Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°210997

Régimes de retraite complémentaire : la facture du décret retraite devrait être divisée par deux selon de nouvelles estimations

Les partenaires sociaux gestionnaires des régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco se retrouvent demain vendredi 6 juillet 2012 à la mi-journée pour discuter des nouvelles perspectives financières de l'Agirc et de l'Arrco. L'accord du 18 mars 2011 prévoit en effet (article 14) que les partenaires sociaux se rencontrent annuellement pour analyser l'évolution de la situation financière des régimes. Outre la dégradation des comptes plus rapide que prévue en raison du contexte économique, l'actualité fournit aux gestionnaires une raison supplémentaire de se réunir avec la publication, le 3 juillet dernier du décret élargissant le public du dispositif de retraite anticipée pour carrières longues. Cette mesure qui faisait partie des engagements de campagne du président de la République, François Hollande, est financée pour le régime général grâce à une hausse progressive des cotisations retraite de 0,5 point à l'horizon 2017. Le coût pour la Cnav devrait être largement couvert par cette hausse puisque, selon les estimations de l'assurance retraite, le relèvement de la cotisation devrait excéder d'environ 600 millions d'euros l'impact financier pour l'année 2013 et d'un milliard d'euros l'impact estimé à l'horizon 2020 (AEF n°211861). En revanche, pour les régimes complémentaires, le coût, estimé dans un premier temps à un peu moins de 600 millions d'euros, a été revu à la baisse à la lumière des récents calculs de la Cnav et ne devrait finalement être que de 280 millions d'euros pour l'année 2013 (et une vingtaine de millions d'euros pour l'année 2012). C'est du moins ce qui ressort d'un nouveau chiffrage dont les détails seront livrés demain aux partenaires sociaux.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 58 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Retraites complémentaires : déficit record en 2011 de -1,7 milliard d'euros pour chacun des régimes Arrco et Agirc

Les régimes de retraite complémentaire Arrco et Agirc publient, mercredi 27 juin 2012, un résultat net global déficitaire de 1,69 milliard d'euros pour l'Arrco et 1,77 milliard d'euros pour l'Agirc (1). L'Arrco dégageait encore un excédent en 2010 de +355 millions d'euros, tandis que le régime des cadres était déjà déficitaire à hauteur de -709 millions. Les deux régimes ont enregistré un accroissement de leurs ressources en 2011 de +2,9 % chacun. Si les cotisations versées par les entreprises ont progressé de 3,3 % à l'Arrco et de 4,7 % à l'Agirc, les cotisations versées par l'Unédic et l'État ont baissé dans les deux régimes (plus fortement à l'Agirc) en raison d'une « régularisation sur exercice précédent ». Les charges progressent plus nettement à l'Arrco (+5,1 %) qu'à l'Agirc (+3,9 %) et dans les deux cas la progression est plus forte que celle des ressources (2,2 points de plus à l'Arrco et 1 point à l'Agirc).

Lire la suiteLire la suite
Décret retraite : l'impact sur les régimes complémentaires, estimé pour 2013 à près de 600 millions d'euros reste à affiner

Le décret élargissant les conditions d'accès au dispositif de retraite anticipée pour carrières longues et prévoyant donc un retour de la retraite à 60 ans sous certaines conditions générera un surcoût pour l'Arrco estimé à 490 millions d'euros pour l'année 2013 et à 60 millions d'euros pour 2012, le dispositif étant applicable à compter du mois de novembre de cette année, tel que le prévoit le texte examiné demain par le Conseil d'administration de la Cnav. En ce qui concerne l'Agirc, dont un conseil d'administration se tenait aujourd'hui, mardi 26 juin 2012, pour arrêter les comptes de l'année 2011 (1), le surcoût est estimé à 104 millions d'euros en 2013 et 13 millions d'euros cette année. Pour les deux régimes complémentaires, le surcoût est donc évalué à près de 600 millions d'euros (594 millions) alors que les dernières perspectives financières du GIE Agirc-Arrco réalisées en mars dernier tablaient sur un prélèvement de 9,74 milliards d'euros dans les réserves des deux régimes (5,75 milliards d'euros dans celles de l'Arrco et 4 milliards d'euros dans celles de l'Agirc) afin d'assurer le paiement des retraites en 2012 et 2013. Ces calculs ont d'ailleurs été réalisés en prenant en compte une revalorisation du point inférieure à celle qui a finalement été décidée par les gestionnaires (AEF n°218766).

