Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« La question des carrières et des salaires doit être posée » (Frédérique Rolet, Snes-FSU)

« Vincent Peillon, [ministre de l'Éducation nationale] a plusieurs fois dit que les enseignants ne choisissent pas ce métier pour l'argent. […] Mais la question salariale monte dans notre profession. Il y a un vrai problème de pouvoir d'achat […]. On ne pourra pas se contenter d'un discours sur l'investissement des personnels, la question des carrières et des salaires doit être posée », déclare Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du Snes-FSU, lors de la conférence de presse de rentrée du syndicat, jeudi 30 août 2012. Vincent Peillon, sur RTL affirme ce même jour : « Nous savons tous que les enseignants ne sont pas assez rémunérés ». Mais « nous n'avons pas les moyens, dans le contexte budgétaire, chacun le sait », poursuit le ministre. « Il serait digne de les payer mieux, si nous en avions les moyens ; et lorsque nous les aurons, nous le ferons », promet-il. « Ils choisissent ce métier parce que précisément il véhicule un certain nombre de valeurs, et ils veulent d'abord la réussite de leurs élèves, et des bonnes conditions pour leurs élèves ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les emplois d'avenir professeur exerceront « une activité d'appui éducatif » (nouvelle version du projet de loi)

L'emploi d'avenir professeur est conclu « en vue d'exercer une activité d'appui éducatif compatible avec la poursuite des études universitaires ou la préparation aux concours du bénéficiaire d'un emploi d'avenir professeur », indique la nouvelle version du projet de loi « portant création des emplois d'avenir », présentée en conseil des ministres, le 29 août 2012. Plusieurs représentants étudiants, reçus le 27 août par Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale craignaient que le temps de travail des étudiants engagés dans le cadre d'emplois d'avenir professeur ne leur permette pas un bon suivi des cours et une bonne préparation aux épreuves des concours enseignants qu'ils s'engagent à passer (AEF n°208175). L'entourage du ministre confirme auprès d'AEF que « l'idée n'est pas de leur faire réaliser douze heures d'obligation règlementaire de service », et que le temps de travail peut intégrer « par exemple, la préparation d'une séance de cours » avec un enseignant tuteur.

Lire la suiteLire la suite
10 000 créations de postes par an sur les trois prochaines années « principalement destinés à la formation » (ministère)

« Pour l'année qui vient et pour les trois ans, nous allons d'abord recruter autant de professeurs qui partent à la retraite et nous allons rajouter 10 000 postes par an dont d'ailleurs un certain nombre seront aussi [là] pour former les professeurs car il faut des professeurs devant les élèves, mais il faut aussi des professeurs qui soient dans les conditions de pouvoir enseigner correctement aux élèves », affirme Vincent Peillon, le 23 août 2012 sur « Europe 1 ». L'entourage du ministre de l'Éducation nationale confirme à AEF, vendredi 24 août 2012, qu'il y aura 10 000 créations de postes par an dans l'Éducation nationale (pas seulement d'enseignants) pendant trois ans, la visibilité budgétaire ne permettant pas d'avancer un chiffrage au-delà. Ces postes seront « principalement destinés à la formation ».

Lire la suiteLire la suite
Postes vacants : les réactions du Snes, du Snep et du Snuep, de la CGT-Éduc'action et de Brigitte Gonthier-Maurin

« La baisse régulière, encore visible cette année, du volume d'étudiants se destinant aux métiers de l'éducation, le recrutement en deçà du nombre de postes offerts, notamment dans des disciplines déficitaires comme les mathématiques, est une véritable catastrophe pour l'avenir de l'école », réagissent le Snes-FSU, Snep-FSU, Snuep-FSU, le 12 juillet 2012. À l'issue de la session 2012 du Capes externe, 706 postes restent vacants dont 298 pour les seules mathématiques (AEF n°210596). Pour les trois syndicats, « des pré-recrutements sous forme de concours (type Ipes) (1) apparaissent de loin comme la forme la plus adaptée et la moins inégalitaire ». Concrètement, « ils pourraient être organisés en troisième année de licence. Ils doivent être assortis, en contrepartie d'une rémunération avec cotisation pour la retraite, d'un statut d'élèves-professeurs et d'un engagement à servir l'État pendant un temps à définir. »

Lire la suiteLire la suite
Catherine Gaudy à AEF : « la question de la rémunération n'est pas une explication » à la « désaffection » du métier enseignant

« La question de la rémunération n'est pas une explication pour moi, il y a un ensemble de facteurs croisés », affirme Catherine Gaudy, nouvelle DGRH des ministères de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche à AEF, le 13 juillet 2012 (AEF n°211191). Catherine Gaudy, qui parle de « désaffection des étudiants » pour le métier enseignant, analyse ainsi le déficit de 706 lauréats au Capes externe à l'issue de la session 2012 (AEF n°210596). « D'ailleurs, ajoute-t-elle, nous avons eu l'ensemble des lauréats qu'on espérait au CRPE ». Lors de la session 2012, 4 601 postes ont été offerts au concours externe de CRPE (concours de recrutement des professeurs des écoles). « Les 1 000 postes [de professeurs des écoles] de plus annoncés par Vincent Peillon sont tous pourvus », insiste-t-elle par ailleurs (AEF n°212383). Pourtant les professeurs des écoles touchent, selon elle, « la même rémunération qu'un prof certifié ».

Lire la suiteLire la suite