Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Mohamed Merah a déjoué la surveillance de la police avant l'assaut du Raid, révèlent deux journalistes de « L'Express » dans un livre

Alors que Mohamed Merah était « censé se trouver sous la surveillance de la police », le 20 mars 2012, il a pu « traverser l'étau policier pour se rendre chez une amie à 20 heures, revendiquer ses actes vers minuit, et regagner ses pénates, sans doute vers 2h30 ». C'est ce que révèlent Éric Pelletier et Jean-Marie Pontaut, journalistes à « L'Express », dans leur livre, « Affaire Mérah : l'enquête », publié jeudi 14 juin 2012. Le terroriste a « réalisé un périple de plus de huit kilomètres dans une ville quadrillée par les forces de l'ordre… avant de rentrer chez lui », affirment-ils. « Aujourd'hui encore, les conditions de la 'disparition-réapparition' de Merah ne sont toujours pas éclaircies. » Les auteurs expliquent que « les enquêteurs restent conscients d'une chose : cette nuit-là, ils sont passés à côtés d'une catastrophe. Merah aurait pu ne pas revenir chez lui et commettre d'autres meurtres ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La sécurisation des écoles juives maintenue jusqu'à nouvel ordre (Manuel Valls)

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, annonce dans un communiqué, mardi 5 juin 2012, que « la sécurisation des écoles juives mise en place sur l'ensemble du territoire à l'issue de la tuerie de Toulouse sera maintenue jusqu'à nouvel ordre. De plus, des moyens financiers supplémentaires seront débloqués afin d'aider à la sécurisation des lieux et bâtiments de la communauté juive ». Il indique en outre avoir rencontr, ses représentants, lundi 4 juin 2012, « suite à la multiplication des actes antisémites dont la communauté juive fait l'objet ces derniers mois ». Le ministère propose également, « pour lutter contre la propagation des idées antisémites sur internet », d'intensifier l'action de la « plate-forme nationale de signalement des sites et contenus illicites ».

Lire la suiteLire la suite
Manuel Valls envisage « une protection juridique spécifique des policiers » (Le Parisien-Aujourd'hui en France)

« J'ai demandé à un conseiller d'État de travailler sur la question d'une protection juridique spécifique des policiers », annonce le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, dans une interview publiée lundi 4 juin 2012 dans « Le Parisien-Aujourd'hui en France » (AEF Sécurité globale n°213699). Évoquant les manifestations récentes de policiers suite à la mise en examen d'un policier de Seine-Saint-Denis pour « homicide volontaire » (AEF Sécurité globale n°216118), il explique que les agents « souffrent et expriment, de façon distincte selon leurs régions, leurs missions, leurs âges, un vrai malaise ». « Jamais ces dernières années on avait assisté à de telles manifestations de policiers », rappelle Manuel Valls, estimant que « l'accumulation de faits divers médiatiques mettant en cause l'institution policière ont encore aggravé une crise de confiance liée à Nicolas Sarkozy ».

Lire la suiteLire la suite
Raid : l'intervention de Toulouse ne va pas entraîner « de modifications sur les orientations » en terme de matériel (Amaury de Hauteclocque)

« Mohamed Merah voulait laisser une trace de son passage et avait décidé de mourir », déclare Amaury de Hauteclocque, chef du Raid et de la FIPN, jeudi 10 mai 2012, lors de la « journée presse sécurité » organisée par le Gicat (Groupement des industries françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres). Il s'exprimait sur les attentats de Toulouse et Montauban (AEF Sécurité globale n°218571) en réponse à des questions de journalistes sur le sujet. Il indique ainsi que le Raid travaille sur les enseignements à tirer de l'intervention ayant conduit au décès de Mohamed Merah. Interrogé par AEF Sécurité globale, le contrôleur général indique qu'en terme d'équipements et de matériel, ces premiers retours d'expérience ne vont pas entraîner « de modifications sur les grandes orientations sauf sur des détails ».

Lire la suiteLire la suite
Tueries en Midi-Pyrénées : Bernard Squarcini défend l'action de la DCRI face aux critiques

« Des personnes, dont des enfants, sont morts d'une façon particulièrement cruelle, et nous nous posons forcément la question : est-ce qu'on aurait pu faire différemment ? Est-ce qu'on a raté quelque chose ? Est-ce qu'on a été assez vite ? Mais il était impossible de dire dimanche soir : 'C'est Merah, il faut aller l'attraper'. » Dans un entretien accordé au journal « Le Monde » daté du vendredi 24 mars 2012, Bernard Squarcini répond aux critiques formulées au cours des derniers jours à l'encontre de l'enquête de la DCRI sur le tueur présumé de Montabaun et Toulouse, décédé à la suite d'une intervention du Raid, jeudi 22 mars 2012. Le directeur central du renseignement intérieur rappelle que le terroriste présumé, Mohammed Merah, a fait l'objet, fin 2010, d'une enquête de la DCRI à la suite d'un voyage en Afghanistan. « Mais il n'y a rien. Pas d'activisme idéologique, pas de fréquentation de la mosquée », explique Bernard Squarcini. En novembre 2011, la DCRI le convoque néanmoins afin « de recueillir des explications » sur ce voyage.

Lire la suiteLire la suite