Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« Notre objectif sera de vérifier que les fichiers de police judiciaire sont bien mis à jour » (Paul Michel, magistrat référent)

« Notre objectif sera de vérifier que les fichiers de police judiciaire sont bien mis à jour », explique le procureur général près la cour d'appel de Grenoble, Paul Michel, à AEF Sécurité globale. Le magistrat a été nommé à la tête de l'autorité de contrôle des fichiers de police judiciaire et des logiciels de rapprochement judiciaire pour une durée de trois ans par arrêté de la garde des Sceaux, vendredi 3 août 2012 (AEF Sécurité globale n°208651). « Le rapport d'information Batho-Bénisti sur les fichiers de police a démontré que les fichiers de police judiciaire comprennent un certain nombre d'erreurs parce qu'ils ne sont pas réactualisés, indique Paul Michel (AEF Sécurité globale n°225100). Nous suivrons ainsi la mise en oeuvre du nouveau fichier Taj (traitement d'antécédents judiciaires) », amené à remplacer le Stic et le Judex au 31 décembre 2013 (AEF Sécurité globale n°215516). « Les victimes inscrites dans ces fichiers pourront également nous transmettre leurs demandes de modification », ajoute-t-il.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le magistrat Paul Michel est nommé à la tête de l'autorité de contrôle des fichiers de police judiciaire

Un arrêté du garde des Sceaux du 3 août 2012 porte nomination de l'autorité de contrôle des fichiers de police judiciaire et des logiciels de rapprochement judiciaire et du comité chargé de l'assister. C'est ce qu'indique le Journal officiel du mardi 14 août 2012 (AEF Sécurité globale n°208689). Cette autorité de contrôle sera chargée de suivre la mise en oeuvre et la mise à jour des traitements automatisés de données à caractère personnel, soit le nouveau fichier Taj (traitement d'antécédents judiciaires), amené à remplacer complètement Stic et Judex au 31 décembre 2013 (AEF Sécurité globale n°215516).

Lire la suiteLire la suite
Un décret détaille la mise en place du nouveau fichier TAJ, qui remplacera complètement Stic et Judex au 31 décembre 2013

Un décret du 4 mai 2012 crée un traitement de données à caractère personnel relatif aux « antécédents judiciaires » pour remplacer deux fichiers existants : le Stic (système de traitement des infractions constatées) de la police nationale et Judex (système judiciaire de documentation et d'exploitation de la gendarmerie nationale). Ce texte, publié au Journal officiel dimanche 6 mai (AEF Sécurité globale n°215594), entre en vigueur lundi 7 mai 2012. Le fichier, intitulé TAJ (traitement d'antécédents judiciaires), « remplacera complètement » les deux fichiers existants « le 31 décembre 2013 », précise le décret. Il a pour finalité de « fournir aux enquêteurs de la police et de la gendarmerie nationales ainsi que de la douane judiciaire une aide à l'enquête judiciaire, afin de faciliter la constatation des infractions, le rassemblement des preuves de ces infractions et la recherche de leur auteur ».

Lire la suiteLire la suite
Loppsi : l'universitaire Virginie Gautron salue des « avancées » sur les fichiers policiers mais doute de la mise à jour par les procureurs

« Malgré les avancées positives de la Loppsi, il est peu probable que les magistrats aient les moyens d'effectuer convenablement leur mission d'apurement » des fichiers policiers, estime Virginie Gautron, maître de conférences à l'université de Nantes, dans un article publié le 17 mars 2011 sur le site de Laurent Mucchielli. Cette spécialiste du droit pénal rappelle qu' « hormis l'extension du champ d'application des fichiers d'analyse sérielle aux infractions contre les biens punies de cinq ans d'emprisonnement (au lieu de sept ans précédemment), le texte se contente d'intégrer dans le code de procédure pénale, sans modification particulièrement liberticide, les dispositions de la loi du 18 mars 2003 encadrant jusqu'alors la matière ».

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Le fichier Stic et l'administration policière critiqués dans un ouvrage de Philippe Pichon et Frédéric Ocqueteau
Lire la suite