Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

CONFIDENTIEL. Le club des pôles mondiaux présente à Fleur Pellerin cinq propositions pour la phase 3.0 des pôles de compétitivité

« Doter les structures d'animation des pôles d'un business model pérenne (…) car aucun des pôles mondiaux n'a été suffisamment capitalisé au départ pour faire face à la croissance qu'ils ont connue. » Telle est l'une des propositions du club des pôles mondiaux (1) dans un document intitulé « cinq propositions pour une politique 3.0 des pôles de compétitivité » remis à Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Économie numérique, lundi 23 juillet 2012 et qu'AEF s'est procuré. « Il est aussi nécessaire de maintenir et de poursuivre la professionnalisation des équipes, gage du succès des pôles, afin d'apporter une véritable reconnaissance et des parcours à ces centaines de collaborateurs investis dans cette politique », poursuit le club. Il est également préconisé « d'améliorer les couplages avec d'autres pôles soit pour affronter de nouveaux défis aux frontières de différentes disciplines (Tic et santé, bioéconomie etc.) ». Les pôles mondiaux proposent aussi de « poursuivre l'effort de focalisation sur les coeurs technologiques et les marchés ainsi que sur les projets de R&D, en y ajoutant des projets plus proches de la mise sur le marché et en proposant également des projets de R&D de plus petite taille (entre 750 000 et 1,5 million d'investissement) conduits par des PME et pouvant intégrer des démonstrateurs ou des prototypes industriels. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Pôles de compétitivité : les 14 pôles du réseau Ecotech se positionnent pour le maintien d'un FUI à 200 millions d'euros

« Le maintien du financement de l'animation des pôles d'une part et le maintien des outils de financement de l'innovation d'autre part sont des éléments indispensables pour poursuivre la dynamique engagée. » C'est ce qu'écrivent les 14 pôles de compétitivité du réseau Ecotech (1) dans une lettre adressée à Emmanuel Berthier, délégué interministériel à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale, et Luc Rousseau, directeur de la DGCIS, diffusée mi juillet 2012. Cette lettre résume l'attente des pôles « quant à l'évolution de la politique des pôles de compétitivité ». « À ce titre, le FUI (fonds unique interministériel) demeure un outil structurant des pôles pour générer des projets collaboratifs. Son maintien à son taux historique de 200 millions d'euros est essentiel pour la croissance des entreprises à travers l'innovation », poursuit la lettre (AEF n°209826). Les 14 pôles du réseau Ecotech s'expriment à la suite de la publication du rapport d'audit de la deuxième phase des pôles de compétitivité, rendu public le 19 juin dernier (AEF n°212409).

Lire la suiteLire la suite
« Faire vivre 65 ou 71 pôles avec un FUI à 100 millions d'euros n'a aucun sens » (consortium d'évaluation des pôles de compétitivité)

« Faire vivre 65 ou 71 pôles avec un FUI (fonds unique interministériel) à 100 millions d'euros n'a aucun sens. Le FUI ne peut pas se contenter d'un montant sous critique. Gouverner, c'est aussi choisir. » C'est ce que déclare le consortium composé des cabinets de conseil en innovation Techopolis, Bearing Point et Erdyn, qui a procédé à l'évaluation de la deuxième phase des pôles de compétitivité (AEF n°228819). Dans une interview accordée à AEF mardi 17 juillet 2012, Michel Lacave, consultant senior au sein du cabinet Technopolis, Patrick Haouat, associé gérant du cabinet de conseil en innovation Erdyn, Florian Knecht (Erdyn) et Dan Roulstone, consultant au sein du cabinet Bearing Point, reviennent sur les modalités et les points saillants de cette évaluation. « Le crédit impôt recherche coûte près de cinq milliards d'euros par an à l'État. Avec le FUI, nous en sommes bien loin, nous parlons de sommes bien plus modestes. Pourtant, si l'État reconnaît que le jeu en vaut la chandelle, il est important d'investir dans le FUI », assure Patrick Haouat. Dans son rapport, remis le 19 juin 2012, le consortium préconise notamment de maintenir une dotation suffisante pour le FUI, proche de son niveau historique de 200 millions d'euros par an » (AEF n°212409 et n°212068).

Lire la suiteLire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
Pôles de compétitivité : Arnaud Montebourg estime « nécessaire de recentrer l'action de l'État sur les pôles les plus prometteurs »
Lire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
Pôles de compétitivité : « Supprimer ou réduire le FUI serait le meilleur moyen de tuer la politique des pôles » (Ph. Bassot, cabinet CMI)
Lire la suite
Audit des pôles : « Il manque une vision stratégique définissant clairement l'interaction entre les dispositifs issus du PIA et les pôles »

« Avec les investissements d'avenir, le cycle des politiques publiques s'est accéléré, il en est résulté une 'illisibilité' du dispositif d'appui à l'innovation et une certaine déstabilisation de la politique des pôles. » C'est l'un des constats établis par le consortium composé des cabinets de conseil en innovation Erdyn, Technopolis et Bearing Point (AEF n°228819), dans son rapport portant sur la deuxième « évaluation des pôles de compétitivité » (2009-2012) (1) et remis à la DGCIS et à la Datar, mardi 19 juin 2012 (AEF n°212409). « De notre point de vue, il manque une vision stratégique définissant clairement l'interaction entre ces dispositifs issus du PIA (programme d'investissements d'avenir), la politique des pôles de compétitivité et d'autres dispositifs (technopoles, instituts Carnot, etc.) », poursuit le consortium.

Lire la suiteLire la suite