Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Cécile Duflot envisagerait la création d'un PLAI+ et rassure les ONG environnementales sur les risques d'artificialisation des territoires

Le ministère de l'Égalité des territoires et du Logement envisage la création d'un « PLAI+ » pour financer « du logement ultra-social », « décomprimer la demande sur le PLAI actuel » et « fluidifier le Dalo », d'après les informations recueillies par AEF Habitat et Urbanisme, jeudi 19 juillet 2012, au terme des entretiens successifs accordés par Cécile Duflot aux principales associations de protection de l'environnement. Ces dernières ont par ailleurs fait part de leurs inquiétudes vis-à-vis de l'objectif gouvernemental de construire 500 000 logements supplémentaires chaque année et, de fait, du risque d'artificialisation accrue des sols. En la matière, « la ministre s'est montrée très rassurante », rapporte Benoît Hartmann, porte-parole de FNE (France nature environnement), à qui Cécile Duflot « a garanti qu'aucun grand programme de constructions aveugles ne serait mis en oeuvre, et que l'objectif de construction serait atteint en densifiant le tissu urbain existant ». Cécile Duflot a, à ce titre, annoncé à l'association son intention « de créer un groupe de travail » sur l'artificialisation.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Trame verte et bleue : Nathalie Kosciusko-Morizet installe le comité national

La ministre du Développement durable a installé, mardi 18 octobre 2011, le comité national « trames verte et bleue », créé par le décret n°2011-738 du 29 juin 2011. Il est présidé par Jérôme Bignon, député (UMP) de la Somme (et à ce titre président de la commission du groupe d'études sur la chasse et les territoires de l'Assemblée nationale), mais aussi président du Conservatoire du littoral et de l'Agence des aires marines protégées. Deux vice-présidents ont également été nommés : le président de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture et le président de FNE (France nature environnement). Ce comité est présenté par Nathalie Kosciusko-Morizet comme « le lieu de synthèse, d'information, de consultation et d'élaboration nationale » de la trame verte et bleue.

Lire la suiteLire la suite