Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°208421

Emplois d'avenir : le détail du projet de loi présenté en conseil des ministres la semaine prochaine

« Le montant de l'aide de l'État [pour les emplois d'avenir], dont le niveau sera fixé réglementairement, sera dans le cas général de 75 % du coût salarial ». C'est ce qu'indique l'exposé des motifs du « projet de loi portant création des emplois d'avenir » qui sera présenté en conseil des ministres le 29 août 2012 et dont l'AEF a eu copie. Ces nouveaux emplois, qui visent les jeunes de 16 à 25 ans, seront « pour l'essentiel créés dans des activités d'intérêt général et d'utilité sociale, par des employeurs appartenant au secteur non marchand (secteur associatif, collectivités territoriales, …). Ils devront se concentrer sur les activités susceptibles d'offrir des perspectives de croissance et de recrutement dans les années à venir » : « filières 'vertes', secteurs social et médico-social, métiers d'aide aux personnes » mais aussi « filières numériques ou dans le secteur du tourisme par exemple ». Cependant, selon le projet de loi, le secteur privé n'est pas exclu du dispositif : « si le dispositif d'aide emploi d'avenir n'est pas d'abord conçu pour les entreprises du secteur marchand, qui disposent d'autres leviers pour l'insertion de ces jeunes, certaines de ces entreprises peuvent apporter une contribution originale et innovante entrant dans le cadre du dispositif. L'emploi d'avenir relèvera alors d'un niveau d'aide adapté et s'inscrira dans des conditions et garanties spécifiques, en particulier pour éviter tout 'effet d'aubaine'. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Emplois d'avenir : une durée « de l'ordre de trois ans », selon Michel Sapin. 107 300 créations nettes d'emplois, selon l'OFCE

La durée des emplois d'avenir sera « de l'ordre de trois ans », indique Michel Sapin lors de sa première audition en tant que ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle, et du Dialogue social par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, mercredi 25 juillet 2012 (AEF n°209496). Cette précision remet en cause l'approche de l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) qui a souhaité mesurer l'impact sur l'emploi et les finances publiques de la création de ce nouveau contrat aidé, dans une évaluation du projet économique du quinquennat de François Hollande (2012-2017) rendue publique jeudi 26 juillet (AEF n°209437). Les deux chercheurs, Éric Heyer et Mathieu Plane, ont en effet tablé sur une durée maximale des emplois d'avenir de cinq ans, comme c'était le cas pour les emplois jeunes mis en oeuvre par le gouvernement de Lionel Jospin (1997-2002). Selon l'OFCE, les 150 000 emplois d'avenir annoncés par le gouvernement devraient coûter « 3,5 milliards d'euros par an en rythme de croisière » et permettre la création nette, à terme, de « 107 300 emplois ».

Lire la suiteLire la suite
Contrats aidés : la programmation des moyens supplémentaires pour le second semestre 2012 précisée par la DGEFP

La circulaire de la DGEFP (Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle) n° 2012-10 en date du 28 juin 2012 précise la programmation des contrats aidés pour le second semestre 2012, semestre doté d'une enveloppe « plus importante que dans la programmation initiale ». Elle prévoit 175 000 CUI-CAE dans le secteur non marchand et 20 000 CUI-CIE dans le secteur marchand. « La situation actuellement très dégradée du marché du travail me conduit à renforcer la mobilisation des contrats aidés, notamment dans l'attente de la mise en place des nouveaux outils d'accès à l'emploi qui seront le contrat de génération et les emplois d'avenir », écrit le DGEFP Bertrand Martinot aux Direccte et aux préfets de régions et de départements.

