Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Une rentrée 2012 « extrêmement difficile » dont « la responsabilité incombe à Vincent Peillon », selon FO

« Cette rentrée va être extrêmement difficile. Ça va coincer dans les lycées professionnels, dans les établissements de certaines académies et dans certaines disciplines pour le second degré », déclare Hubert Raguin, secrétaire général de la Fnec-FP-FO, à l'occasion de la conférence de presse de rentrée de l'organisation syndicale, lundi 3 septembre 2012. « Cette rentrée est dans la continuité de la précédente sur tous les plans et la responsabilité incombe à Vincent Peillon et non à Luc Chatel. Le nouveau ministre de l'Éducation nationale pouvait peser sur le court des choses », juge Hubert Raguin. « Les marges des suppressions de postes du précédent gouvernement sont comblées par des petits boulots précaires. On sait qu'il y a un problème de vivier mais il y avait des indications à donner. En LP, il y avait des possibilités considérables de recrutement par exemple. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le Snes-FSU demande « des signaux forts sur des réformes contestées » comme le livret personnel de compétences

« Il y a un changement indéniable dans le dialogue social, dans l'opinion sur les fonctionnaires et sur les enseignants, et sur la priorité donnée à l'éducation […] mais il y a des inquiétudes sur la nécessité de traiter plus vite la question de la crise des recrutements (AEF n°208030). Il faudra aussi donner des signaux sur des réformes contestées », résume Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du Snes-FSU, lors de la conférence de presse de rentrée du syndicat, jeudi 30 août 2012. Concernant, le livret personnel de compétences « il ne va pas falloir trop attendre », pour trancher dessus, estime Frédérique Rolet, qui indique qu'il suscite l' « hostilité des collègues ». Le Snes-FSU encourage par ailleurs les enseignants à s' « appuyer sur la remise en cause du livret personnel de compétences » que contient la lettre aux personnels adressée par Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, « pour s'affranchir de cette obligation et des prescriptions absurdes que l'existence de ce livret a pu provoquer dans certains établissements ».

Lire la suiteLire la suite
« La question des carrières et des salaires doit être posée » (Frédérique Rolet, Snes-FSU)

« Vincent Peillon, [ministre de l'Éducation nationale] a plusieurs fois dit que les enseignants ne choisissent pas ce métier pour l'argent. […] Mais la question salariale monte dans notre profession. Il y a un vrai problème de pouvoir d'achat […]. On ne pourra pas se contenter d'un discours sur l'investissement des personnels, la question des carrières et des salaires doit être posée », déclare Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du Snes-FSU, lors de la conférence de presse de rentrée du syndicat, jeudi 30 août 2012. Vincent Peillon, sur RTL affirme ce même jour : « Nous savons tous que les enseignants ne sont pas assez rémunérés ». Mais « nous n'avons pas les moyens, dans le contexte budgétaire, chacun le sait », poursuit le ministre. « Il serait digne de les payer mieux, si nous en avions les moyens ; et lorsque nous les aurons, nous le ferons », promet-il. « Ils choisissent ce métier parce que précisément il véhicule un certain nombre de valeurs, et ils veulent d'abord la réussite de leurs élèves, et des bonnes conditions pour leurs élèves ».

Lire la suiteLire la suite
Vincent Peillon veut « avancer sur la question de l'école du socle »

« Nous devons avancer progressivement sur la question de l'école du socle », indique mercredi 29 août 2012 Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, lors d'une conférence de presse sur la rentrée scolaire. « Il faudrait que nous avancions dans la construction de l'articulation et de la continuité entre l'école primaire et le collège », précise-t-il. Pour cela, « nous aurons à repenser le LPC, à revoir les programmes, nous aurons à réfléchir sur le brevet, mais je ne reviendrai pas sur cette avancée de la loi de 2005 », souligne Vincent Peillon. « Il y a aujourd'hui une majorité pour concevoir que nous devons avancer. » Par ailleurs, le ministre indique qu'il « traiter[a] la question du collège après la concertation ». « Nous aurons d'importantes décisions à prendre. »

Lire la suiteLire la suite
« Cette rentrée va être plus légère et apaisée parce que le ton et la méthode ont changé » (SE-Unsa)

« Cette rentrée, qui relève des orientations budgétaires 2012, est la dernière de Luc Chatel, même si elle sera moins douloureuse que les précédentes avec la création en urgence de 1 000 postes dans le premier degré et de 280 dans le second degré »(AEF n°213761), affirme Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, à l'occasion de la conférence de presse de rentrée du syndicat, mardi 28 août 2012. « Cette rentrée va être plus légère et apaisée parce que le ton et la méthode ont changé. L'école de la République est présentée comme un nécessaire investissement de la Nation et pas comme un fardeau coûteux ». « Dans un contexte économique difficile, donner la priorité à l'école est un choix politique majeur », estime Christian Chevalier.

Lire la suiteLire la suite
Conférence de rentrée du SNPDEN : « la grande priorité est la scolarité obligatoire »

« La grande priorité c'est la scolarité obligatoire, le thème du socle commun », indique Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN-Unsa, lundi 27 août 2012, à l'occasion de la conférence de presse de rentrée du syndicat. « Nous sommes las des polémiques. Qu'importe le nom qu'on lui donne : toute une génération à la fin de la scolarité obligatoire doit avoir un certain nombre de connaissances et de compétences. C'est une question qui interroge le collège et son lien avec l'école primaire », poursuit Phillippe Tournier. Le secrétaire général souligne « l'arrêt des suppressions de postes et les créations dans l'Éducation nationale ». « Nous avons ainsi un devoir moral. Celui d'associer à cet effort un certain nombre de réformes radicales. Si elles n'ont pas lieu, cet effort n'aura servi à rien. »

Lire la suiteLire la suite