Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Manuel Valls annonce la création des quinze premières zones de sécurité dès septembre 2012

« J'ai signé, hier, une circulaire qui va vous être adressée. Entre 50 et 60 zones de sécurité prioritaire doivent être déployées en l'espace d'un an à compter de septembre », annonce le ministre de l'Intérieur, mardi 31 juillet 2012 à Paris. Manuel Valls s'exprimait dans un discours aux préfets transmis à AEF Sécurité globale. « Dans un premier temps, quinze zones de sécurité prioritaires ont été prédéfinies, au niveau central, en fonction de critères objectifs de gravité. Neuf sont en zone police, cinq en zone gendarmerie et une en zone commune à la police et à la gendarmerie », poursuit le ministre. « Les prochaines zones de sécurité prioritaire que vous serez amenés à proposer s'appuieront sur l'expérience acquise lors de cette première phase qui doit être engagée dès la rentrée. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Zones de sécurité prioritaires, relations police-population, statistiques… Manuel Valls détaille ses projets devant la commission des Lois

« Le maillage territorial » des forces de l'ordre « s'est distendu. C'est tout le maillage police - gendarmerie - police municipale - État qui doit être revu », affirme Manuel Valls lors de son audition devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale, jeudi 12 juillet 2012 (AEF Sécurité globale n°210423). Sur la question de la répartition du territoire entre police et gendarmerie, « un rapport des sénateurs Roland Carraz et Jean-Jacques Hyest, rendu à la fin des années 90 », avait émis des propositions. Manuel Valls appelle ainsi les parlementaires à reprendre cette démarche pour « [l]'aider à bien analyser la question et proposer des modifications ». « Nous pouvons gagner en efficacité », affirme-t-il. Le ministre révèle en outre avoir « trouvé une gendarmerie meurtrie » lors de sa prise de fonctions. « Il y a beaucoup d'inquiétudes. »

Lire la suiteLire la suite
Manuel Valls demande aux préfets de s'organiser en considération « du nouveau cadre juridique » des étrangers en situation irrégulière

« Je vous demande d'organiser vos services en considération » du « nouveau cadre juridique » sur le placement en garde à vue des ressortissants étrangers en situation irrégulière, écrit le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls dans une circulaire adressée au préfet de police et aux préfets, vendredi 6 juillet 2012, dont AEF Sécurité globale a obtenu copie. Le texte rappelle que la Cour de cassation a estimé, jeudi 5 juillet 2012, qu'un ressortissant d'un pays tiers en situation irrégulière sur le sol français ne peut être placé en garde à vue pour ce seul motif (AEF Sécurité globale n°210929). « De nouvelles règles, prenant en compte les impératifs constitutionnels et européens, vont venir garantir un équilibre indispensable entre le respect des libertés individuelles et les exigences de maîtrise des flux migratoires. Dans cette attente, il convient de se référer aux présentes instructions », précise Manuel Valls. Le ministre a annoncé des mesures législatives « à la rentrée » lors de son audition par la commission des Lois de l'Assemblée nationale, jeudi 12 juillet 2012 (AEF Sécurité globale n°210419).

Lire la suiteLire la suite
« L'application drastique de la réglementation sur les armes et de la lutte contre les trafics d'armes » est « une priorité » de Manuel Valls

Manuel Valls compte faire de « l'application drastique de la réglementation sur les armes et de la lutte contre les trafics d'armes interdites une priorité de son action ministérielle », indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, lundi 9 juillet 2012. Le ministre de l'Intérieur et la garde des Sceaux, Christiane Taubira, « se sont concertés pour travailler dans leur domaine de compétence respectif à une application ferme de la loi du 6 mars 2012 », relative à l'établissement d'un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif (AEF Sécurité globale n°270615). « La garde des Sceaux ayant réaffirmé les termes de la circulaire de politique pénale du 22 mars 2012, le ministre de l'intérieur veillera à l'inscription systématique par les préfets des personnes condamnées pour violence dans le fichier des personnes interdites de détention d'arme », explique le ministère.

Lire la suiteLire la suite