Lire la suiteLire la suite
La Fonda liste des « points de vigilance » pour que les employeurs associatifs utilisent au mieux les futurs emplois d'avenir

« Pour mériter leur nom, les emplois d'avenir ne doivent pas être un poumon artificiel branché entre le marché de l'emploi et les associations, mais s'intégrer à une démarche stratégique intégrant l'emploi associatif et les services d'intérêt général au développement économique et social des territoires ». C'est ce que souligne la Fonda, association reconnue d'utilité publique qui se présente comme le « laboratoire d'idées du monde associatif », dans sa contribution transmise aux pouvoirs publics, dans le cadre la table ronde sur l'emploi de la « grande conférence sociale » des 9 et 10 juillet 2012. Membre de la Conférence permanente des coordinations associatives, la Fonda fait valoir ses arguments et liste une série de « points de vigilance » pour que les emplois d'avenir, qui doivent faire l'objet d'une concertation dès cet été, puissent pleinement être utilisés par les employeurs associatifs. Les emplois d'avenir sont des contrats aidés devant permettre aux jeunes, en particulier des quartiers défavorisés, d'accéder au marché du travail. L'objectif du gouvernement est de créer 150 000 emplois sur le quinquennat, dont 100 000 dès 2013.

Lire la suiteLire la suite
Emplois d'avenir : quelles innovations introduites par le dispositif ? (échos d'une table ronde Ajis)

« Des 'mesures hyperclassiques' », reposant sur des mécanismes de la politique de l'emploi déjà mobilisés par le passé : c'est ainsi que Bernard Gomel, chercheur au CEE (Centre d'études de l'emploi), qualifie les « emplois d'avenir » et les « contrats de génération », deux dispositifs que le gouvernement souhaite mettre en place en 2013, et qui seront à l'ordre du jour de la conférence sociale des 9 et 10 juillet. Bernard Gomel s'exprimait lors d'une rencontre avec la presse organisée par l'Ajis (Association des journalistes de l'information sociale), mardi 3 juillet 2012, à laquelle participaient également Gaëtan Gorce, sénateur (PS, Nièvre), et Marie-Anne Montchamp, ancienne secrétaire d'État en charge des Solidarités et de la Cohésion sociale, aujourd'hui chargée des questions de cohésion sociale au sein de l'UMP.

Lire la suiteLire la suite
Michel Sapin annonce 80 000 contrats aidés supplémentaires au second semestre 2012

« Le gouvernement a décidé sans attendre de mobiliser un supplément de 80 000 contrats » aidés au second semestre 2012 pour « éviter un effondrement des moyens d'action » de la politique de l'emploi, indique Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, dans une « lettre sur la mobilisation pour l'emploi » adressée le mercredi 13 juin 2012 aux préfets de régions. Dans le détail, 60 000 CUI-CAE (contrat unique d'insertion - contrat d'accompagnement dans l'emploi, secteur non marchand) et 20 000 contrats CUI-CIE (contrat initiative emploi, secteur marchand) supplémentaires sont prévus par le gouvernement. « C'est un engagement fort, qui place l'emploi aux côtés de l'éducation au rang de première priorité du gouvernement, dans un contexte budgétaire par ailleurs extrêmement contraint », estime Michel Sapin.

Lire la suiteLire la suite
Contrats aidés : la DGEFP présente « de manière anticipée » les enveloppes des 20 000 CIE programmés pour le second semestre 2012

« Afin de ne pas perturber la dynamique vertueuse de prescription qui s'est établie sur le début de l'année 2012, j'ai décidé de notifier de manière anticipée l'enveloppe physico-financière du second semestre des CIE (Contrats initiative emploi) » du secteur privé, indique Bertrand Martinot, le DGEFP (Délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle), dans la circulaire n°2012-06 du 20 mars 2012, adressée aux Direccte et aux préfets de département. Après les 25 000 contrats programmés pour le premier semestre, la DGEFP répartit ainsi les 20 000 contrats prévus pour le second semestre. « Cette notification anticipée a pour objectif de […] permettre de moduler [la] prescription de CIE tout au long de l'année, en évitant tout phénomène de 'stop and go' préjudiciable aux relations entre employeurs et prescripteurs », ajoute le DGEFP.

Lire la suiteLire la suite