Lire la suiteLire la suite
L'extension du dispositif pour carrières longues devrait bénéficier à plus qu'un quart des nouveaux retraité de 2017

En 2017, sur les 693 000 assurés du régime général partant à la retraite, 181 545 devraient liquider leurs droits avant l'âge légal selon la Cnav. C'est ce qui ressort de la simulation des effets du décret visant à étendre les possibilités de départ à partir de 60 ans, réalisée par l'assurance retraite et rendue publique ce mardi 26 juin 2012. Cette estimation a été présentée le jour même à la Celav (Commission d'études de la législation de l'assurance vieillesse) réunie la veille du conseil d'administration au cours duquel les administrateurs de la caisse vieillesse doivent se prononcer sur le décret. Cette estimation inclut les incidences du dispositif de retraite anticipée pour carrières longues tel qu'il existe actuellement et auquel s'ajoutera la mesure prévue par le texte. Ce nombre d'assurés bénéficiaires du dispositif comprend à la fois les assurés qui ne partaient pas avant l'âge légal et qui demanderont à bénéficier de la mesure et ceux qui bénéficiaient déjà d'un départ anticipé et qui pourront encore avancer ce départ grâce à la mesure.

Lire la suiteLire la suite
Décret retraite : la hausse de cotisation prévue dépasse le coût estimée pour la Cnav de plus d'un milliard d'euros en 2020

L'impact financier du décret élargissant le dispositif pour carrières longues de façon à permettre un départ à la retraite à 60 ans (1) devrait être de 448 millions d'euros en 2013 puis, au terme de sa montée en charge, de 1,9 milliards d'euros sur le régime général à l'horizon 2020 selon les estimations de la Cnav présentées ce mardi 26 juin 2012 à la commission d'études de la législation de l'assurance vieillesse. Cette commission tenait une réunion exceptionnelle la veille du conseil d'administration au cours duquel les administrateurs de la caisse vieillesse doivent se prononcer sur le texte. La Cnav, qui a présenté à la presse cette estimation de l'impact du décret à la fois en termes de flux de départ et de conséquences financières, évalue aussi à 2,9 milliards d'euros en 2020 la « masse de ressources supplémentaires » apportée par la hausse de la cotisation vieillesse prévue par le gouvernement et près de 1,6 milliards d'euros en 2014, date à laquelle le coût de la mesure devrait approcher 800 millions d'euros (toujours au titre du régime de base).

Lire la suiteLire la suite
Élargissement des possibilités de départ à la retraite à 60 ans : le détail du projet de décret (Conseil des ministres)

« L'élargissement des possibilités de départ à la retraite à 60 ans » pour ceux qui ont commencé à travailler tôt a fait l'objet d'une communication de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, au cours du Conseil des ministres du mercredi 6 juin 2012. Conformément à l'engagement pris par le président de la République durant la campagne présidentielle de permettre aux personnes ayant commencé à travailler jeunes et qui auront cotisé la totalité de leurs annuités de partir à la retraite à taux plein à 60 ans, cette mesure fera l'objet d'un décret réformant le dispositif « carrières longues » « d'ici la fin du mois de juin ». Elle s'appliquera à compter du 1er novembre 2012.

Lire la suiteLire la suite
Le Medef chiffre l'impact du futur décret sur les retraites pour les régimes complémentaires à 2 milliards d'euros par an à partir de 2017

Laurence Parisot, la présidente du Medef, exprime mardi 22 mai 2012 lors de son point de presse mensuel des craintes quant à l'impact du futur décret autorisant un départ à la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé à travailler tôt sur les régimes de retraites complémentaires. Elle chiffre cet impact à « 2 milliards d'euros par an pour l'Agirc et l'Arrco à partir de 2017 », tandis qu'il se monterait à « 5 milliards d'euros par an pour le régime général ». Après avoir rencontré lundi 21 mai Michel Sapin, ministre du Travail, les leaders syndicaux et patronaux se sont entretenus dans la même journée par téléphone avec Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé. Ils rappelleront leurs attentes sur ce dossier au Premier ministre qu'il vont rencontrer dans les tout prochains jours. S'exprimant mardi devant le groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault a indiqué : « nous avons besoin de toutes les forces de la France pour entraîner le pays sur la voie du redressement. J'annoncerai demain le calendrier social et je présenterai la méthode pour parvenir à un accord fructueux ».

Lire la suiteLire la suite