'hui dans l'état de crise où nous sommes la priorité [est] déjà à l'école… Nous ne pouvons pas » revaloriser les salaires des enseignants, déclare Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, invité de la matinale de BFM TV lundi 18 juin 2012. Pour autant, le ministre indique qu'il y a « de l‘argent, pour faire en sorte que [les] conditions matérielles et morales [des enseignants], par exemple le fait d'être formé soit meilleur, le fait qu'on améliore les affectations, le fait qu'on mette plus de maîtres que de classes là dans les zones prioritaires où il y a plus de difficultés. » Par ailleurs, le ministre explique : « La formation des enseignants. Les rythmes scolaires, la priorité au primaire. Quand ces trois choses-là auront été faites, on aura commencé à avancer. »

Lire la suiteLire la suite
Enseignants stagiaires : « Il y aura des décharges de trois heures » confirme Vincent Peillon

« On ne va pas attendre. Et le président de la République et le Premier ministre m'ont demandé d'agir, pour redonner un peu de formation aux enseignants. Il y aura des décharges de trois heures » pour les stagiaires à la rentrée 2012, indique Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, sur « France info », vendredi 15 juin 2012. « Des mesures d'aménagement de service des enseignants nouvellement recrutés » étaient examinées par le ministère « pour apporter une première réponse au problème de l'insuffisante formation pratique des jeunes enseignants ». Ces décharges font partie des mesures d'urgence annoncées pour la rentrée, qui comprennent également l'attribution de 1 000 postes de professeurs des écoles et la création d' « au moins 2 000 postes », « d'assistants pédagogiques, de personnels chargés de l'accompagnement des élèves handicapés » et 500 médiateurs dans « les établissements les plus difficiles » (AEF n°213146).

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Un texte signé par Vincent Peillon détaille les « grandes orientations » de l'action du ministère

Un texte adressé aux personnels de l'Éducation nationale, dont AEF a eu copie, signé par Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale et George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, précise « les mesures de la prochaine rentrée visant à donner des impulsions nouvelles et à renouer la confiance qui a tant fait défaut ces dernières années ». Ce document, révélé par « L'Express » mardi 12 juin 2012, sera prochainement publié au BO. « Il s'agit d'un texte provisoire qui évolue en permanence », précise à AEF l'entourage du ministre, mercredi 13 juin 2012. « Il donne des marqueurs politiques de l'action du ministre, des grandes orientations qui ne sont pas définitives. Il s'agit d'un document important car c'est la première fois que le ministre s'engage par écrit », relève l'entourage de Vincent Peillon.

Lire la suiteLire la suite
Formation des maîtres : le ministère prévoit un texte de « régularisation juridique »

« Nous prévoyons un texte de régularisation juridique. Même si le cahier des charges de la formation des enseignants a été rejeté en CSE et en Cneser (AEF n°218747), il est la seule possibilité que nous ayons si nous voulons éviter de mettre en péril les stagiaires à la rentrée 2012 », explique à AEF l'entourage du ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, qui précise que ce cahier des charges « n'avait pas été signé par les anciens ministres Luc Chatel et Laurent Wauquiez ». « Sans doute ont-ils oublié. Pour autant, ils ont consulté le HCE [comme le demandait en novembre le Conseil d'État] qui a mis du temps à donner son accord », relève cette source. Par ailleurs, le MESR, contacté par AEF, ne souhaite pas pour le moment s'exprimer sur ce sujet.

Lire la suiteLire la suite
Arrêt du Conseil d'État sur la formation des maîtres : réactions de la FSU, de l'Unsa-Éducation, du Sgen-CFDT et de FO

« La décision du Conseil d'État oblige le nouveau gouvernement à revenir dès la rentrée sur les pires conséquences de la réforme Chatel », estime la FSU, mercredi 6 juin 2012. L'organisation syndicale réagit à un arrêt du conseil d'État, du 1er juin 2012 qui fixe au 31 juillet 2012 la date d'effet de sa décision du 28 novembre 2011 (AEF n°226689 et AEF n°226938) qui annulait une partie du nouveau dispositif de formation des maîtres mis en place à la suite de la « masterisation ». En conséquence, sauf à être modifiées selon les procédures régulières, les modalités antérieures vont être rétablies à cette date, en particulier celles qui portent sur la formation en IUFM, les modalités et le volume horaire des stages (AEF n°213650).

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Formation des maîtres : rétablissement des modalités antérieures aux arrêtés de 2010 à compter du 31 juillet 2012 (Conseil d'État)

Le Conseil d'État, par un arrêt du 1er juin 2012 (n°341775), fixe au 31 juillet 2012 la date d'effet de sa décision du 28 novembre 2011 (AEF n°226689 et AEF n°226938) qui annulait une partie du nouveau dispositif de formation des maîtres mis en place à la suite de la « masterisation ». En conséquence, sauf à être modifiées selon les procédures régulières, les modalités antérieures vont être rétablies à cette date, en particulier celles qui portent sur la formation en IUFM, les modalités et le volume horaire des stages. Bernard Toulemonde, juriste et Igen honoraire, commente cet arrêt pour AEF.

Lire la suiteLire la suite