Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

En Belgique, un guide de déontologie enjoint les magistrats à « faire tous les efforts possibles pour rendre leurs décisions sans retard »

En Belgique, le Conseil supérieur de la justice et le Conseil consultatif de la magistrature publient un « Guide pour les magistrats : principes, valeurs et qualités », vendredi 24 août 2012. « Ce guide peut servir de référence pour les magistrats qui se posent des questions sur la déontologie et permettre aux autres acteurs de la justice, mais aussi au Parlement, au gouvernement et au grand public de se faire une idée de ce que l'on est en droit d'attendre d'un juge ou d'un magistrat de parquet sur le plan déontologique », expliquent-ils. Le Conseil supérieur de la justice a pour mission d'exercer « un contrôle externe sur le fonctionnement de l'ordre judiciaire » et de « jouer un rôle déterminant dans la politique de nomination et de formation au sein de la magistrature ». Il réunit des magistrats et des non-magistrats. Le Conseil consultatif de la magistrature, lui, est « l'interlocuteur auprès des autorités sur tout ce qui rapporte au statut, aux conditions de travail et aux droits des magistrats ». Il « est composé de représentants de toutes les branches de la magistrature ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Belgique : les avocats francophones suspendent leur assistance en garde à vue, faute d'une rémunération satifsaisante

En Belgique, « les permanences 'Salduz' sont suspendues dans la partie francophone et germanophone du pays depuis le 1er avril », indique le quotidien « Le Vif », jeudi 26 avril 2012. La loi du 13 août 2011, dite « loi Salduz », prévoit normalement l'assistance d'un avocat pour les personnes gardées à vue depuis le 1er janvier 2012, mais l'ordre des avocats francophones et germanophones de Belgique a décidé de ne plus assurer cette assistance. « En 2011, les avocats avaient assuré gratuitement les prestations 'Salduz', en attendant le vote de la loi. Ils avaient fait grève en juin pour être indemnisés. Le ministre de la Justice sortant, Stefaan De Clerck, leur avait promis 350 000 euros pour la fin de l'année 2011, fin février 2012 au plus tard. Rien n'a cependant été versé », soulignait le journal « Le Soir » dans un article daté du 22 mars dernier. Lors d'une réunion avec le ministère belge de la Justice le 26 avril 2012, « les représentants de la ministre ont promis le déblocage pour le mois de mai d'une enveloppe de 1 million d'euros, soit 350 000 euros pour les prestations déjà effectuées au premier semestre 2011 et 650 000 euros pour le second semestre », précise « Le Vif ».

Lire la suiteLire la suite
Le Syndicat de la magistrature présente près de 200 propositions « pour une révolution judiciaire »

« Il faut imaginer une autre justice, plus efficace, plus respectueuse », affirme Matthieu Bonduelle, président du Syndicat de la magistrature lors de la présentation de près de 200 propositions « pour une révolution judiciaire », jeudi 2 février 2012. Dans ces propositions envoyées aux candidats à l'élection présidentielle, le syndicat « n'aborde pas seulement les problématiques internes, comme le rôle du Conseil supérieur de la magistrature, le statut du parquet et le fonctionnement des tribunaux, mais aussi des problématiques plus générales, tout le champ des libertés, le fichage, la vidéosurveillance, la garde à vue, les contrôles d'identité, le secret des sources des journalistes… » Le syndicat souhaite également « passer un message à la gauche » qui s'est « laissée enfermer dans le piège sécuritaire. Il faut rompre avec la logique sécuritaire. On a eu l'impression que la réflexion à gauche sur les questions de liberté était taboue. »

Lire la suiteLire la suite