Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°209437

Finances publiques : pas d'équilibre en 2017 sans un « supplément de rigueur » destructeur d'emplois (OFCE)

« Les engagements de réduction de déficit et les premières mesures prises dans ce sens dans le collectif budgétaire de juillet 2012, comme celles annoncées dans le débat d'orientation budgétaire de juin 2012, indiquent une stratégie dont la première étape est d'aboutir à la réduction, quoiqu'il en coûte, du déficit public à 3 % du PIB à la fin de l'année 2013. Par sa vertu budgétaire, c'est donc une stratégie de sortie de la crise, censée assainir la situation des comptes publics et ainsi rassurer les marchés financiers comme les autres agents économiques, et mettre en place les conditions d'une reprise future vigoureuse […]. Cette stratégie de sortie de crise est pour le moins risquée car elle ne prend pas toute la mesure de la crise qui menace l'Europe aujourd'hui », analyse l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) de Sciences Po, dans « l'évaluation du projet économique du quiquennat 2012-2017 », rendue publique jeudi 26 juillet 2012.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 82 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Budget de l'État : les présidents UMP des commissions des Finances du Sénat et de l'Assemblée dénoncent une « équation impossible » en 2013

Les présidents UMP des commissions des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat, le député Gilles Carrez et le sénateur Philippe Marini, estiment qu'il manque environ « 35 milliards d'euros » pour tenir les engagements budgétaires du gouvernement dans le cadre du futur PLF (projet de loi de finances) pour 2013. Réunis pour la première fois lors d'une conférence de presse commune lundi 23 juillet 2012, ils critiquent également les décisions prises par la majorité dans le cadre du PLFR 2012 en cours d'examen au Parlement. Les deux élus jugent notamment « incohérents » les choix conduisant à remettre en cause la création de la « TVA sociale » ou à supprimer les exonérations fiscale et sociale sur les heures supplémentaires. Pour Gilles Carrez, ces deux mesures constituent les deux principales « erreurs » sur les plans économique et social de ce second collectif budgétaire pour 2012.

Lire la suiteLire la suite
Le deuxième PLFR pour 2012 adopté en 1ère lecture par l'Assemblée nationale. Hausse du forfait social à compter du 1er août 2012

Le deuxième projet de loi de finances rectificative pour 2012 a été adopté en 1ère lecture par l'Assemblée nationale dans la nuit du 19 au 20 juillet 2012. Ce projet, qui prévoit 7,2 milliards d'euros de hausses d'impôts, a notamment pour objet d'abroger le dispositif de « TVA sociale », de supprimer l'exonération fiscale et sociale sur les heures supplémentaire et de porter le taux du forfait social sur l'épargne salariale de 8 % à 20 %. Le texte sera examiné au Sénat à partir du mardi 24 juillet et devrait être adopté définitivement par le Parlement d'ici le 31 juillet.

Lire la suiteLire la suite
Moyens des ministères : le gouvernement durcit ses prévisions d'économies dans le deuxième PLFR 2012

Les ministères devront finalement trouver un milliard et demi d'euros supplémentaires d'économies budgétaires à mettre en réserve en 2012 contre un milliard annoncé en début de semaine, annonce le ministre délégué du Budget, Jérôme Cahuzac, lors de la présentation du deuxième PLFR (projet de loi de finances rectificative) pour 2012 qui a été adopté lors du Conseil des ministres, mercredi 4 juillet 2012. Ce premier texte financier du gouvernement Ayrault revoit à la baisse la prévision de croissance du PIB pour cette année en la fixant à 0,3 % contre 0,7 % initialement. ll prévoit également une série de mesures fiscales et sociales générant 7,2 milliards d'euros nets de recettes nouvelles. Comme prévu dans le programme présidentiel de François Hollande, ce collectif budgétaire remet en cause l'exonération de cotisations sociales sur les heures supplémentaires qui s'appliquera « à tout le monde au 1er septembre » 2012, souligne Jérôme Cahuzac lors de son audition, mercredi, à la ommission des Finances de l'Assemblée nationale.

Lire la suiteLire la suite
Moyens des ministères : Jérôme Cahuzac annonce le gel d'un milliard d'euros supplémentaires en 2012

« Un milliard d'euros de dépenses qui devaient être engagées d'ici la fin de l'année seront gelées », annonce Jérôme Cahuzac, ministre délégué du Budget, à l'antenne de BFM TV mardi 26 juin 2012, au lendemain d'un séminaire gouvernemental marqué par la décision de geler, en valeur, les dépenses de l'État au cours des trois prochaines années, hors charge de la dette et des pensions, ainsi que la dotation de l'État aux collectivités territoriales (AEF n°211936). À l'exception de l'Éducation nationale, de l'Intérieur et de la Justice, « chaque ministère » contribuera à cette diminution supplémentaire des dépenses « selon un pourcentage que le Premier ministre va définir ». Sont donc concernés « tous les ministères qui n'ont pas été jugés prioritaires par le Président de la République ». En 2012, ces derniers « verront une partie de leurs dépenses gelée qui s'ajoutera à celle qui est déjà bloquée ».

Lire la suiteLire la suite
Le gouvernement confirme le gel des dépenses de l'État et de la dotation aux collectivités

« La maîtrise des comptes publics est une nécessité pour réussir le redressement du pays dans la justice. La mission du Gouvernement est de réussir ce redressement, qui passe par des réformes importantes : le redressement productif, la reconstruction de notre dispositif d'éducation et de formation, la réforme fiscale au service de la justice, de l'efficacité économique et écologique, la transition énergétique ainsi que la réforme de l'État et l'acte III de la décentralisation. » C'est ce qu'indiquent les services du Premier ministre dans un communiqué diffusé à l'issue du séminaire gouvernemental sur les finances publiques organisé, à Matignon, lundi 25 juin 2012. À cette occasion, Jean-Marc Ayrault a présenté aux membres du gouvernement ses premières orientations concernant la maîtrise des dépenses publiques qui seront « déclinées dans une 'lettre de cadrage' » qu'il adressera à l'ensemble des ministres en « milieu de semaine ».

Lire la suiteLire la suite