Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°209510

Économie sociale et solidaire : un rapport du Sénat émet des propositions pour « accélerer le développement des coopératives »

« Accélérer le développement » des coopératives en France, qui sont « un atout pour le redressement économique, et un pilier de l'ESS (économie sociale et solidaire) ». C'est l'objet d'un rapport rédigé par le groupe de travail sur l'ESS de la commission des Affaires économiques du Sénat, présenté mercredi 25 juillet 2012. Pour ses auteurs, Marc Daunis (PS, Alpes-Maritimes) et Marie-Noëlle Lienemann (PS, Paris), il est « urgent de mettre fin à la marginalisation de l'ESS » et de reconnaître l'« importance économique », du secteur qui représente « 10 % du total des salariés en France ». Au sein de ce secteur, les structures coopératives ont un fonctionnement et un statut spécifiques basés sur « une gouvernance démocratique [et] une démarche compétitive » (1). L'emploi des coopératives représente tous secteurs confondus « 308 000 emplois salariés », soit « 13,7 % de l'emploi dans le secteur de l'économie sociale et solidaire et 1,4 % de l'emploi salarié en France ». La masse salariale des coopératives dépasse quant à elle, les 10 milliards d'euros par an.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Économie sociale et solidaire : Benoît Hamon précise la « feuille de route » de son ministère

« Le risque de ce genre de ministère est qu'il ne soit qu'un ministère de la parole. Je ne vais pas me contenter d'être l' 'homme sandwich' de l'économie sociale et solidaire », explique Benoît Hamon, mercredi 6 juin 2012. À l'occasion d'une rencontre avec la presse, le ministre délégué en charge de l'Économie sociale et solidaire détaille sa « feuille de route », témoignant de « l'engagement du président de la République » en faveur du secteur. « Le premier engament est de donner une représentation, un ministère dont l'objectif sera notamment de donner plus de visibilité aux actions des pouvoirs publics » en faveur de l'économie sociale et solidaire. « Avoir la force de frappe de Bercy est indispensable à la réalisation de cette mission ; sans cela, ce serait beaucoup plus compliqué », souligne Benoît Hamon, se félicitant ainsi d'être rattaché à Pierre Moscovici, ministre de l'Économie, des Finances et du Commerce extérieur.

Lire la suiteLire la suite
Économie sociale et solidaire : les propositions du CAS pour « créer un environnement favorable » au développement des entreprises sociales

Les entreprises sociales sont « susceptibles d'apporter des réponses pertinentes à des besoins sociaux peu ou mal couverts et sont aussi pourvoyeuses d'emplois durables », c'est pourquoi les pouvoirs publics doivent « créer un environnement favorable à leur développement », estime le CAS (Centre d'analyse stratégique) dans une note d'analyse rendue publique mardi 6 mars 2012. L'organisme souligne que l'économie sociale et solidaire « emploie aujourd'hui 2,3 millions de salariés au sein de 215 000 structures » et « contribue, plus que le secteur privé traditionnel, à la croissance de l'emploi (+2,4 % dans l'économie sociale et solidaire contre +1,8 % dans le reste du privé) ». Le CAS formule ainsi plusieurs propositions pour permettre au secteur de continuer à se développer et de « changer d'échelle ». Il propose notamment de « susciter les vocations » chez les jeunes, par deux leviers : en « intégrant l'entrepreneuriat social dans l'accord-cadre passé entre le Medef et les ministères de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur » et « en s'appuyant sur les dispositifs existants de sensibilisation à l'entrepreneuriat dans les collèges et lycées ».

Lire la suiteLire la suite
L'économie sociale, avec 10 % de l'emploi salarié, est « un acteur économique important » (Insee, données 2008)

« Entre secteurs privé et public, l'économie sociale regroupe coopératives, mutuelles, associations et fondations, qui emploient 9,9 % de l'ensemble des salariés en 2008. Ces entreprises ont en commun quelques grands principes comme la gestion démocratique, qui attribue une voix à chaque personne et non pas à chaque action, la recherche d'un projet collectif ou encore le refus d'une appropriation individuelle des excédents », indique l'Insee, dans une étude rendue publique mardi 29 mars 2011. Au total, les 163 760 établissement de l'économie sociale emploient 2 259 660 personnes au 31 décembre 2008.

Lire la suiteLire la suite
Francis Vercamer fait 50 propositions pour développer le secteur de l'économie sociale et solidaire

« Toutes les mesures figurant dans le rapport de Francis Vercamer peuvent être reprises, la seule question est celle du calendrier : il y a des mesures qui peuvent être prises dans les quinze jours et d'autres qui nécessiteront quinze mois », déclare le ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives, Marc-Philippe Daubresse, mercredi 28 avril 2010, à l'occasion de la remise du rapport sur le développement de l'économie sociale et solidaire par le député (NC, Nord). « Nous allons réunir tous les acteurs de l'économie sociale et solidaire au sein du Conseil supérieur de l'économie sociale pour aboutir rapidement à des solutions concrètes », annonce de son côté, le secrétaire d'État en charge de l'Emploi, Laurent Wauquiez. Au final, Francis Vercamer énonce 50 propositions, selon quatre axes : « favoriser une meilleure visibilité et une meilleure reconnaissance du secteur de l'ESS (Économie sociale et solidaire) », « promouvoir une politique active […] en favorisant l'accès à certaines dispositifs de droit commun », adopter des mesures tenant compte de la spécificité de l'ESS et enfin « mieux insérer le secteur […] au sein des politiques publiques ».

Lire la suiteLire la suite