Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°212397

Laurence Parisot craint une hausse de la cotisation AT/MP et fera un « monitoring » des projets de hausse des prélèvements sur les entreprises

De retour du B20 (1), réuni en ouverture du G20 de Los Cabos (Mexique), et au regard des « inquiétudes » qui s'expriment au sein de la zone euro et de l'Union européenne, Laurence Parisot a réclamé mardi 19 juin 2012 « la présentation d'un cadrage économique de la situation » en ouverture de la prochaine conférence sociale des 9 et 10 juillet. « Pour le moment, ce cadrage économique n'est pas confirmé, nous allons réitérer notre demande » auprès du gouvernement, « on ne peut pas aller à cette conférence sociale si on ne mesure pas la réalité de la situation », a-t-elle indiqué lors de son point de presse mensuel. Elle a également précisé que le Medef allait se montrer « très vigilant sur ce que le gouvernement va inclure dans ses projets de loi de finances, que ce soit le PLFR de juillet ou le PLF de septembre. Ou également les PLFSS  ». « Nous allons organiser un monitoring de toutes les annonces, de tous les projets envisagés par le gouvernement en termes d'augmentation des prélèvements obligatoires sur les entreprises », a-t-elle prévenu. Avant d'ajouter : « nous allons tirer la sonnette d'alarme à chaque fois qu'il convient de le faire. Nous l'avons fait déjà fait au moment du décret retraite sur les carrières longues lié à l'engagement de campagne de François Hollande ». Si le Medef se dit « heureux du fait que le gouvernement ait choisi d'aller un peu moins loin que ce qu'il avait prévu en termes d'augmentation des cotisations », il estime que « c'est déjà trop », surtout parce qu' « est annoncée une autre augmentation de cotisation, la cotisation AT/MP évoluerait à la hausse selon des informations que nous avons eues récemment. Ces augmentations ne vont pas être supportables longtemps » pour les entreprises.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 69 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Conférence sociale : douze organisations participeront à la table ronde sur le financement de la protection sociale et la retraite

Le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Michel Sapin, adresse ce jour aux partenaires sociaux un courrier dans lequel il précise les modalités d'organisation de la « grande conférence sociale » des 9 et 10 juillet 2012 qui se tiendra au Cese. Cette réunion entre l'exécutif et les partenaires sociaux doit permettre de déboucher sur « un programme de travail partagé ». Conformément à ce qui avait été défini lors de la conférence de méthode du 5 juin 2012 (AEF n°213500), sept tables rondes thématiques seront organisées, « présidées par un ministre et accompagnées par un 'facilitateur' », précise le courrier qu'AEF s'est procuré. La sixième s'intitule « assurer l'avenir des retraites et de notre protection sociale ». Elle verra la participation, au titre des organisations syndicales, de : la CGT, la CFDT, Force ouvrière, la CFTC, la CFE-CGC, l'Unsa et la FSU et, au titre des organisations patronales ou professionnelles, du Medef, de la CGPME, de l'UPA, de la FNSEA et de l'Unapl. Cette table ronde sera présidée par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine. Chaque organisation doit désormais communiquer au ministère le nom des participants - « trois personnes maximum » pour la première matinée introductive en présence du président de la République et autant pour chacune des tables rondes - qu'elle compte envoyer pour participer à ce « moment fort de dialogue social ».

Lire la suiteLire la suite