Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

CONFIDENTIEL. Manuel Valls donne ses instructions sur la mise en place des zones de sécurité prioritaires (circulaire)

« Les personnels supplémentaires prévus pour la sécurité et la justice auront vocation à être prioritairement déployés sur les ZSP (Zones de sécurité prioritaires). Toutefois, les délais de recrutement et de formation ne permettront pas d'en disposer au cours de la première année de déploiement. » C'est ce qu'indique le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, dans une circulaire datée du 30 juillet 2012, adressée au préfet de police, aux préfets de zone, de régions et de département, au directeur général de la police nationale et au directeur général de la gendarmerie nationale, dont AEF Sécurité globale a eu copie. Manuel Valls précise que « ce contexte en matière d'effectifs conduit à concevoir un dispositif reposant sur la mobilisation et la coordination des ressources existantes. Sauf exception, l'ouverture d'implantation immobilière ne doit pas être recherchée. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Zones de sécurité prioritaires, relations police-population, statistiques… Manuel Valls détaille ses projets devant la commission des Lois

« Le maillage territorial » des forces de l'ordre « s'est distendu. C'est tout le maillage police - gendarmerie - police municipale - État qui doit être revu », affirme Manuel Valls lors de son audition devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale, jeudi 12 juillet 2012 (AEF Sécurité globale n°210423). Sur la question de la répartition du territoire entre police et gendarmerie, « un rapport des sénateurs Roland Carraz et Jean-Jacques Hyest, rendu à la fin des années 90 », avait émis des propositions. Manuel Valls appelle ainsi les parlementaires à reprendre cette démarche pour « [l]'aider à bien analyser la question et proposer des modifications ». « Nous pouvons gagner en efficacité », affirme-t-il. Le ministre révèle en outre avoir « trouvé une gendarmerie meurtrie » lors de sa prise de fonctions. « Il y a beaucoup d'inquiétudes. »

Lire la suiteLire la suite