Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L'espace de liberté, de sécurité et de justice est « un domaine stratégique » pour le Contrôleur européen de la protection des données

« L'espace de liberté, de sécurité et de justice demeure un domaine stratégique clé pour le CEPD (Contrôleur européen de la protection des données) », explique-t-il, dans son rapport annuel pour l'année 20 11, rendu public mercredi 20 juin 2012. « Les futures propositions qui devront faire l'objet d'un suivi concernent le système européen de surveillance du financement du terrorisme (AEF Sécurité globale n°235917) et les frontières intelligentes (AEF Sécurité globale n°229522). De plus, le CEPD continuera à superviser le processus de révision de la directive sur la conservation des données (AEF Sécurité globale n°238253) et suivra de très près les négociations d'accords sur la protection des données entamées avec des pays tiers (AEF Sécurité globale n°244197 », précise-t-il.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le « manque de précision » d'Acta peut avoir « des effets secondaires inacceptables sur les droits fondamentaux » (Contrôleur européen)

« Le manque de précision » de l'accord Acta (accord commercial anti-contrefaçon) « quant aux mesures à déployer pour lutter contre les violations des droits de propriété intellectuelle sur internet peut avoir des effets secondaires inacceptables sur les droits fondamentaux des individus, si ces mesures ne sont pas correctement appliquées », indique le CEPD (Contrôleur européen de la protection des données), mardi 24 avril 2012. Il souligne que « bon nombre des mesures visant à renforcer l'application des droits de propriété intellectuelle en ligne pourraient impliquer la surveillance à grande échelle du comportement des utilisateurs et de leurs communications électroniques ». « Ces mesures sont très intrusives dans la sphère privée des individus et ne doivent être appliquées que si elles sont nécessaires et proportionnées à l'objectif de faire respecter les droits de propriété intellectuelle », ajoute le contrôleur.

Lire la suiteLire la suite
La directive sur la protection des données traitées à des fins de police et de justice est « un pas en avant » (Viviane Reding)

La proposition de directive sur la protection des données traitées à des fins de police et de justice (1) est « un grand pas en avant », affirme la commissaire européenne à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté, Viviane Reding, mercredi 28 mars 2012. Elle s'exprimait au Parlement européen, à Bruxelles, au cours d'une conférence organisée par la « Privacy Platform » (plate-forme vie privée), présidée par la députée néerlandaise Sophie in 't Veld (ADLE). « La directive s'appliquera au traitement des données de police et de justice à l'intérieur des pays membres. Elle ne sera pas limitée à l'échange des données entre les pays », explique-t-elle. Actuellement le traitement des données à des fins de police et de justice est définie par la décision-cadre 2008/977/JAI. Mais celle-ci ne concerne que le transfert des données entres États.

Lire la suiteLire la suite
Échanges de données passager : « Des préoccupations subsistent » dans le nouvel accord UE-Etats-Unis, estime le CEPD

Le Contrôleur européen de la protection des données, Peter Hustinx, « accueille favorablement les garanties prévues dans le nouvel accord sur la sécurité et le contrôle des données ainsi que les améliorations par rapport à l'accord de 2007. Toutefois, un certain nombre de préoccupations subsistent », explique-t-il dans un avis publié mardi 13 décembre 2011 à propos du nouvel accord PNR entre les États-Unis et l'Union européenne. Celui-ci a été signé mi-novembre et réglemente le transfert des données passager afin de lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée (AEF Sécurité globale n°226558). Le texte vient d'être approuvé par le Conseil de l'Union européenne et doit encore être voté par le Parlement européen. S'il entre en vigueur, il remplacerait l'accord de 2007, actuellement appliqué à titre provisoire.

Lire la suiteLire la suite